Archives mensuelles : septembre 2010

Quelle histoire racontez-vous ?

Quelle histoire racontez-vous ?

Un des meilleurs moyens de comprendre comment la loi d’attraction fonctionne est le suivant : imaginer l’impression que l’on donne à ce qui nous entoure ? Etes-vous plutôt grognon ou souriant ? Dissertez-vous à propos de ce que vous voulez ou de ce dont vous ne voulez pas ? Présentez-vous de vos projets avec entrain ou de manière neutre voire négative ? Parlez-vous de ce qui ne va pas chez les autres ? Ou de ce qui va chez eux et vous ? Discutez-vous des mauvaises nouvelles ou des bonnes ?

Et votre comportement maintenant : vous concentrez-vous sur ce que vous faîtes ou pensez-vous à autre chose ? Trainez-vous des pieds le matin ou êtes-vous motivé(e) ? Etes-vous respectueux(se) de ce qui vous entoure ou méprisant(e) ? Etes-vous plutôt aidant ou profiteur ? Etc, etc, etc.

Tout est question de cohérence entre votre vibration et ce que vous voulez. Il vous faut généralement un peu de temps pour arriver à changer durablement une vibration et votre comportement change en fonction ainsi que ce que vous attirez à vous. Que voulez-vous devenir ? Adoptez le comportement qui va bien avec vos objectifs ! C’est un très bon moyen de changer progressivement vos pensées si vous n’êtes pas en mesure de le faire d’abord. Vous attirez à vous ce qui est semblable à vous, alors autant diffuser autour de soi ce que vous voulez pour le voir revenir sous une forme ou sous une autre.

Et puis mentalement, quelle histoire racontez-vous sur vous-même ? Vous voyez-vous solitaires jusqu’à la fin des temps ou croulez-vous sous les rencontres ? Considérez-vous que l’argent pousse dans les arbres ou que la vie est un combat ? La plupart des gens pensent que la maladie est obligatoire alors ils la créent inéluctablement. Pendant plusieurs décennies ils vont penser que leur vie va finir à l’hôpital alors ils s’en rapprochent un peu plus tous les jours. D’autres en revanche pensent que le vieillissement n’est pas une fatalité alors ils gardent leur jeunesse toute leur vie. Incroyable hein ? A 40 ans c’est comme si certains avaient 25 ans, pas plus ! Bien sûr, ces gens-là font un travail pour retirer les croyances négatives qui abîment le corps.

Rien qu’une fois dans la journée, il est bon de savoir ce que donnerait un autre point de vue. Imaginez pendant plusieurs minutes que vous êtes en train de vivre la journée qui va amorcer votre vie de rêve. Que feriez-vous de votre temps si c’était le cas ? Vous autoriseriez-vous à penser que votre vie n’est pas ce que vous voulez ? Je pense plutôt que vous passeriez la journée à penser à tout le potentiel de chaque instant et de tout ce que vous vivez, de toutes les idées que vous avez. Et forcément vous vous sentiriez abondant immédiatement et votre vibration s’élèverait jusqu’à commencer à attirer tout ce qui est bon pour vous. Remarquez que c’est généralement l’opposé du comportement standard : on est plus habitués à réfléchir pour éviter les gens, les situations et les actions qui nous semblent tous plus lourds les uns que les autres plutôt que d’en voir le positif pour le développer.

Imaginez que vous écriviez tous les jours vos mémoires de manière détaillée : tout ce que vous pensez, tout ce que vous faîtes et comment vous réagissez. Quel point de vue un lecteur aurait sur votre personnage ? Penserait-il que cette personne est plutôt constructive ou destructive ? Quelle impression auriez-vous en prenant du recul sur ce que vous écrivez ? Et surtout : le personnage que vous jouez est-il vraiment ce que vous voulez être ? Ce point de vue-là, c’est celui de votre âme qui vous guide par vos émotions pour que vous vous accomplissiez. L’essence toute divine de vous-même joue à raconter une histoire : celle de votre vie. Alors il est temps pour vous de passer aux choses dites sérieuses et de suivre cette guidance en vous rapprochant de son point de vue. Vous vous sentirez bien mieux lorsque vous sentirez toute votre motivation revenir à vous pour rebondir d’évènement en évènement vers ce que vous voulez. Si vous n’êtes pas convaincu(e) vous devriez lire les histoires des gens qui ont réussi, ils n’ont pas réussi par chance très souvent, si tant est que la chance existe, ils ont réussi parce qu’ils avaient une idée et qu’ils ont choisi les pensées qui vont bien avec la concrétisation de cette idée.

