Archives mensuelles : février 2011

Comment vous reconnecter à votre intuition

La partie supérieure de vous, hyperconsciente, laisse toujours des indications à votre conscience. Cependant, il est peut-être difficile pour vous de retrouver ces informations.

La première gêne provient du fait que vous n’établissez pas consciemment de lien avec l’essence de vous-même. Si vous ne favorisez pas cette connexion, vous ne risquez pas de vous rendre compte qu’une petite voix s’exprime en permanence. Pour cette raison, reprendre conscience et se mettre à chercher cette source d’information vous fera acquérir du discernement.

La deuxième gêne est une conséquence du brouahaha ambiant. Les humains pensent prioritairement avec leur mental pour l’instant, ce qui a pour conséquence directe de produire une quantité folle de pensées compliquées, qui entraînent elles aussi d’autres raisonnements jusqu’à temps que l’esprit décroche par renoncement. Nous sommes littéralement submergés de jugements, de conseils, de classements, d’informations en tout genre mais qui n’ont aucun intérêt pour ceux qui savent qu’ils sont la source de leur vie. Au milieu de toutes les pensées parasites générées par ces informations, votre intuition devient inaudible ce qui provoque généralement du stress. Même les avis de vos amis les plus proches ne sont d’aucune valeur s’ils vous font perdre cette source d’information. Il ne tient qu’à vous de détourner l’attention de ces brouillages. D’autre part, certaines personnes qui ne veulent pas régler leur karma se retrouvent à penser qu’elles ont une bonne intuition alors que leur énergie est troublée.

Pour éviter ce bruit de fond, les preneurs de décisions partent parfois en retraite par exemple mais là encore, ce n’est pas toujours suffisant. En effet, après avoir coupé les sources d’informations inutiles, peut-être que votre calme mental n’est pas encore suffisant pour distinguer la nature de vos différentes pensées. On nous habitue depuis l’enfance à stimuler notre mental pour qu’il raisonne sans limites, toutefois, il outrepasse de manière évidente ses fonctions lorsqu’il étouffe votre intuition, vos guides, etc. Personnellement, le meilleur moyen que je connaisse de modérer mon mental est de méditer. Plus vous calmez vos pensées parasites, plus vous renouez votre lien avec vous-même et plus votre énergie s’élève, ce qui améliore la clarté de votre intuition. Il ne faut pas confondre l’intuition et la réception de messages provenant d’autres consciences. Dans le cas de votre intuition, l’information vient d’une autre facette de vous-même, pas d’une autre entité consciente, ce qui en fait au passage une source d’information unique en son genre.

Peu importe la manière dont vous méditez, vous arriverez toujours au même résultat : le calme mental. Il ne s’agit pas de devenir débile mais de prendre le temps de calmer le mental jusqu’à temps que vous puissiez distinguer votre intuition. J’ai reçu des courriels au sujet de la méditation justement alors voici quelques méthodes très simples pour méditer. La première consiste à s’installer dans un endroit confortable et à vous concentrer sur votre respiration. D’autres pensées traverseront votre tête mais puisque vous reviendrez à votre respiration elles ne pourront pas être suivies. Une seconde méthode est de vous installer tout aussi confortablement et de laisser vos pensées venir mais de les clore consciemment, jusqu’à temps que votre mental réduise le volume. Une fois que votre esprit est au calme, vous pouvez aborder le sujet qui vous intéresse et écouter votre intuition parmi vos autres mécanismes de pensée.

Votre intuition quant à elle, se reconnaît au fait qu’elle est accompagnée d’émotions, d’impulsions. Si vous identifiez votre intuition, vous pouvez associer les informations qu’elle fournit à des sensations. Ces émotions sont de l’information à l’état pur, une forme de pensée dénuée de langage. Couramment, vous pensez dans une langue, mais la pensée originelle n’a pas de langage, elle se propage comme une information pure. Votre intuition a d’abord cette nature d’information-vibration pure, avant que votre esprit ne commence à la traduire sous forme de mots, vous ressentez son impulsion et l’énergie subtile dont elle vous imprègne. Cet effet provient sans doute de votre essence divine, de l’être que vous êtes réellement, qui est de nature vibratoire et qui s’exprime en terme d’information pure.

