Archives mensuelles : avril 2010

Réincarnation

Ayant rencontré un groupe de psychiques, j’ai été surpris d’un commentaire parlant d’élus et patati patata… Il n’y a pas d’élus ! Pourquoi certains seraient-ils plus forts que d’autres ? Pourquoi certains recevraient-ils plus que d’autres ? Ce genre de concept est une illusion qui divise les humains.

En fait, c’est un manque d’information qui donne l’impression que certains sont plus forts que d’autres, plus doués que d’autres car Dieu les aurait choisis parmi d’autres. Il est tout à fait contradictoire de penser que le Dieu infiniment juste et bon de la culture populaire puisse choisir ses protégés parmi les autres, leur donner plus, etc. Que les uns soient différents des autres s’explique par un simple fait : la réincarnation.

Comme j’y faisais allusion dans un de mes articles précédents, il faut considérer la vie avant la vie physique pour comprendre le fonctionnement de ce monde. Les âmes, entités individuelles, s’incarnent à volonté dans des corps physiques d’une grande diversité afin d’y grandir. Il y a donc préprogrammation des évènements significatifs de la vie d’une personne puisqu’elle a choisi d’y expérimenter certains aspects du monde physique. Ceci explique pourquoi certains sont plus talentueux que d’autres dans un domaine, les acquisitions d’une vie passée ressurgissent plus ou moins, de même, les traumatismes ressortent.

Jusqu’au concile de Nicée, de nombreux chrétiens parlaient ouvertement de réincarnation mais ceci fut considéré comme hérésie ensuite bien que réapparaissant sous diverses formes au cours des siècles. Rappelons-nous que les juifs attendaient qu’un ancien messie revienne sur Terre ! Cela fait longtemps que les judéo-chrétiens ont dans leurs écrits les traces de la réincarnation, peu importe ce qu’ils en disent aujourd’hui. Je vous laisse les chercher, beaucoup de gens ont déjà fait ce travail d’analyse notamment en comparant avec les religions qui affirment la véracité de la réincarnation.

Cependant, la réincarnation n’est pas une obligation car les âmes se dirigent naturellement vers ce qui les fait croître dans la joie et ne choississent pas forcément de venir dans un corps pour faire quelque chose de particulier. Il n’y a donc pas de cycle infernal de réincarnation. Autre point important, celui du karma, comme on fait plus ou moins de gaffes dans chaque vie, certains pensent que l’on revient pour payer une dette. Je pense personnellement que c’est une mauvaise interprétation, on grandit à travers la compassion et l’amour plus facilement qu’à travers la souffrance et la punition. De plus, c’est croire encore que Dieu punit alors que ce qui est divin ne juge pas : il fait grandir ce qui est le meilleur et pardonne le reste jusqu’à temps autant qu’il faudra pour que cela puisse changer tranquillement.

Il y a des personnes qui sont leur propre grand-père. Cela arrive parfois qu’une personne consulte un médium qui lui raconte sa vie antérieure, puis que la personne retrouve à travers le récit la vie de son parent qui est mort avant sa naissance. Surprenant et pourtant tellement simple : les enfants sont généralement plus vieux que leurs parents. Cela se sent aussi à la capacité des enfants à faire des choses que leur parents sont incapables de faire, à prendre le contrôle très jeune de toutes les nouvelles technologies, à améliorer ce qui est déjà en place, à remplacer ce qui doit partir de la surface du monde. C’est exactement ce qui se passe avec les fameux enfants indigos et crystal (bien que je n’aime pas ces dénominations qui sont en plus utilisées par certaines sectes pour vous vendre n’importe quoi) : ce sont des âmes qui s’incarnent par millions pour changer les choses sur Terre. Je vois de plus en plus d’enfants doués de télépathie par exemple. Ils sont des âmes évoluées comme les génies qui ont traversé l’Histoire.

Réincarnation : oui.
Punition par la vie : non.
Expérience joyeuse pour l’âme : oui.
Expérience incontrôlable : non.

Dessins médiumniques

Le dessin médiumnique, autrement appelé dessin télépathique ou encore automatique, est tout simplement une démonstration parmi tant d’autres de nos capacités de médium, développées chez certains, encore latente chez d’autres.

