Archives mensuelles : août 2010

C’est l’intention qui compte…

La loi d’attraction répond aux intentions les plus claires. Beaucoup veulent tester l’efficacité de l’attraction alors ils se donnent une période de test dans le genre suivant : « Avant deux semaines, j’aurai manifesté un stylo. » ou encore : « Demain soir, je rencontre quelqu’un. » Le problème est qu’en se disant cela il n’y a pas forcément beaucoup de volonté, d’attachement à cette demande… Une intention ne consiste pas à penser que vous allez demander mollement puis attendre pour voir ce qui va se passer. Une intention c’est une volonté qui ressemble plus à  une obsession qu’à la motivation de faire sa déclaration fiscale. Si vous étiez à l’intérieur d’un immeuble en feu, vous développeriez, au bout d’un temps plus ou moins long, l’intention de sortir. Pareil si vous avez une fourchette plantée dans la main, il se peut (éventuellement) que vous développiez l’intention de la retirer.

C’est ça une intention, y a de la volonté là-dedans. Dans une intention, il y a une bonne dose d’énergie. Il y a tout ce qu’il faut pour que l’attraction soit efficace. C’est l’intention qui compte. L’Univers n’apporte jamais ce dont on parle sans conviction. La vérité est que peu de gens ont véritablement des intentions claires au contraire de ceux qui expérimentent les plus grandes réussites (réussite au sens commun). Les intentions des gens qui obtiennent le plus de résultats sont de l’ordre du trouble obsessionnel. Forcément, ils drainent à eux toutes les ressources disponibles et utilisent notamment l’attraction sans même s’en rendre compte. Les gens aidés par l’attraction sont ceux qui attachent la plus forte énergie possible à leur demande. Il n’y a pas beaucoup de gens qui pleurent de joie à l’idée d’accomplir leur projet ni qui sautent sur place en pensant telle ou telle initiative. Question maintenant : combien de jeunes ont l’intention claire d’obtenir le bac avec une jolie mention ? Pas beaucoup et ça se remarque facilement.

Alors comment avoir une intention claire ? Il faut définir son souhait de la manière la plus précise possible parce qu’il n’y jamais de réponse de l’essence divine s’il n’y a pas de message clair. Les énergies subtiles répondent à la pensée sous toutes ses formes pour peu que ces pensées soient cohérentes entre elles sinon les effets s’annulent. C’est ainsi qu’un désir obsessionnel a plus de chances de se réaliser qu’un vague projet. Il faut créer la situation qui vous convient mentalement pour vous imprégnez de son énergie et le matérialiser, c’est le fonctionnement même de la création. Travailler une image mentale c’est primordial car les actions qui mènent à son achèvement sont automatiques lorsqu’on y met du sien. Normalement, tout projet doit être suffisamment bien visualisé pour que les réactions émotionnelles soient fortes. La motivation durera autant que l’entretien du projet dans l’esprit permettra de canaliser l’énergie nécessaire.

Nombreux sont ceux qui pensent être démotivés quand ils n’ont en fait aucune raison d’être motivé en refusant de prendre un chemin. Quelles sont les moyens de définir son souhait ? Il suffit de se poser les bonnes questions : serait-ce bien si ? est-ce que cela me plairait ? pourquoi pas m’offrir cela ? A partir du moment où l’image se fait en répondant à ces questions et que vous ajoutez ou retirez des détails, vous pouvez la modifier et l’entretenir à volonté, vos actions s’ajustent automatiquement si vous formez une image assez claire et l’attraction se met à votre service pour agir à l’extérieur de votre champ d’action direct. Il n’y a pas de limites à la création. Le tout est d’être capable de maintenir la pensée claire de l’oeuvre à effectuer.

Guides ou anges ?

De plus en plus de gens souhaitent prendre contact avec leurs guides spirituels au travers d’un médium ou d’une technique de méditation, d’écriture automatique, le pendule etc… Avant tout il faut mieux comprendre ce que sont les guides.