Enfin, la troisième gêne est due au doute que vous avez à propos de votre intuition. Vous aurez toujours le doute. Dans une certaine mesure, votre méfiance est une guidance, au sens où elle sert de garde-fou et maintient l’équilibre entre toutes les facettes de votre intelligence, ainsi, votre intuition ne devient pas prépondérante face à votre mental ou au reste de vos émotions. Tant que votre doute n’est pas paralysant il vous permet d’équilibrer votre comportement et de rester prudent. Au fur et à mesure, on réussit à acquérir l’expérience pour quantifier nos actions bien qu’il reste certain que l’intuition pousse parfois à prendre des risques. Il ne s’agit donc pas de se débarasser du doute mais de l’intégrer comme paramètre et de ne surtout pas se prendre la tête à vouloir l’éliminer, d’autant plus qu’il permet la remise en question et l’évolution sans dangereux accrochages.

Face à l’intuition, le doute pose un problème à un grand nombre de gens. Certaines personnes se laissent bouffer par la peur tandis que d’autres l’ignorent, dans les deux cas le doute rend pénible leur évolution soit par manque de résultat soit par accidents de parcours. Si vous vous souvenez que votre doute sera toujours présent dans une certaine mesure et que vous investissez consciemment votre énergie en vous focalisant sur une cible, vous saurez écouter votre doute sans lui donner plus de force qu’il n’en mérite. Votre doute annulerait votre intuition si vous le laissiez croître en le nourrissant de votre attention, comme le ferait n’importe quelle autre peur par principe d’attraction, jusqu’à modifier votre environnement physique. Finalement, vous pouvez l’écouter sans le laisser vous dominer, comme un allié mais pas comme un ennemi incontrôlable à éviter, qui vous poursuit d’autant plus que vous voulez le fuir. Puisque par loi d’attraction, tout ce que vous fuyez se rapproche de vous, fuir le doute lui donne votre attention et le fait grandir. Tout est question de contrôle or c’est vous qui avez le contrôle de votre énergie.

Voilà, à vous maintenant de ne pas négliger l’atout de l’intuition.

Visualisation créatrice écrite

On va employer les grands moyens. Je reçois beaucoup de questions de gens qui veulent utiliser la visualisation créatrice mais qui n’apprennent pas à le faire. Je suis sceptique quant à votre capacité à changer de vibration comme ça, en claquant des doigts, surtout en sachant que la majorité des gens sont coincés dans le « je le vois donc c’est vrai donc je le crée encore ». Ce n’est pas du jour au lendemain que vous allez vous débarrasser de ces mauvaises habitudes, surtout que pour les changer il faut utiliser la loi d’attraction dans le bon sens et que ces habitudes reposent justement sur un mauvais usage de ces principes pour vous. Il y a bien un moment où il faut forcer un peu parce que pour l’instant vous n’avez sans doute pas saisi comment changer votre vibration sans forcer. On vous a toujours enseigné qu’il fallait travailler plus, qu’il fallait forcer, qu’il n’y avait pas d’apprentissage sans douleur, etc. Bien que cela soit faux, vous êtes parfois tellement habitué(e) à penser ainsi que rien ne vaut mieux que de forcer un peu les choses. Une fois que vous reconnaîtrez les signes indiquant l’élévation de votre vibration vous saurez retrouver le même résultat par des méthodes qui vous conviendront mieux. Exercice : planifier la journée. Tous les jours écrivez une page minimum (format A4, histoire d’avoir le temps de rentrer dans le jeu) au sujet de ce qui vous a fait plaisir la journée précédente et ce que vous voulez accomplir durant la journée suivante. D’un point de vue vibratoire, c’est comme si vous y étiez déjà. L’objectif est de retirer les blocages en travaillant consciemment. Un par un, il faut se concentrer sur ce qui bloque pour écrire et imaginer vivre un autre scénario. Il s’agit donc de visualisation créatrice très cadrée, où vos pensées suivent avec application ce que vous écrivez. Ici, écrire permet de modifier en profondeur vos pensées. Lorsque vous avez déprogrammé un événement désagréable pour vous et qu’il se programme un autre événement plus heureux, vous ressentez un soulagement parce que votre énergie vient de s’élever. Dans les heures qui suivent, vous expérimenterez l’inertie de cette énergie. En quelque sorte, vous serez toujours dans le mouvement que vous avez lancé par l’écriture. Vos pensées modifiées manifesteront une réalitée différente. La loi d’attraction attirera à vous les nouvelles situations parce que vous avez modifié votre ensemble de pensées. Cette méthode est tellement efficace que votre quotidien peut changer du tout au tout en seulement quelques jours. Le plus difficile reste de garder ce nouveau quotidien. Il faut en moyenne une trentaine de jours avant de changer durablement son énergie. Donc, si vous employez cette méthode durant une trentaine de jours, vous finirez sans doute par ressentir un effet durable. Parmi les gens à qui je l’ai déjà donnée, certains l’utilisent dès qu’ils rencontrent une contrariété et expérimentent beaucoup moins de résistance dans l’obtention de ce qu’ils veulent. Elle est efficace lorsque votre esprit devient trop trouble pour méditer ou pour formuler plus efficacement des alternatives à ce qui vous arrive.

