Archives pour la catégorie be

Attention aux idées qui vous entourent

Il y a souvent une différence flagrante entre ce que vous pensez vibrer et ce que vous vibrez réellement. Ce que vous avez dans le fond de l’esprit conditionne votre expérience, pas nécessairement ce qui constitue votre volonté.

Ainsi, une manière simple de constater cet écart est de regarder comment s’expriment les gens (verbalement et gestuellement) ainsi que leurs habitudes de vies. Très logiquement, vous allez repérer des habitudes de vie qui ne vous correspondent pas dans votre quotidien en lisant cet article.

De manière générale, vous recherchez ce qui est paisible et tranquille sur Terre. Toutefois, ce calme n’est pas nécessairement ce que vous recherchiez en vous incarnant sur Terre. Vous étiez plus tentés par l’expérience physique vécue comme le défi, le challenge, les rebondissements et la fluidité des expériences successives. Vous n’étiez pas trop tentés de venir pour être dans une sorte de béatitude stérile. Ce genre de bien-être appartient davantage aux mondes spirituels qu’aux mondes denses comme la Terre. Votre venue sur Terre doit vous aider à identifier des désirs, à tout mettre en oeuvre pour les réaliser, à drainer plus de vie en somme.

Simplement, à partir du moment où vous n’êtes pas occupés à réaliser votre volonté profonde, vous fatiguez. Mais ce n’est pas une réelle fatigue, c’est une absence d’énergie. En effet, si vous étiez en train de suivre ce que vous avez dans l’âme, vous canaliseriez immédiatement plus d’énergie. En fait, on se sent souvent plus en forme après avoir effectué un travail qui nous tient à coeur justement parce qu’on canalise une forte quantité d’énergie psychique, qui plus est dans la direction voulue.

Cette absence d’énergie vous pousse ensuite à rechercher des solutions de facilités pour ressentir quelque chose en vous. Vous êtes spirituels avant tout, si vous êtes là c’est pour ressentir et vos ressentis et l’expérience associée serontt les seules choses que vous conserverez de l’expérience terrestre. En n’étant pas réellement dans votre volonté, vous tendez à plonger dans le fictif pour ressentir. Vous regardez la télé, vous lisez des romans, vous écoutez de la musique, vous jouez aux jeux vidéos, aux jeux de rôles, etc… Et ce n’est pas d’avoir ces activités qui est dangereux, c’est d’en arriver au point où elles remplacent votre créativité première. Quand ces activités fictives vous imprègnent trop, elles finissent par déteindre sur vous.

Vous réagissez à ce que vous voyez lorsque vous vous identifiez à ce que vous voyez parce que votre guidance émotionnelle est toujours en train de vous indiquer l’écart entre ce que vous percevez et ce que vous avez dans l’âme. A terme, vous perdez la notion véritable de ce que vous voulez mais surtout de ce que vous vibrez et donc ce que vous vivez par loi d’attraction.

Je vais prendre quelques exemples simples pour vous faire remarquer à quel point la majorité des gens sont contradictoires. La plupart des gens disent vouloir une vie simple or à la télé ils sont intéressés par tout ce qu’il y a de plus compliqué et néfaste. Admirez le succès de cette série dont le héros est un médecin névrosé boîteux, qui « soigne » des maladies effrayantes. Je n’ai jamais vu une série plus lourde, plus néfaste pour vous. Vous la regardez et vous vous imprégnez de la noirceur que vous voyez, jusqu’à temps de vivre des choses similaires dans votre expérience. La plupart des gens ont peur du crime, et pourtant il y a un foisonnement des séries policières. La plupart des gens disent vouloir la paix, et pourtant ils admirent la guerre à la télé. Remarquez aussi que beaucoup de gens disent vouloir réussir leur vie, s’épanouïr, s’accomplir et pourtant ils se bombardent l’esprit avec des sitcoms futiles à longueur de temps.

Si vous en êtes au point où vous avez besoin d’absorber de tels contenus, c’est que vous avez un certain vide spirituel à pallier. Au mieux, ces contenus peuvent vous permettre de redémarrer parce qu’un héros fictif va générer en vous admiration ou répulsion, ce qui devrait relancer le mouvement dans votre propre vie. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Et plus vous digérez ces contenus, plus vous faîtes entrer dans votre esprit et donc dans votre vie leur substance, par attraction, tout simplement parce que votre conscience s’en imprègne.

Et si vous arrêtiez ces contenus pour enrichir votre esprit avec les activités qui vous tiennent à coeur, alors vous draineriez davantage d’énergie. Cela paraît illogique au premier abord, de rentrer fatigué le soir pour se mettre à une activité qui demande de l’implication et pourtant, tout ce que vous aimez vous permettra de drainer plus d’énergie, de vous ressaisir et la fatigue initiale disparaîtra pour laisser plus de place à la joie.