Tout d’abord lorsqu’une âme s’incarne elle passe une sorte d’accord avec une autre âme qui restera dans les plans non physiques afin de superviser la vie terrestre de la première âme. La seconde âme est généralement plus avancée que la première et a donc une position d’enseignant. C’est de cela que provient l’intuition d’ange gardien. Il y a une cocréation au sens où au minimum un guide assiste un vivant dans sa création. A ce moment-là on comprend mieux pourquoi la majorité des cultures parlent d’un lien fort entre incarnés et mondes subtiles.

S’il y a un guide principal, il y a une multitude de guides secondaires qui vont et viennent au fur et à mesure que l’individu adopte des projets puis d’autres. En fait, ces âmes qui s’intéressent aux personnages du monde physique aiment prodiguer leur assistance dans un ou plusieurs domaines de leur préférence. Il y a donc des guides qui assistent certains corps de métiers, certaines disciplines sportives ou artistiques, etc. C’est en fait ce que font les saints chez les chrétiens par exemple mais dans une plus large dimension. Il y a surtout des guides qui aident dans certains types d’épreuves comme l’alcoolisme à partir de l’expérience de leur propre vécu. Beaucoup d’âmes sont mandatées pour assister les incarnés à partir de leur propre vécu afin d’appuyer leur expérience. Il est très rare cependant que le guide principal soit remplacé donc votre bonne étoile vous est généralement attribuée pour la vie.

Quand vous définissez l’expérience que vous choisissez de vivre avant votre incarnation, votre guide s’engage à maintenir ce plan donc les guides agissent parfois contre votre volonté actuelle si elle s’oppose à votre volonté passée. Cependant, il faut savoir que les guides vous soutiennent dans tous vos projets pour peu qu’ils soient en accord avec cette volonté et/ou bons pour vous. Certains s’offusque de voir leur protection céleste leur refuser une broutille quand ce qu’ils préparent dépasse en fait les espérances les plus folles. C’est aussi les guides qui apportent un regard sage sur les situations et permettent à travers les voyants de transformer les pires expériences en leçon. Ils sont connectés au divin donc ils ont la capacité de tout transmuer.

Il ne faut pas confondre les guides qui sont légitimes pour mener les incarnés avec les défunts qui choisissent d’apporter leur protection à un vivant. Ces liens sont différents car les défunts ne sont pas en contrat avec vous contrairement à vos anges gardiens.

Pour rencontrer en contact avec son guide, il y a bien sûr la méditation, l’écriture automatique, le pendule, les cartes et ainsi de suite… Toutefois, il faut veiller à bien se placer sous leur protection afin d’être sûr d’être en contact avec eux plutôt qu’avec le premier esprit errant qui remarquerait votre recherche. Les réponses parlent d’elles-mêmes et je sais que tous ceux qui s’entraînent un minimum obtiennent des résultats satisfaisants rapidement. Retenez bien que ces résultats sont visibles à la sagesse et à la bienveillance que portent les messages obtenus.

Petits conseils

Je reçois des courriels de gens qui cherchent à savoir comment se positionner par rapport à la consultation de médiums alors j’ai décidé de faire une liste rapide d’éléments qui peuvent être utiles.

Vous ne devriez jamais consulter un médium qu’on ne vous a pas recommandé si :