Comme pour l’écriture automatique, l’expérience sera différente pour chacun d’entre nous. Certain se laisseront guider sans aucun contrôle alors que d’autres vivront cette expérience comme une simple communication et seront tout simplement inspirés …

Certains parlent d’art médiumnique et regroupe ainsi toutes les formes artistiques liées à la médiumnité (dessin, peinture, sculpture …). Vous avez peut être déjà entendu parler de Luis Antonio GASPARETTO, brésilien né en 1949. Il a réalisé, en état de transe, plusieurs milliers de toiles caractérisées par le style et la signature d’un artiste disparu. C’est un exemple parmi tant d’autres mais certainement le plus connu de par sa médiatisation.

Vous trouverez ici quelques exemples de dessins médiumniques que j’ai réalisé au fusain sous l’influence d’esprits familiers. On pourrait trouver mille et une interprétations à ces dessins mais l’important est peut être tout simplement de comprendre qu’il existe beaucoup de façon de communiquer avec cet autre monde…

Possessions et exorcismes : comment se tenir hors de portée d’une entité

Ayant assisté à un exorcisme cette semaine et vu des entités s’échapper d’une jeune femme, je suis inspiré pour mettre au point certaines notions car j’ai vu les points faibles de certaines personnes.

Tout d’abord, vous ne gagnerez jamais contre une entité si vous la prenez au sérieux. On ne gagne rien dans le combat, on s’épuise et on cède. Ceux qui luttent sont déjà en train d’être affaiblis et ne tiendront pas contre un ennemi qui lit l’esprit et qui n’a pas besoin de se reposer. Jour après jour, pensée après pensée, un esprit malveillant va caler dans votre mental des idées qui auront un effet dévastateur sur votre vie. Son but est de vous faire sombrer dans la peur, de vous faire sombrer dans l’impuissance, de vous couper de la partie lumineuse de vous. Comme vous redescendez sur l’échelle des émotions, vous passerez sans doute par la colère avant de déprimer et c’est un bon moyen de voir que l’on se laisse influencer car on peut remarquer le processus de dégradation du mental avant le point de non-retour où l’on ne peut plus s’en sortir seul.

Comment alors se prémunir de ce genre d’attaque ? Eh bien il suffit de se mettre hors de portée, en adoptant un état d’esprit imperméable à la malveillance. Premier point : ne considérez pas le mal comme une force à part entière, sinon vous allez vous prendre à un combat interminable et que vous ne pouvez pas gagner. Le Mal (comme les humains l’appellent) est une polarité de Dieu, une force en intéraction avec d’autres pour créer la vie, pas pour la détruire, elle est sous contrôle que vous le perceviez et le compreniez ou non et ne fait que ce qu’elle est autorisée à faire. Ce qui était votre ennemi devient votre allié pour faire plus de « bien », ce n’est pas un ennemi à vaincre une bonne fois pour toute.

Ensuite, rebondissez de pensées en pensées pour voir les choses sous le jour de l’amélioration perpétuelle. On met à votre disposition des contrastes, aussi terribles soient-ils, pour que vous soyiez sûr(e) de ce que vous voulez. D’ailleurs, s’il n’y avait pas de contrastes entre vous et ce que la vie vous montre, vous n’auriez aucune raison d’être ici, aucune raison de vivre car rien à faire. Si l’on vous place face à la différence, c’est pour l’utiliser de manière créative, pas pour essayer de la supprimer simplement, vous pouvez au mieux la supplanter à force de vous concentrer sur autre chose. Ainsi un guérisseur ne combat pas la maladie, il ramène la santé ! C’est très différent ! Dans un cas vous intensifiez la maladie en la nourrissant, dans l’autre vous l’oubliez pour amplifier la santé et voir le corps entier se rétablir. C’est exactement la même chose pour vos pensées : il vaut mieux se tourner vers ce que l’on veut que de pousser contre ce que l’on ne veut pas. Dans le cas de l’influence par de mauvais esprits, il suffit d’utiliser tout cela pour se mettre de bonne humeur.