Et je préfère que vous ayez l’esprit teinté de joie plutôt que d’autre chose car c’est seulement ainsi que vous recevrez encore plus dans vos vies. Il n’y a pas de limites à votre évolution mais il faut que votre temps soit employé correctement. Le meilleur moyen pour vous de vous tuer est de ralentir vos projets véritables par des activités annexes stériles vis-à-vis de vos véritables projets. C’est pour cela que vous devez faire attention aux idées qui vous entourent, à la compatibilité entre ce que vous choisissez de voir et votre vouloir.

Quand vous nettoierez votre environnement pour ce que vous désirez au plus profond, la paix engendrée vous permettra d’avancer vraiment. Vous allez sortir la tête de l’eau et des remous constants du monde de l’égo pour ressentir plus d’inspiration.

Pour prendre un exemple personnel, j’aime beaucoup la science-fiction parce qu’en général elle est inspirante. Dans les mondes de science-fiction, la technologie donne plus de temps aux humains, les humains sont réunis pour résoudre des défis, les découvertes s’enchaînent, les épreuves testent le courage, l’intelligence. C’est inspirant, cela donne à réfléchir et cela fait imaginer des potentiels. Le téléphone portable sort tout droit du communicateur de la série Star-Trek pour donner un exemple encore plus précis. Et aujourd’hui, parmi ceux qui ont leur mobile, qui voudrait s’en débarasser ? Pas beaucoup. Une fiction a inspiré une création.

Et bien au-delà des concepts, ce sont les émotions qui transitent par les contenus que vous regardez. Parfois, cela vous pollue l’esprit, cela brouille votre guidance, noie votre clarté émotionnelle qui est essentielle à votre bien-être. Assaillis par le glauque, vous ne pouvez pas réfléchir clairement, créer délibéremment. C’est pour ça que l’on ne devrait jamais exposer un enfant à un journal télévisé. Que vous ayez vu ce qui se passe ailleurs est bien mais vous faire étouffer par la même information cinquante fois d’affilé est néfaste pour vous.

En effet, il n’y a que quand votre esprit sera nettoyé de ces cristallisations nocives que vous pourrez peut-être faire remonter votre conscience et surplomber votre environnement. Cet état de grâce ne vient pas simplement lorsque vous faîtes le vide de vos propres pensées nocives mais aussi de celles qui proviennent de l’extérieur. Seulement ensuite, vous pourrez ressentir la paix qui vous entoure.

 

 

Arrêtez de vous mettre en dehors de l’abondance

Il y a une bonne mise au point à faire là-dessus parce que de nos jours les gens ne reculent devant rien pour justifier leurs désagréments

Premièrement, laissez tomber la compassion à outrance pour faire face à la douleur. Qu’une personne soit en fauteuil roulant, en phase terminale, débile ou fauchée, à mes yeux cette personne est toujours une déesse ou un dieu. Elle expérimente quelque chose de différent certes, mais elle porte avec elle sa nature divine que vous réussissiez à le saisir ou non. Vous pouvez choisir d’écraser les gens avec votre compassion, les noyer sous votre molesse dégoulinante ou alors choisir de leur rappeler qu’ils peuvent faire face à tout et que leur situation peut s’améliorer. Aussi horrible que puisse vous paraître le concept, les gens sont tout à fait responsables de tout ce qui leur est arrivé, qu’ils le réalisent ou pas, qu’ils parviennent à se souvenir de ce qu’ils ont choisi ou non. Soit vous arrivez vers eux en ravivant leur puissance et leur capacité à améliorer les choses, soit vous leur retirez le challenge et vous les condamnez à stagner, ce qui est en soi la pire chose que vous puissiez infliger à des êtres destinés à l’évolution perpétuelle. Je vous incite à retirer de vos vies tous ceux qui vous regardent de haut en soulignant les contrariétés que vous vivez actuellement car ils vous lient à ce qui vous déplaît sans vous permettre de vous connecter à votre force dans l’instant présent, vous avez besoin de cette force pour commencer à progresser vers la direction de vos désirs. Ce mécanisme de pensée est sournois car il donne l’impression que vous gagnez du réconfort alors que vous continuez à vous rouler dans la boue. En termes de loi d’attraction, l’effet est tout simplement catastrophique, vous restez absolument en phase avec l’idée même de l’impuissance et tout ce qui vous déplaît dans votre situation sans pouvoir pivoter vers ce qui vous attire.