  • vous êtes trop influençable
  • vous êtes seul(e) face à vos problèmes
  • vous n’avez aucune confiance en vous-même
  • vous allez avoir du mal à payer un service qui n’est pas garanti
  • vous ne comprenez pas ce que raconte le médium
  • le médium vous fait des promesses de résultats invraisemblables
  • votre intuition vous prévient que ce n’est pas une bonne chose
  • le médium cherche à vous faire peur
  • les informations obtenues sont trop vagues
  • ce médium sait trop de choses de votre vie
  • ce médium vous effraie
  • vous vous sentez mal à l’aise
  • vous n’avez pas confiance en vos anges gardiens
  • vous êtes un cartésien bon ton qui refuse toute force invisible
  • le médium mélange tous les styles (cartes, cristaux, pendules, channel, etc)
  • le médium semble sorti du moyen-âge
  • le médium vous rend confus(e)
  • le médium vous incite à revenir
  • le médium semble enclin à prophétiser
  • le médium n’offre pas d’informations qui aide au présent
  • le médium vous conseille d’aller consulter son cousin
  • le médium vous dépossède de votre capacité à faire vos choix vous-même
  • le médium vous prend de haut
  • vous êtes effrayé par le monde occulte

Et vous pourriez consulter un médium si :

  • on vous a recommandé cette personne
  • vous avez besoin d’aide sur un projet
  • vous ressentez l’envie de recevoir un mot de vos guides
  • vous avez l’intuition que certaines informations doivent venir à vous ainsi
  • vous avez de toute façon une idée claire de ce que vous voulez
  • vous garderez au moins votre libre arbitre
  • vous comprenez mieux où vous en êtes grâce au voyant
  • vous sentez que votre esprit s’éclaircit grâce à ce voyant
  • le médium répond le plus simplement possible à vos questions
  • le médium est clair, concis au possible
  • vous sentez que vous recevez une véritable guidance
  • vous n’allez pas payer une somme astronomique mais une somme qui correspond à la liste d’attente du médium
  • le voyant agit sérieusement dans un domaine qu’il semble maîtriser
  • le voyant ne pratique aucun rituel qui semble primitif ou débile (mamadou qui sacrifie ses poulets par exemple…)
  • le voyant est compassionnel mais ne fait pas de psychologie à partir des informations qu’il récolte en parlant avec vous
  • le voyant développe les informations qu’il fournit selon vos questions ou se justifie s’il n’est pas en mesure de le faire
  • vous sentez que le message reçu est joyeux ou plein d’amour mais précis et personnalisé
  • le médium fait en sorte que vous n’ayez plus besoin de lui et n’entretient pas une addiction de son client à la divination
  • vous constatez que le système de croyance du voyant est cohérent
  • le voyant est équilibré et son quotidien fait de méditation et/ou prière et/ou végétarisme et/ou sport et/ou autres méthodes et habitudes de retour à l’équilibre

Ce n’est pas parce que les domaines ésotériques sont difficiles à comprendre qu’il faut cautionner tous les comportements. Un bon médium est rigoureux et s’attache à délivrer une plus-value au client, à une efficacité et à une rigueur intellectuelle. Il faut savoir que ce sont les guides spirituels qui suivent et conseillent les incarnés dans leurs projets et que le médium ne fait que transmettre les messages. Au mieux, le voyant dispose lui-même d’une compétence autre que le simple rôle de messager mais il ne faut pas mélanger toutes les disciplines et le client doit toujours savoir précisément d’où viennent les informations ou les conseils. Normalement, le médium permet de recevoir une assistance dans le moment présent qui redonne à la personne les commandes pour qu’elle s’accomplissent. Prophétiser peut mener aux pires catastrophes car le futur change au fur et à mesure du présent. Il est plutôt rare que le médium doive faire face à des informations très inquiétantes et soit obligé de transmettre des choses désagréables. Dans tous les cas, c’est un travail de conseil et de confiance qui doit se faire sans que le client ne soit déresponsabilisé ou se repose sur le voyant. Il arrive aussi que le voyant se trompe sur un faible pourcentage des informations mais que cela devienne dévastateur car le client aura une totale confiance à cause de l’exactitude du reste des informations. C’est pour cela que le travail d’équilibre (méditation, prière, etc) du voyant est essentiel, la marge d’erreur doit être minimale pour espérer aider une personne sans dommages colatéraux.