Les contagieuses croyances bien ancrées dans la population font que vous êtes généralement relativement incompatible avec les idées de succès, de facilité, de productivité, de créativité, de simplicité et autres qui sont pourtant induites par votre nature divine. M’enfin bon, je sais bien que vous êtes capables d’utiliser tous les prétextes possibles pour renier ce pouvoir sur vos vies : « dans mon horoscope de ce matin on m’a dit que j’allais passer une mauvaise journée » ou « c’est de la faute des autres » ou « je suis né(e) comme ça c’est pas de ma faute » ou encore « c’est parce que j’ai pas de chance ». Les exemples sont sans fin. A chaque fois que vous vous dîtes cela vous utilisez votre pouvoir créateur, votre énergie contre vous-même. Et là, vous expérimentez la force des énergies subtiles puisque tout se déroule en mal comme vous le demandez de manière permanente à l’Univers.

Vous pouvez choisir de raconter l’histoire que vous voulez et voir tout se mettre en place doucement ou choisir de produire autre chose en cédant aux croyances extérieures devenues intérieures. On ne ment pas quand il s’agit de vibrations. Dans tous les cas, prenez du recul sur vous-même : en prenant un point de vue extérieur vous comprendrez plus exactement où vous vous situez, le contraste entre vos vibrations et votre volonté.

Fantômes

Je sais de quoi je parle, il y a des esprits défunts qui restent sur Terre : maisons hantées, meubles qui se déplacent tout seul, pleurs dans la nuit, paroles, silhouettes qui passent devant les fenêtres, mains qui vous touchent le visage quand vous vous apprêtez à vous endormir, apparitions de cadavres, animaux qui prennent peur en regardant derrière vous, soldats de 39-45, etc… J’en ai vu pas mal.

Maintenant, pourquoi certains restent-ils sur Terre ? Admettions que vous vous réveilliez un matin et que vous leviez de votre lit. Vous vous retournez, et là, vous vous voyez dans votre lit, vous avez l’air un peu pâle. Vous êtes un peu surpris de vous trouver dans deux endroits à la fois, surtout que vous ne ressentez plus le corps qui reste immobile dans le lit. Vous êtes mort et sous le choc de l’être.

Maintenant, un choix s’impose à vous, soit vous vous élevez et vous retournez à la maison dans les plans supérieurs, soit vous voulez rester ici alors que ce n’est plus tout à fait votre place. Dans le cas où vous ne voulez pas partir, vous répondez exactement à la définition de fantôme. Cependant, les fantômes ne conservent en général pas l’alimentation énergétique nécessaire au maintien de leur conscience près du monde physique. Un humain normal a tout ce qu’il faut pour que le corps et la conscience soient en interface. Ces moyens de maintien se dénouent lors de la mort et le fantôme doit trouver un autre moyen de s’alimenter si d’autres ne viennent pas le chercher pour le ramener à la maison.

Lorsque vous êtes à court d’énergie, vous avez besoin de trouver un moyen pour retrouver votre bien-être, soit en autorisant votre Source à vous alimenter en adoptant des pensées qui permettent à l’énergie de circuler, soit vous avez besoin d’être avec des gens qui en ont à revendre. C’est exactement la même chose pour les fantômes, pour conserver leur clarté et se sentir bien ils ont besoin de trouver une source d’énergie qui va alimenter leur conscience. Et quelle meilleure source d’énergie que les vivants ? Quand vous avez peur de quelque chose, vous dispersez votre énergie, voilà pourquoi un fantôme veut vous faire peur. Toutefois, tous n’ont pas besoin de vous effrayer, il leur suffit souvent de se tenir près de vous tout simplement. Une présence peut ainsi vous parasiter et vous faire déprimer car vous n’avez plus l’énergie de faire face à votre vie.