Ensuite, vous pouvez abandonner la critique car elle maintient la distance entre ce que vous désirez et ce que vous vivez. En fait, si vous choisissez de mépriser les gens qui font de l’argent, eh bien l’argent ne vient pas vers vous car en même temps que vous critiquez ces gens vous n’acceptez pas d’être en phase avec l’aspect pécuniaire de la vie de ces gens. Vous avez le droit de vouloir trouver d’autres solutions qu’eux pour parvenir à la même situation financière mais vous ne pouvez pas les rejeter ainsi. En fait vous devez apprendre à combiner intelligemment. Pour certaines personnes, tout est bon pour justifier que le patron est « vilain-méchant » ou que le séducteur est « vilain-pervers » ou que les minces sont tous des « vilains-chanceux ». Revenez voir ces personnes régulièrement et admirez avec quelle précision et quelle constance la loi d’attraction a continué d’apporter des circonstances confirmant leurs points de vue. Vous avez tout le pouvoir de détruire vos vies en adoptant la critique stérile. Piochez ce qui vous plaît chez les autres et laisser tomber le reste, vous ne gagnez rien à jouer les moralistes sans présenter un exemple qui corresponde justement à votre morale. Le plus drôle est sans doute que tous les gens qui veulent s’opposer aux autres sont automatiquement voués à se faire broyer. Lorsque vous décidez de vous opposer à quoi que ce soit, vous confrontez votre énergie à celle des autres et finalement vous donnez votre énergie aux autres pour qu’ils vous bouffent.

Arrêtez de fuir une situation. Plus vous fuyez, plus vous attirez une nouvelle situation de la même catégorie à vous parce que rien n’a changé dans votre vibration depuis que vous avez fui. En d’autres termes, lorsque vous décidez de ne pas changer d’état d’esprit face à une situation pour la fuir ensuite, vous attirez à vous exactement la même chose voire pire. Si à l’inverse vous quittez une situation en ayant déjà en tête l’idée de créer une nouvelle situation alors ce qui aurait pu être une fuite est en faite une évolution parce que vous n’avez plus les yeux tournés vers ce qui vous contrarie mais ce vers qui vous ferait plaisir. Si votre attention est donnée à une situation améliorée alors vous êtes aspirés vers cette amélioration parce que votre vibration s’est améliorée.

Arrêtez de compter sur les autres. Régulièrement, le troupeau se rassemble derrière un berger qui continue de réduire le pouvoir du troupeau. A chaque fois que vous vous attendez à un miracle venant d’une personne autre que vous-mêmes, vous êtes en train de baisser les bras face à votre vie. Si une chose vous arrive, c’est que d’une manière ou d’une autre vous avez créée cette chose. A chaque fois que vous placerez votre espoir en un autre vous serez déçus. Vous avez besoin de considérer vos vies individuellement pour que chaque individu prenne sa place en prospérant au sein d’une communauté heureuse parce que chacun de ses membres révèle son rôle de créateur. N’espérez pas entrer dans une synergie sans être individuellement connectés. Impossible pour vous d’être en phase avec la richesse des autres si vous n’êtes pas en phase avec la richesse que vous pouvez apporter.

Si vous avez vraiment envie de vivre dans l’abondance alors vous devez vous rendre compte que vous êtes seuls face à votre connexion à l’abondance. Cela revient à dire que toutes les simagrés du genre : « Dieu vous bénisse » ou « je vous souhaite bonne chance »  n’ont fondamentalement pas d’impact. Aucun dieu n’a jamais béni qui que ce soit. Ce sont des foutaises car cela s’oppose à l’idée même d’abondance et d’égalité entre les individus. La seule chose qui se produit est la suivante : une personne qui se sent bénie laisse l’Univers lui apporter ce qui lui fait plaisir tandis qu’une personne qui se croit maudite bloque cette abondance. Dès que vous aurez compris que tout se passe dans votre tête alors peut-être que vous retirerez enfin cette barrière et que vous arrêterez de perdre du temps à chercher les conditions satisfaisantes pour l’inconditionnel. Arrêtez de penser que certains comportements achètent le mérite ou la bienveillance divine, vous méritez tout ce que vous désirez de par votre nature divine, la seule chose qui vous est demandée est d’assumer ce que vous voulez devenir. Vous n’assumez pas un nouvel état d’esprit lorsque vous pensez que vous devez accomplir telle ou telle chose pour acheter une nouvelle situation, pour racheter votre mérite. Tous ceux qui voudraient vous faire croire le contraire ont des problèmes à régler avec eux-mêmes et cherchent à vous contrôler par la même occasion. Plus vous vous séparez de votre nature divine par les comportements de rachat et de négation de votre nature, plus vous aurez l’impression de devoir vous racheter et ainsi de suite, c’est un cercle vicieux. Votre essence divine n’arrive pas à s’exprimer si vous laissez l’esprit de votre petit vous se remplir de pensées qui contredisent cette nature.

Ce qui est inconditionnel vient vers vous sans conditions par définition, à moins que vous ne vous y opposiez directement.