12 bonnes raisons de ne pas avoir de religion

1 – Vous êtes toujours connecté(e)

Vous êtes toujours relié(e) à Dieu/Source/Univers quoi que vous fassiez. Avoir une religion n’est pas intéressante pour retrouver cette connexion parce que vous l’avez déjà en vous. Il y a des moyens bien meilleurs d’entre en communication consciente avec cette part de nous-mêmes. Pensez-vous que les plantes ou les animaux ont une religion ? Ils n’en ont pas, et pourtant, ils sont bien plus étroitement reliés que la plupart des humains au monde non-physique. Pourquoi cherchez dehors ce qui est en vous ? Pourquoi embarrasser votre esprit avec de telles considérations primitives ?

2 – Vous êtes libre

Si vous étiez venu(e) sur Terre pour suivre les ordres d’un livre, où serait l’intérêt de venir sur Terre ? Dans notre monde, créer revient à aller plus loin. Je ne suis pas sûr que la religion nous permette d’aller plus loin quand nous le voudrions. Rien ne doit venir gêner vos expérimentations car c’est votre liberté et votre amour du jeu qui vous fait grandir. Aujourd’hui la religion se permet d’intervenir à tous les niveaux du quotidien des familles, sans respect des individus.

3 – La religion est issue du mental, pas du coeur

Trier tout ce qui existe en bien ou en mal, voilà la grande joie des religieux, qui se revendiquent d’ailleurs leaders spirituels. Or, un tel comportement est totalement déséquilibrer en faveur du mental, mais pas du coeur. Ce n’est pas l’amour qui provoque ce comportement mais l’envie de pouvoir. L’intervention de la religion dans les questions d’avortement par exemple, est issu de l’envie de factions religieuses de contrôler le comportement des autres afin qu’elles se sentent mieux, au détriment du bien-être des autres intéressés. Ce genre de méthode est issu d’un égoïsme qui suit aveuglément des principes dépassés depuis des siècles. Les religieux qui ont des enfants n’arrivent même pas à les maîtriser, alors quelle est cette prétention de vouloir dicter le comportement de l’humanité entière ?