Par exemple, si l’on vous insuffle :

« Tu ne peux pas y arriver, tu es un raté, etc »

Il faut transformer cela en (entre autres possibilités) :

« De toute façon la vie est infinie et je n’en aurais jamais terminé, que je réussisse maintenant ou plus tard n’a pas d’importance car si je le veux toujours je pourrai atteindre mon résultat dans mille vies, je n’ai pas de preuve à faire, je n’ai pas d’objectif à remplir. Si je le souhaite, je peux transformer un échec en leçon, si je le souhaite, je peux trouver mes talents. Chacun naît avec des talents, je ne suis pas un raté et si on me le dit c’est qu’on ne me connaît pas assez ou qu’on veut me faire du mal, si je le pense c’est que je ne me connais pas assez et que je trouverai bientôt le moyen d’exprimer mon unicité au monde entier. »

Si l’on vous suggère :

« Ton amoureux(se) te trompe. »

On répond :

« Si cela est vrai je le sentirai le moment venu, je tirerai ça au clair si j’en fais la demande et je saurai alors qu’une meilleure personne (en fait des milliers) est (sont) déjà disponible(s) pour moi. Je me détache de la douleur pour exprimer le pardon, je pars vers meilleur car je n’ai pas à tolérer un tel manque de respect. Tellement de gens méritent de me connaître, je n’ai pas à vivre ce qui ne me plaît pas. Je n’ai pas besoin d’avoir peur pour une simple pensée, il me suffit d’avoir confiance en moi, quoi qu’ait fait l’autre, je peux tout résoudre si je ne laisse pas mon imagination me tourmenter. »

Si vous recevez pour vous faire peur :

« A cette allure, tu vas manquer d’argent et finir à la rue. »

Vous répondez :

« La moindre difficulté financière est faite pour m’apprendre à prospérer. Je suis heureux de voir plus d’abondance venir à moi à chaque fois que j’abandonne la peur pour me tourner vers l’inspiration divine. Je suis certain(e) que l’intelligence qui régit toutes les choses a prévu ce qu’il faut pour moi et pour les autres sans que j’ai besoin de me battre. »

Voilà l’idée : vous répondez par du positif à toute attaque négative. C’est aussi efficace sur les gens agressifs en général. Garder des pensées lumineuses pour rester à distance de ce qui voudrait s’opposer à vous, devenez incompatible, vibrationnellement/énergétiquement incompatible avec le tourment.

Vous avez des pouvoirs psychiques

Vous avez déjà su à l’avance qui était au téléphone. Vous avez déjà rêvé à l’avance d’un évènement de votre journée. Vous avez déjà eu des intuitions qui vous ont évité des ennuis. Vous avez même peut-être déjà vu des fantômes, du moins des choses plutôt anormales. Vous avez peut-être déjà senti des présences, vous avez même éventuellement déjà soigné en touchant, ou encore vu à distance. Imaginez-vous le nombre de signes que vous avez reçus des autres mondes ? L’humanité en a reçu un nombre incalculable au long de son existence.

Ces facultés ne sont pas anormales. En fait elles correspondent à votre état normal : celui d’esprit. Cependant, en vous incarnant, vous avez perdu la mémoire. Les gens parlent parfois de la vie après la mort mais le plus drôle c’est qu’il vaudrait mieux considérer la vie avant la vie afin de mieux comprendre l’état actuel de votre vie. Les esprits n’utilisent pas de sons pour communiquer, ils communiquent par une forme de télépathie que les humains peuvent retrouver d’où toutes ces expériences de télépathie. Les esprits ne sont pas soumis au temps et à l’espace, d’où les prémonitions et la vision à distance. Les esprits manipulent directement les énergies subtiles, celles qui régissent le fonctionnement des corps plus denses appartenant au monde physique, c’est de là que viennent les expériences de guérison et de télékinésie entre autres.