Les ressources ne manquent pas…

… ce sont vos idées qui manquent.

Lorsque vous vous retrouvez face à un problème, il n’a de but que de vous pousser à apprendre quelque chose. Il n’y a pas réellement de problème tant que votre connexion divine n’est pas remise en cause par les pensées que vous adoptez. Vous n’êtes pas sur Terre pour souffrir mais pour jouer.

Dans un monde qui est issu, comme tous les mondes, de la pensée, il n’y a pas vraiment de manque, puisque nous pouvons toujours développer une nouvelle idée. Vous ne manquez de ressources que lorsque vous laissez l’aspect matériel des mondes devenir prépondérant. Ce faisant, vous altérez le lien qui vous rattache au divin et progressivement votre expérience devient moins riche en bonnes idées, celles qui modèlent la réalité, et plus riche de contrariétés.

Il n’y a pas de manque de ressources, il y a juste un manque d’idée. Vous êtes rattrappés par les pénuries lorsque vous décidez de penser que votre intelligence et celle de la conscience universelle ne sont plus capables de vous aider à développer des solutions. Finalement, seulement notre intelligence et notre confiance en le divin nous permet de progresser. Ce qui vous pénalise c’est lorsque vous refusez de continuer à canaliser l’intelligence divine en vous. Vous n’êtes pas soumis à des épreuves éliminatoires, on vous guide en fait vers de nouvelles créations personnelles pour que le mouvement continue. Jamais l’Univers n’ira plus vite que vous, la seule chose nécessaire est de continuer à laisser couler le divin en vous, c’est votre source de vitalité, c’est le seul moyen de ressentir qui vous êtes.

Avec pas grand chose, vous pourriez faire beaucoup. Simplement, il n’est pas dans les habitudes humaines de faire appel à l’inspiration divine en face d’un nouveau challenge. Disons plus simplement que l’on a tendance à vouloir utiliser quantité de méthodes, quantité de logiciels, quantité d’argent, quantité de professionnels, quantité de machines, etc etc etc. Ce remue-ménage est trop souvent un obstacle à l’invocation de l’esprit.

La loi d’attraction elle-même est trop souvent une excuse. Ceux qui commencent à comprendre les effets de leurs pensées se disent qu’il doive apprendre à la maîtriser entièrement avant de l’employer pour obtenir un objectif particulier. Si ceci était vrai, alors beaucoup de gens n’arriveraient à rien. En fait je crois que 99% des gens seraient pris dans le labyrinthe de l’esprit.

Avant toute chose, votre esprit doit s’ouvrir à l’inspiration divine. Il est vital de ressentir votre alignement avec la Source avant de vous lancer dans tout projet. La loi d’attraction n’est qu’un outil, elle ne va pas travailler sans vous, elle va travailler avec vous, souvent bien plus efficacement que vous, mais elle ne va pas compenser si vos pensées s’éloignent de votre objectif. Nous n’avons pas besoin d’être à 100% en train de penser à ce que nous voulons, nous avons juste besoin de laisser notre mental s’apaiser et accorder du temps à nos propres idées.

Jamais auparavant nous n’avions été au cœur d’un tel foisonnement d’informations, et parallèlement, jamais nous n’avons été aussi désarmés. En effet, vous laissez sans doute les informations extérieures prendre toute votre attention sans accorder suffisamment de temps à ce que vous désirez en réponse. Finalement, beaucoup sont réduits à peu de choses parce qu’ils sont pris par leurs courriels, par les réseaux sociaux, par la presse, par les journaux télévisés, par les séries télévisées, par les livres, par les blogs, par les religions et ainsi de suite qui font tous l’écho des mauvaises nouvelles. Jamais dans ce brouahaha permanent l’inspiration divine n’a de franche occasion de vous parvenir. Tout ce qui pourrait nous servir à vivre de meilleurs jours, vivre de meilleures vies, bâtir une meilleure civilisation est majoritairement utilisé pour amplifier des problèmes.

Vous ouvrir à l’inspiration divine consiste seulement à vous recentrer sur ce que vous désirez vous, peu importe ce que disent les autres. Et le démarrage du processus de création se situe toujours au fond de votre conscience, en relation étroite avec des consciences plus vastes. Tant que vous placerez votre attention sur l’extérieur de vous-même plutôt que sur l’intérieur, rien de très productif ne se produira. Le divin, l’acte divin de création, démarre de l’intérieur pour se projeter vers l’extérieur. L’inspiration est la capacité à laisser la Conscience vous accompagner. Identifier cet élan n’est possible que lorsque vous abandonnez (temporairement au moins) les contraintes extérieures pour revenir sur la seule ressource qui compte : votre connexion avec l’essence, le cœur de votre être. Tant que vous laisserez l’extérieur vous chahuter vous aurez toujours l’impression de manquer de ressources parce que votre lien à votre hyperconscience sera altéré.