D’autre part, rares sont ceux qui ne reçoivent pas leurs réponses par interdiction du voyant car généralement il n’y a pas de danger particulier mais il arrive qu’il soit mieux que la consultation ne se fasse pas car la personne n’est pas encore prête à recevoir certaines informations. Cependant, cela reste très rare et il vaut mieux à ce moment-là que la personne cherche à comprendre ce qui cloche en elle-même plutôt qu’à l’extérieur d’elle-même. Rappelons-nous aussi que l’assistance céleste cherche à nous soutenir dans nos projets au quotidien afin de favoriser la création mais n’est pas encline à donner toutes les solutions ou décrire l’avenir car cela serait faire le travail à notre place sans nous donner l’occasion de nous accomplir.

A vous maintenant d’examiner votre interlocuteur.

Comment obtenir ce qu’on désire par la visualisation ?

Obtenir ce qu’on veut par la visualisation est rare car la loi d’attraction nous apporte tous les éléments mais ne peut pas violer la loi du libre arbitre qui implique que nos actes doivent venir sceller l’acte de création. Se reposer entièrement sur la loi d’attraction est une erreur que font de nombreuses personnes car elles oublient d’être coopératives. Il vient un moment où votre propre création passe à travers vous et plus seulement par l’intervention extérieure des vibrations.

Par exemple, c’est un problème que rencontre souvent les gens qui utilisent l’attraction pour faire des rencontres afin de trouver un partenaire amoureux. Ils se visualisent en train de rencontrer la personne « idéale », puis ils visualisent et détaillent ce qu’ils veulent comme personne, l’Univers choisit au fur et à mesure des partenaires « idéaux » puis en sélectionne un. Les deux personnes se retrouvent attirées par la similarité de leurs énergies et les choses s’ordonnent de manière à les faire se rencontrer. Elles se retrouvent donc côte à côte dans le bus, ou dans le train, ou en vis-à-vis dans un café, ou encore se rentrent dedans, etc. Et là c’est le drame car aucun des deux ne va agir, alors que logiquement celui qui déterminait avec soin sa volonté aurait dû reconnaître que son voeu était exaucé. Ensuite, l’Univers va présenter une nouvelle occasion, puis encore une autre, jusqu’à temps qu’une rencontre se fasse dans les faits ou que la personne abandonne ce souhait.

Voilà comment l’attraction marche : elle apporte ce que la personne veut pour peu qu’elle n’y résiste pas et demande ensuite l’action pondérée pour être finalement validée par le demandeur. Le libre arbitre est presque roi sur Terre alors il ne faut pas s’attendre à ce que l’Univers brusque les lois qui le régissent. Au dernier moment, c’est toujours vous qui dîtes oui ou non. Peut-être que vous avez envie de devenir riche mais lorsque les premières opportunités de prendre ce chemin se présentent il faut que vous agissiez sinon vous résistez. La loi d’attraction ne va pas (en tout cas pas pour l’instant) matérialiser instantanément tout ce que vous demandez car il y a le temps et le libre arbitre pour vous assister dans le monde physique. C’est vous qui devez finalement canaliser et matérialiser votre oeuvre en utilisant tout ce qui vous est disponible.

Visualiser pour canaliser l’énergie permet de s’offrir la coopération de ce qui vous entoure mais pas plus. Il faut toujours voir comment accélérer le processus de création en passant à l’action qui est alors juste car anticipée par la pensée. Ne croyez pas ceux qui pensent qu’une méthode unique résout tout. Si la visualisation permettait à elle seule de tout créer à cette époque de notre évolution cela se saurait. En attendant, il faut donner à la visualisation la place qu’elle mérite mais aussi compter sur vos prises de décisions et actions pour utiliser à bon escient ce que l’attraction vous offre. Nombreux sont ceux qui avaient une idée pour laquelle l’attraction a apporté le soutien humain, financier, etc nécessaire à sa réalisation dans le monde physique, un soutien qui ne remplace pas le créateur lui-même.