Dans les lieux hantés, les gens perdent leur joie de vivre, ils perdent patience, ils deviennent solitaires parce qu’ils sont tourmentés par un ou plusieurs esprits défunts. Parfois cependant, les fantômes ne savent pas qu’ils sont morts et sont dans un état intermédiaire de conscience où ils répètent sans cesse les mêmes actions. Il y a aussi ceux qui vont pousser les gens à faire quelque chose à répétition pour le plaisir de savourer les vibrations qu’émettent les vivants lors de ces moments. Par exemple, je connais des gens qui ont dû se lever toutes les nuits pendant plusieurs mois pour manger un gros steak ou qui ont dû fumer de la drogue à répétition seulement parce que de malins fantômes leur suggéraient de le faire sans cesse. Impossible d’avoir une vie normale avec certains quand d’autres sont justes un peu taquins. Souvent les médiums sont aptes à détacher les liens entre fantômes et vivants pour débarrasser les gens de ce fardeau.

Pourquoi les fantômes apparaissent-ils dans la pénombre ? C’est qu’en fait la lumière solaire diffuse l’énergie qu’ils doivent rassembler avant de transparaître dans le monde physique, ils n’ont donc pas le choix, à moins d’être très forts, il leur faut attendre la nuit pour se manifester bien que certaines personnes ont la faculté de les voir et/ou entendre en permanence.

Les fantômes perçoivent distinctement en général les vibrations émises par les vivants, ils savent donc tout de vos émotions. Si vous avez peur, ils le sentent, si vous vous doutez de leur présence ils le sentent aussi. Aucun des fantômes que j’ai jamais vu n’avait véritablement d’intentions hostiles, ils sont plus à plaindre qu’à craindre. Beaucoup restent sur Terre à cause des conneries que les religions leur ont inculquées : ils ont souvent peur de partir car ils ont peur d’être jugés et de devoir aller en enfer par exemple. C’est là qu’être capable de communiquer avec eux est intéressant : on peut les aider à abandonner cette existence pour partir se renouveler. Il s’agit de les aider à se sentir mieux par eux-mêmes, ainsi leur vibration s’élève et ils peuvent choisir de repartir chez eux. Il n’est pas naturel de rester ainsi dans l’incertitude et la douleur due à son passé.

Une fois de retour à la maison ils peuvent enfin reprendre leur cycle normal de vie où ils pourront progresser. Ce que j’appelle la maison est le plan d’origine des forces conscientes couramment désigné par le mot Paradis bien qu’il n’existe aucun enfer. Comme ce plan est fait de hautes vibrations, les êtres y sont débarrassés de tout poids sur la conscience et réciproquement il est inaccessible si on est rongé par des émotions négatives qui nous maintiennent dans les énergies plus denses. Parfois, les esprits se retrouvent sans le savoir dans des plans astraux qui reproduisent le monde physique de la manière suivante : les pensées émises depuis le monde physique modèlent ces mondes. En fait, tout y est reproduit avec plus ou moins de précision alors les fantômes croient toujours vivre quand ils sont en fait dans un monde instable comme un rêve.

Un peu d’humilité aussi : la chasse aux fantômes est stupide. Il y a des shows à l’américaine ou des geeks suréquipés vont à la poursuite de fantômes en espérant faire un malheur mais pas de bol, les fantômes vont juster manger de leur énergie sans laisser une seule trace pour pouvoir continuer à subsister. D’autre part, la plupart se sentent en fait chez eux et considèrent les vivants comme des intrus qui doivent dégager alors certains vont avoir un comportement un peu gênant mais se feront imperceptible dès que le moindre risque d’être repéré se fera sentir. Ne feriez-vous pas la même chose ?

Spiritisme

J’ai bien dû recevoir des dizaines de questions sur ce domaine puisque les gens expérimentent cela assez fréquemment et que le spiritisme existe toujours en club et autres formes. Cependant, j’ai surtout reçu des gens pour lesquelles l’expérience a mal tourné et qui avaient besoin d’être rassurés. Alors faisons le point.