Ce ne sont pas les ressources qui manquent, ce sont les nouvelles idées à développer. Votre insécurité concernant vos ressources provient du fait que vous avez perdu votre alignement, que vous avez laissé vos pensées vous donner une perspective résistant au bien-être.

Vous pouvez bien sûr continuer de repousser l’utilisation de votre mental en faisant la liste de tout ce dont vous auriez idéalement besoin pour parvenir à un objectif. Si par exemple vous vouliez écrire un livre vous voudriez trouver un ordinateur portable qui soit agréable pour dactylographier des heures durant, un logiciel agréable pour travailler votre texte, tout ce qui pourrait vous rapprocher d’un maximum de bien-être en écrivant… Toutefois, auriez-vous l’inspiration pour écrire ? Ne suffirait-il pas de feuilles et d’un stylo ? Est-ce qu’il ne serait pas plus facile d’être loin des turbulences de l’informatique ? A quel moment dans l’histoire est-ce que votre mental sera vraiment aligné avec l’idée d’écrire ? Avec l’idée de matérialiser du contenu intéressant ? Tous vos besoins ne sont-ils issus d’une tactique de procrastination ? La majorité des livres ont été écrits à la plume vous savez…

Plutôt que de fluidifier la situation, votre investissement massif dans les ressources extérieures risque de vous faire oublier d’où provient votre pouvoir sur la réalité. Il y a des gens qui sont impressionnants par tous les succès qu’ils accumulent, en général, ces gens sont très doués pour faire beaucoup à partir de peu. Ils ont appris à créer sans se reposer sur l’environnement, ils projettent leur énergie vers l’extérieur, ils appliquent leurs idées, ils maintiennent leur clarté mentale.

Il se passe quelque chose de véritablement magique lorsque vous accordez du temps aux projets qui vous inspirent : votre résistance s’atténue. En fait, lorsque vous êtes occupés à canaliser votre énergie selon votre véritable envie, votre esprit cesse d’alimenter les pensées résistantes. Dans cet état, vous êtes. Vous êtes. Il n’y a plus rien d’autre que l’instant présent et vous oubliez la notion du temps. C’est dans ces instants-là que vous êtes réellement productifs et que vous progressez. Non seulement vous êtes en harmonie avec votre projet mais en plus les obstacles se défont d’eux-mêmes, ces mêmes obstacles que votre esprit alimentait juste avant. Dans ces moments-là, vous êtes en train de créer, tout simplement. Le déblocage que provoque cet instant va fluidifier tous les autres aspects de vos vies, il suffit simplement d’accorder du temps à ce qui vous rend heureux, progressivement.

Tout se situe dans vos idées. Si vous vous donnez la chance de redécouvrir vos capacités à avoir des idées, alors vous aurez toujours des solutions et vous pourrez transformer tout obstacle en progrès. Vous devez simplement tenir votre envie dans votre esprit, puis avoir confiance en l’Univers pour mettre en place le reste. Lorsque vos plans tombent à l’eau, vous venez en fait d’affiner votre intelligence. Rappelez-vous toujours que l’Univers veut vous apporter ce que vous désirez, si vous essuyez des échecs, c’est le signal que vous n’étiez pas encore tout à fait au point. Si vous désirez véritablement une chose, alors vous êtes en train de recevoir la formation nécessaire pour sa concrétisation. Il s’agit simplement d’un apprentissage.

Cet apprentissage réside davantage dans l’être que dans l’avoir car c’est en étant en phase avec un objectif que votre énergie concrétise cet objectif. Tous les êtres qui ne veulent justement plus être et devenir résistent au bien-être. A chaque fois que vous campez sur vos positions quand une partie de vous voudrait transformer votre expérience, alors votre situation dégénère et le contraste devient de plus en plus pesant. Vous ne pouvez pas réclamer une chose et en même temps ne pas changer. Vous ne pouvez pas réclamer la prospérité sans devenir riche à l’intérieur. Si nous avons quitté notre perspective atemporelle pour manipuler la matière dans le temps, alors obtenir sans devoir adapter notre vibration n’aurait aucun sens. Il ne s’agit pas de se faire du mal, de souffrir mais d’avoir l’intention d’apprendre, de se concentrer sur la joie de devenir plus.

Vous pouvez blâmer tous ceux qui vous entourent de vous ôter le pain de la bouche, tant que vous le ferez, vous n’auriez rien compris à votre pouvoir personnel. C’est à vous de créer ce qui vous manque, de comprendre que vous disposerez des moyens quand vous serez disposés à les voir.