Mieux maintenant, il y a quantité d’oiseaux et d’insectes qui migrent sur des distances considérables sans que la science comprenne comment ils y parviennent. Alors, on attribue cette capacité à l’instinct, mais l’instinct, ça n’explique rien n’est-ce pas ? Du moins ça ne correspond à rien d’après les connaissances actuelles de la science… En revanche, que les animaux soient guidés depuis des plans différents du monde physiques semble bien plus logique. Comment savent-ils nager sans jamais avoir touché l’eau ? Comment fuient-ils les catastrophes naturelles avant qu’elles ne se produisent ? Ils obtiennent l’information nécessaire grâce à leur qualité spirituelle malgré l’incarnation. Référez-vous à l’expérience du 100e singe qui est disponible sur internet.

Quand on fait taire autour de soi l’agitation sensorielle, puis qu’on fait taire à l’intérieur de soi l’agitation mentale, alors les vibrations se réhaussent et on se reconnecte consciemment à cette boussole interne. Ce qui est intéressant, c’est qu’il n’y a pas d’autre limite à votre clarté que la qualité des pensées que vous entretenez. Ainsi, les sceptiques rendent impossible toute expérience paranormale car ils utilisent leur propre énergie, leur propre puissance, pour maintenir le monde physique dans son aspect classique tandis que celui qui y croit parvient à des résultats. C’est ironique, les sceptiques attendent de voir pour croire, mais leur croyance empêche toute manifestation de ce qu’ils attendent de voir. En fait, vous ne pouvez pas expérimenter grand chose en dehors de votre champ actuel de croyances. Plus vous vous ouvrez à l’éventualité des pouvoirs psychiques, plus vous leur permettez de s’exprimer et plus vous vous détachez des contingences du monde physique pour entrer dans l’expérimentation pure. Quand vous aurez vécu suffisamment d’expériences, vous ne croierez plus, vous saurez. Vous pouvez choisir d’expérimenter par vous-même les choses les plus époustouflantes.

Malheureusement, de nos jours, ce sont souvent les drogues dures qui sont trop souvent la cause des expériences paranormales. Le LSD, pour ne citer que cette substance, facilite la sortie hors du corps physique : expérience de sortie qui survient généralement à l’approche de la mort et dont un certain nombre personnes rapportent les faits dans les hôpitaux par exemple. Lorsque les jeunes gens ont commencé à prendre de plus en plus fréquemment ce type de produits, ils ont vécu des expériences leur montrant que l’humain était fait d’un corps physique et de quelque chose de plus subtil : le New Age a sans doute démarré comme cela. Il y a brusquement eu la certitude qu’il y avait quelque chose après la vie, et sans doute avant la vie elle-même. C’est le même type de carburant qui assiste les chamans, mais, je n’en encourage pas la consommation bien au contraire, puisque ces produits entraînent une vulnérabilité et intuitivement on sait bien qu’aucune drogue n’aide qui que ce soit.

Centres des pouvoirs psychiques, ce sont les fameux chakras qui permettent principalement de dépasser les limitations du corps physique. Identifiés chez les Celtes comme ches les Indiens, les chakras sont des organes d’un corps qui fonctionne en adéquation avec le corps physique et en conséquence, vous en ressentez les effets. On parle généralement du troisième oeil, il s’agit d’un chakra situé au niveau de la tête. Voir la personne que l’on aime fait battre le coeur plus fort : il s’agit de la suractivité d’un chakra situé près du coeur. Ne pas arriver à communiquer déclenche la sensation d’un noeud dans la gorge : il s’agit du blocage du chakra principal de la gorge. Soigner se fait par imposition des mains, puisque le chakra qui permet de d’envoyer des énergies subtiles se situe dans la paume de la main. On pourrait encore citer bien des exemples.

En fait, à chaque fois que vous utilisez un pouvoir psychique, cela passe par ces organes énergétiques, ou même par d’autres qui appartiennent encore à d’autre plans subtils. Ayant personnellement activé certains d’entre eux il y a plusieurs années aux début de mes questionnements, parfois accidentellement, je peux vous affirmer que vous ne serez pas déçus de mener la recherche jusqu’au bout puisque les sensations sont plutôt curieuses et attestent de votre qualité d’esprit.

Je pense que je proposerai dans de prochains articles des exercices après les avoir travaillés moi-même pour les rendre faciles à expliquer et à mettre en oeuvre.