Le spiritisme au sens de Louis Rivail (alias Allan Kardec) c’est l’étude du monde des esprits, à la manière d’une science qui s’intéresserait à expliquer des phénomènes récurrents. Cette approche s’est répandue un peu partout en France durant le XIXe puis s’est presque éteinte aux alentours de la première guerre mondiale. Toutefois, le kardecisme subsiste en Amérique du Sud encore aujourd’hui.

Pour effectuer ses recherches, Rivail a défini des protocoles pour que les médiums consignent leurs résultats partout sur la planète puis a effectué un travail de comparaison et de synthèse qui se situe dans des livres très intéressants aujourd’hui disponibles gratuitement sur Internet. La force de Rivail est sans doute que la raison et la foi se combinent finalement jusqu’à pousser les autres religions dans leurs derniers retranchements. Il n’est pas étonnant que les dogmes religieux aient condamné le spiritisme car celui-ci remettait en cause tous les écrits sacrés ou les interprétait différemment.

Le spiritisme désigne en fait une forme de réunion où un ou plusieurs médiums (confirmés en général) vont recevoir des messages d’esprits qui seront éventuellement consignés et considérés comme enseignement. Le danger est que l’information ou la nature des esprits qui s’approchent est souvent difficile à déterminer. C’est de cette difficulté à filtrer que les problèmes surviennent.

En premier lieu, il y a certains esprits qui vont s’approcher du groupe et faire dérailler ses membres un par un en profitant de l’écoute qu’ils ont pour leur faire ressentir de la peur et les vider, cela arrive généralement quand les objets de la pièce se mettent à bouger ou que le médium perd la tête. Puis, il y a ceux qui vont d’abord se montrer agréables, voire même se faire passer pour de vrais petits anges en disant beaucoup de belles choses et de vérités pour soudainement lancer un mensonge qui sera avalé par le groupe. Ce mensonge aura un effet destructeur et agira comme une bombe psychologique à retardement de manière à déstabiliser le mental des gens concernés. Ce sont ces deux cas qui se présentent le plus souvent, et cela perdure bien au-delà de la rencontre du groupe.

L’autre erreur du spiritisme est de se rapprocher trop facilement du dogme. Il n’est pas anodin que de nos jours les religions soient en difficulté : elles gênent le changement naturel des individus en instaurant des limites qui bloquent l’expansion. Le spiritisme fait un peu la même chose à chaque fois qu’il se place comme témoin de lois immuables ou qu’il impose une vision des choses qui ne convient pas à un individu. Même si le spiritisme est plutôt une plateforme de lancement vers des horizons plus vastes (surtout en comparaison des religions), il a tendance à boucher certaines possibilités notamment à travers son aspect : « les âmes doivent s’épurer » (et autres…)

Il est intéressant que le spiritisme ait rationalisé la vie extraterrestre, la réincarnation, l’évolution des espèces, etc en avant-première. Il est aussi intéressant de remarquer que le spiritisme n’est à l’origine pas orgueilleux mais au service de la vérité comme l’expliquent beaucoup de ses manifestes. C’est un travail plutôt admirable et surtout qui dépasse largement (mais vraiment largement) en qualité les écrits religieux classiques.

Pour finir, j’aurais tendance à dire que le spiritisme est intéressant pour ce qu’il a été mais que cet aspect ne perdure plus et que la plupart des gens sont aujourd’hui en quête personnelle qui entraîne des rencontres adaptées. Former des groupes « officiels » n’est plus nécessaire pour les plus originaux aujourd’hui à mon avis, ceux qui se posent des questions se voient donner leurs réponses à travers des rencontres adaptées sans avoir besoin d’adhérer à des associations aux buts parfois douteux…

Services et circulation d’énergie

Dans tous les échanges, il y a celui qui prend, celui qui donne et les rôles s’inversent. Puis il y a les gens qui prennent plus qu’ils ne donnent et ceux qui donnent plus qu’ils ne prennent. Et quand on donne, on doit recevoir, c’est obligatoire, c’est la règle : tout ce que l’on envoie revient à nous atténué ou multiplié.

Alors si l’on envoie de bonnes ondes, on reçoit de bonnes ondes. C’est ainsi que ceux qui choisissent de donner voient un retour se faire sous une forme ou sous une autre. Il faut le tester soi-même mais une attitude de don est un formidable générateur d’abondance alors qu’une attitude visant à accaparer ce qui passe à portée est potentiellement nuisible.