Qu’avez-vous fait de vous aujourd’hui ? Nous ne parlons pas de ce que vous possédez, mais de ce que vous êtes. Avez-vous accordé du temps à ce qui vous inspire ou avez-vous accordé du temps aux conneries que débitent les autres ? Avez-vous fait quelquechose de constructif, appris quelquechose d’utile ? Ou alors peut-être avez-vous fait encore une fois le constat de tout ce qui ne marche pas ? Vous rendez-vous compte du pouvoir que vous donnez aux circonstances sur votre vie ?

Vous pouvez abandonner tout ce que racontent les autres. Ce qui ne marche pas chez eux ne doit pas avoir d’impact sur vous. Lorsque vous choisirez de déposer le fardeau de leurs inquiétudes et que vous aurez les yeux tournés vers votre idéal de vie, alors seulement votre énergie pourra construire ce que vous méritez. Cet acte de positivisme n’est pas un déni de réalité, il est simplement un choix conscient. C’est en fait le choix le plus responsable que vous puissiez avoir car il remplace la difficulté par le bien-être. Encore une fois vous n’êtes pas des damnés, vous vivez déjà dans la cité des Dieux, simplement, la majorité des Dieux ont oublié leur nature… Admirer le potentiel des choses et faire le choix d’amplifier ce qui nous plaît est faire un exemple. Utiliser votre énergie ainsi, vous reconnecter à ce potentiel infini, penser à la loi d’attraction et focaliser votre attention intelligemment est l’assurance de votre indépendance, de l’abondance de vos ressources. Cette manière d’entretenir la circulation de l’énergie de l’intérieur vers l’extérieur, de faire la volonté de votre divinité intérieure est l’assurance de votre indépendance. Jamais vous ne reposerez dangereusement sur les autres puisque vous saurez diriger votre expérience avec vos ressources.

En effet, le seul leadership que nous acceptons est celui qui nous permet de nous guider par nous-même. Jamais nous ne devrions prendre exemple d’une personne qui ne réveille pas en nous notre divinité et notre indépendance. Il est dangereux de suivre une autre personne dans son énergie. L’Univers est auto-organisé et nos vies s’apaisent lorsque nous acceptons de laisser l’énergie nous guider. Vous ne devrez plus jamais reposer sur les autres mais emporter leur adhésion. La synergie s’instaure dès que chaque élément d’un groupe apporte et échange avec les autres, jamais lorsque les uns suivent aveuglément les autres. En termes d’attraction, il est suicidaire de laisser les autres nous embarquer dans notre énergie sans surveiller ce processus. Vous pouvez bénéficiez de l’énergie des autres seulement si vous apportez quelque chose vous aussi, autrement, tous les déséquilibres s’installent. Tous les dogmes et toutes les organisations qui briment l’individu et tentent de limiter l’expression de son intériorité, la création, vont à l’encontre de la nature fondamentalement créatrice de la conscience et de ses ressources illimités.

Bien sûr, je sais qu’il n’est pas facile pour vous de quantifier l’usage de votre esprit quand on voit à quel point tout autour de vous peut vous déposséder de vous-même. Beaucoup de nos nouvelles technologies ne sont pas libératrices mais réclament notre temps. Paradoxalement, notre mental est occupé par ce qui ne nous intéresse pas véritablement et il est pénible de savoir quand l’activité devient de la suractivité.

Lorsque votre esprit s’attache à une idée, votre mental à tendance à l’étudier sous toutes les coutures. Votre énergie a tendance à se bloquer car votre esprit se met à produire des scénarios et des points de vue parasites. Bientôt vous bloquez la situation lorsque vous agissez trop et pensez trop. Moi-même, je me fais régulièrement prendre au piège de la suractivité. Pourtant, nous ressentons plutôt rapidement quand nous devenons inefficace, puisque nous nous sentons mal. Tous ceux qui continuent de forcer une situation se font du mal. Aussi étrange que puisse paraître l’idée, une fois que nous suivons une idée, nous devons aussi la laisser aller. Souvent, les gens qui viennent me voir se sentent bloqués, ils culpabilisent parce qu’ils pensent qu’ils n’ont pas fait tout ce qu’ils ont pu. Cette angoisse est nocive car vous rentrez dans un cercle vicieux. Parfois, pour être productif, il ne faut plus agir. Détendre votre esprit disperse les blocages et l’Univers peut vous emmener vers l’étape suivante.

Ce genre d’angoisse survient souvent vis-à-vis des échéances. A trop vouloir accomplir, on oublie de se sentir bien au présent. Finalement, notre efficacité réside dans notre capacité à garder l’esprit clair sans qu’il soit hyperactif car notre bien-être au présent détermine notre ouverture au bien-être. Personnellement, mes guides m’ont appris à travailler par segments.

Un segment consiste en une unité de temps modulable, généralement de quelques heures. Durant chaque segment, concentrez-vous sur l’accomplissement d’une seule chose. De temps en temps, revenez à la liste de tout ce que vous voulez et de tout ce que vous devez faire. Lorsque vous vous concentrez sur l’organisation de cette liste, vous n’êtes pas angoissés parce que vous avez en perspective l’ensemble des choses à régler. Et, lorsque vous choisissez d’accorder toute votre attention à une seule chose pendant quelques heures, alors vous n’avez pas le temps de stresser, votre énergie s’investit ailleurs que dans le stress. Ensuite, vous pouvez enfin glisser d’un segment à un autre et compter vos accomplissements en fin de journée. C’est une mentalité très différente de celle qui nous fait dire : « il reste encore tout ça à faire ». Progressivement, on s’habitue à orienter notre énergie dans le bon sens et on accomplit de plus en plus de choses. Le plus dur reste de vaincre la petite résistance qu’on a toujours lorsqu’il faut entrer dans un nouveau segment, finalement, une fois que vous vous êtes mis à une nouvelle tâche, votre esprit n’investit plus dans la résistance mais dans la tâche en elle-même. Il s’agit vraiment d’aiguiller votre énergie, de commuter, ensuite tout roule.

Gérer la liste de choses à faire permet de faire sortir de votre tête l’ensemble des pensées parasites relatives à votre productivité. Visualiser cette liste et faire le tour de ses éléments en se concentrant sur le résultat que l’on souhaite envoie les premières requêtes. Vous pouvez déléguer à volonté, demander plus d’énergie pour une tâche particulière, demander à vos guides de vous assister plus particulièrement. En termes d’attraction, votre vibration évolue progressivement pour devenir compatible avec l’accomplissement, en dernier lieu, il suffit d’un zeste de courage pour obtenir des résultats spectaculaires.

Qu’il s’agisse de ressources matérielles ou de motivation, il suffit d’adopter une nouvelle énergie. Il est important que vous semiez dans votre esprit de nouvelles idées, de nouveaux rêves. Il faut laisser une chance au divin de s’occuper de tout ce qui vous dépasse, sans limiter son champ d’action en voulant en faire trop.

Question fréquente : Est-ce que le monde va de plus en plus mal ?

Cette question on me la pose fréquemment car on souhaite avoir le point de vue des guides et autres consciences bienveillantes.

Concernant ce sujet, tous les messages que j’ai canalisés disaient la même chose.

Le monde va en fait de mieux en mieux. Cela fait des milliards d’années que l’amélioration se perpétue. Parallèlement, tous les humains ne vont pas bien car ils gèrent leur monde personnel et ce sont ces perceptions personnelles qui vont de plus en plus mal dans bien des cas.

Par exemple, il y a les mêmes gens affluent vers moi lorsqu’il se produit une nouvelle catastrophe naturelle parce qu’ils se demandent si ça veut dire que le monde est en train de sombrer dans je ne sais quoi. Souvent, ils associent cela à 2012 et la fin du monde, étant donné que la dernière fin du monde ne s’est pas produite, autant en planifier une autre.

Le pire qui puisse vous arriver est de penser que les choses vont de plus en plus mal pour vous car si vous commencez à le penser vous aller immédiatement commencer à l’attirer. Simultanément il y aura toujours des gens pour qui les choses vont de mieux en mieux, vous allez donc vous dire : « oh en plus il n’y a que pour moi que les choses vont de plus en plus mal, c’est encore pire » et ainsi de suite. Si vous restez du mauvais côté du contraste alors votre situation va empirer de plus en plus vite. Le pire du pire est que vous perdiez ensuite votre vitalité.

Cette perte est ce qui arrive lorsque les humains ne veulent plus comprendre que ce qui est détruit doit être refait en mieux. Ils se prennent une tornade/tsunami et ils se disent : « oh Dieu nous a maudit ». C’est le contraire qu’il faut se dire : « oh on a enfin l’occasion et surtout une bonne raison de refaire les choses en mieux ». Ce qui est dangereux c’est de penser que c’est foutu, que l’on vous en demande plus que vous n’en pouvez.

Même si vous n’avez pas compris ni comment, ni pourquoi, tout ce qui vous arrive est l’occasion pour vous de convertir vos déceptions en nouveau bien-être. Là réside tout l’intérêt de diriger vos pensées. Si vous restez positif alors l’Univers va apporter tout ce dont vous avez besoin pour reconstruire et améliorer. Vous devez garder confiance et tout simplement faire de votre mieux au présent, en tenant vos objectifs bien en face de vous, en vous disant que vous y êtes déjà ou du moins que vous vous en rapprochez. Tout le monde fait ça autour de vous. Toutes les plantes et tous les animaux reconstruisent inlassablement en cas de problème et ils reviennent à leur bien-être amélioré. Les humains au contraire ont tendance à résister à ce bien-être en se disant que l’Univers est contre eux.