Les humains ne font que se rendre des services les uns aux autres. Ils ne fonctionnent que parce qu’il se répartissent les tâches. Plus généralement, tout ce qui existe est soumis à ces principes d’échanges pour favoriser l’expansion à partir des contrastes. Dans le service à l’autre, il y a une simplicité qui aide les énergies à circuler. Le succès vient surtout de la capacité à rendre service pour ceux qui choisissent de donner avant de prendre et qui se concentrent sur ce qu’ils peuvent faire de fertile de leur temps.

L’Univers inclut ou exclut selon le comportement que l’on adopte. Pour le vérifier, il suffit de se donner les moyens de faire circuler l’énergie. L’économie, c’est simplement un grand réseau d’énergie. Parmi ceux qui utilisent ce que je raconte pour accéder à ce retour d’abondance, j’en connais qui prennent peur tellement l’Univers se montre généreux en retour de leur bonne volonté.

Quant à ceux qui s’acharnent à arnaquer les autres pour obtenir ce qu’ils veulent, ils y arrivent s’ils adoptent la bonne vibration mais ils reçoivent tout ce qui va avec comme l’ambiance de compétition et de manque de confiance, etc. Généralement ces gens se rendent compte à un moment ou à un autre qu’il est plus facile de parvenir à ses fins quand on est coopératif avec l’Univers. A l’inverse ceux qui se sacrifient pour les autres se rendent compte qu’ils n’ont pas besoin de le faire pour être « bon » et réalisent qu’ils peuvent sans problème obtenir. Je n’ai personnellement jamais eu besoin de me sacrifier ou de faire quoi que ce soit qui me fasse me sentir mal pour améliorer une situation quelconque et multiplier les services rendus et mon niveau d’abondance dans tous les domaines.

Tout est une question d’état d’esprit ! Est-ce que vous pensez que la vie est facile pour vous parce que vous rendez service (ce que certains appellent création de valeur) et que ça paie ? Ou alors est-ce que vous devez prendre tout ce que vous pouvez pour survivre ? Cherchez-vous à développer votre excellence ou à éviter votre déchéance ? Les anglophones ont un excellent verbe pour traduire ce que j’explique : to tune into. To tune into signifie se caler sur une fréquence comme une radio et peut servir à parler d’état d’esprit, de vibration. Il faut comprendre que vous vivez exactement ce que vos pensées vous apportent. Si vous concentrez sur la coopération avec l’Univers alors vous surfez agréablement sur la vague. Si vous entrez en lutte avec Lui alors vous risquer de ne jamais gagner car l’énergie se bloque et vous dégénérez.

Quelle est la meilleure chose que je puisse faire dans cette situation ou pour cette personne ? Qu’attend-on de moi ? Comment puis-je aider sans me sacrifier ? Comment puis-je faire partie de la solution ? ET SURTOUT : Quelle est parmi toutes les solutions celles qui me fait me sentir mieux ?

Le monde est organisé par des énergies subtiles. Maintenant c’est à chacun de savoir s’il veut se relier à cela ou s’en éloigner. Tout repose sur un principe unique, un être unique qui crée en multipliant ses facettes. En se rappelant cette unité on en revient automatiquement au principe unique qui permet la création sous toutes ses formes sans aucune limite autre que celle du libre arbitre. Plus les relations sont simples, mieux l’énergie circule sur les plans subtils et mieux on se sent. Se dire que l’ensemble de la création est relié à nous est une vision simple et efficace des choses qui permet de retirer les blocages. Se concentrer sur le degré de service que l’on peut rendre dans ce monde qui n’est pas détaché de nous mais bien entièrement nous-même, c’est faire circuler l’énergie très efficacement et expérimenter beaucoup de plaisir dans cela. Si vous voulez davantage d’abondance dans votre vie, il suffit de rendre service plus efficacement avec l’intention d’avoir un retour. Et, pour trouver le moyen de rendre service plus efficacement, il suffit de se relier à l’intelligence universelle et de canaliser et matérialiser cette intelligence dans le monde physique.