Lorsque vous vous êtes incarnés vous saviez dans les grandes lignes ce qui allait vous arriver. Vous n’aviez pas l’intention d’aller au plus facile parce que vous saviez que l’immobilisme n’allait pas vous permettre de développer de nouveaux désirs et donc de canaliser de la force. Vous vous êtes dit que vous pouviez apprendre des choses, exercer des talents, développer votre caractère et vous n’aviez pas peur de vous retrouver face aux problèmes. Vous saviez que le divin n’allait pas vous abandonner. Vous saviez qu’un Univers entier était à vos ordres pour répondre à vos désirs. Etre courageux était naturel pour vous et vous aviez bien l’intention de savourer toutes les bénéfices de votre énergie constructive.

Lorsque vous oubliez qui vous êtes et vos intentions, vous risquez de perdre votre juste appréciation concernant les choix que vous prenez face aux problèmes. Face à ce que vous pensez être la dégradation du monde, vous risquez de prendre des choix lâches. En terme d’attraction, c’est tout à fait catastrophique, car plus vous souhaitez éviter une chose, plus vous y pensez, plus vous en adoptez la vibration et finalement plus vous l’attirez dans votre expérience. En fait, si vous ne visez plus ce que vous désirez vraiment pour contourner ce que vous voulez éviter, alors on vous rappelle à l’ordre rapidement car vous vous éloignez de ce que vous désirez en choisissant d’ignorer votre volonté profonde. Si vous choisissez de négliger votre réelle volonté, votre être profond, alors vous êtes sur la voie de l’endormissement. Vos guides et le reste de l’Univers vont commencer à vouloir vous réveiller assez rapidement parce que votre croissance réside dans votre capacité à prendre conscience et à évoluer grâce à l’exercice de votre libre arbitre dans le sens qui vous plaît le plus. Les catastrophes n’ont pas d’autre but que de nous stimuler, aussi terribles qu’elles peuvent sembler en surface. La véritable catastrophe est lorsque vous ne vous faîtes plus confiance, à vous même et au reste de ce qui vous entoure, qui n’est pas détaché de vous mais en lien avec vous, pour manifester le bien-être qui vous est dû.

Si vous choisissez de ne plus faire face au problème pour ensuite vous tourner vers les solutions qui vous inspirent, si vous choisissez de céder et de chercher les solutions faciles, alors vous redescendez sur l’échelle de la conscience. Lorsque vous redescendez ainsi, vous attirez à vous les effets de la peur qui vont avec cette redescente. En terme de loi d’attraction, vous utilisez votre énergie contre vous-même. Lorsque l’être que vous n’êtes pas prend la main sur vous, lorsque ces peurs prennent leur pas sur vous, alors vous pensez comme votre âme, elle, ne pense pas. Ce contraste est source de tristesse et vous retire de plus en plus de pouvoir. Lors d’une nouvelle catastrophe, les gens sont d’autant plus tristes qu’ils choisissent de se dire que les dégâts sont irréparables, que les choses sont abîmées à jamais ; et ceci tout simplement parce que leur Source, leur âme, leur hyperconscience ou Dieu, peu importe comment vous l’appelez n’est pas d’accord. Le désarroi qu’ils ressentent provient de l’écart entre les pensées constructives de leur essence et les pensées destructrices qu’ils ont ici. Et durant tout ce temps, la loi d’attraction continue de faire son petit effet sauf que ses effets s’amplifient étant donné que vous abandonnez votre pouvoir aux circonstances extérieures, ces mêmes circonstances qui ont voulu vous alerter et révéler votre excellence.

C’est ainsi que des pays entiers tombent dans le laxisme et se réveillent soudain face aux conséquences de leur vibration. En fait, comme les gens ont tendance à vibrer leur peur en groupe, ils forment des égrégores qui attirent à grande échelle des évènements de grande ampleur. Si on se complaît à croire qu’on n’a pas les moyens de manifester un résultat, alors forcément on se condamne à manifester des résultats insatisfaisants.

Rien n’a changé, ça fait des millénaires qu’on se tape année après année les mêmes crues, les même grosses vagues, la neige, les tornades, les sécheresses et pourtant, en l’an de grâce 2011 on construit toujours en zone inondable.

Alors si vous êtes inquiets face aux catastrophes naturelles, c’est à vous d’oublier la peur pour vous tourner vers la certitude que vous avez les moyens d’assurer votre bien-être envers et contre tout. Votre bien-être doit vous suivre en permanence, il le fera si vous choisissez de penser comme le créateur confiant que vous êtes.