4 – L’enfer n’existe pas

Le grand Dieu vous damnera à jamais parce qu’il vous aime et autre conneries, on les trop souvent entendues. Je suis bien placé pour le savoir, car en tant que médium je fais passer des âmes défuntes à la pelle toutes les semaines. Le pire est que beaucoup de fantômes qui me demandent de les aider sont en fait d’anciens adeptes d’une religion ou alors des enfants. Ils n’arrivent pas à passer parce qu’ils ont peur d’être envoyés en enfer par exemple, ce qui est une erreur grossière, ils ne peuvent pas s’élever vers les plans supérieurs parce qu’ils ne se pardonnent pas. Quelque part, cette situation est un enfer, mais ce sont les consciences elles-mêmes qui s’y maintiennent quand leur gêne leur empêche de rétablir leur connexion à leur Source. Cela n’a rien à avoir avec Satan qui n’existe d’ailleurs pas plus que le père noël. La religion se base sur la peur pour vous uniformiser et vous couper de votre connexion divine, il est en effet bien plus facile de vous dominer lorsque vous éteignez votre GPS interne.

5 – Finance ton pédophile

On a beau dire que la présence de pédophile est marginale dans les ordres des religions, si tout le monde se confiait on en découvrirait sans doute bien d’autres… La religion est trop souvent la cause d’une dangereuse répression sexuelle (pour ne citer que celle-là) qui a pour conséquence certains dérapages tout à fait insupportables. Il est d’autant plus insupportable que la religion salit déjà l’esprit des enfants par ses différents enseignements. Pensons notamment à certaines factions juïves qui circoncisent leurs enfants avec la bouche, ce qui entraîne des souffrances intolérables, des infections et parfois la mort des nouveaux nés. Oui messieurs dames, cela existe encore et on appelle ça de la spiritualité.

6 – La religion est déconnectée

Les meilleurs enseignants sont les meilleurs apprenants. Qu’apprennent de la vie les gens vivant dans les communautés religieuses ? Pas grand chose. Malheureusement, ce sont ces mêmes personnes qui vous affirment ensuite disposer de valeur à partager avec les autres. S’il leur plaît de croire qu’ils peuvent vous apprendre quelque chose sur la manière de gérer ma vie, qu’ils y croient bien fort parce que personnellement je n’en suis pas convaincu. Nous sommes les mieux placés pour savoir ce qui est bon pour nous, pour peu qu’on se libère de l’influence néfaste de ce genre de vantards.

7 – La religion n’est pas un gage de moralité

Au Rwanda, la dernière apparition de la vierge a déclenché un génocide. Mais quoi de plus normal, quand on connait les folies génocidaires de Moïse ? Qu’est qu’on se marre avec les religions ! Pour prendre un bon exemple d’interventionnisme débile, prenons celui du divorce et de mère Térésa. Mère Térésa dit un jour que l’on ne devait pas autoriser le divorce et puis a souhaité que le divorce de la princesse Diana se passe bien et qu’elle retrouve sa tranquillité. Voici un bon exemple de l’incapacité des religieux à avoir une ligne directrice intelligente, quelle erreur de penser que la religion entraîne les comportements moraux. La très sainte Mère Térésa condamne les femmes battues à rester avec le même mari et souhaite la liberté à la jet-set. Si vous faîtes un peu de recherches, vous verrez vite que Martin Luther King adorait les plans à trois (voire quatre) avec des prostituées. N’est-ce pas une chose que les religions condamnent souvent ?

8 – Vous valez mieux que la religion

La religion est la spiritualité pour les nuls qui n’est même plus de la spiritualité. Vous êtes naturellement connecté(e). Vous avez le droit de rejeter tout ce que la religion vous incite à faire pour effectuer vos propres choix. Vous ne pouvez pas vous tromper. Comment un être comme vous pourrait-il être pécheur, conçu malade à qui l’on demande d’être parfait ? Les religion ne donne rien de plus. Il n’est pas anodin qu’aujourd’hui ce soit les humains de toute la planète, peu importe leur religion, qui soient en train de voir renaître leur facultés psychiques. Ce n’est pas au sein des religions qu’apparaissent les miracles mais bien en dehors. Ce sont les petites gens comme certains les appellent qui deviennent les démonstrations d’amour divin.

9 – Personne n’a jamais été béni, ni maudit

Penser que certains méritent plus les autres lorsqu’ils suivent des règles moyen-âgeuses est une belle illusion, sans doute une forme d’égo mal placé. Personne n’a jamais été béni ou maudit par une quelconque instance divine car ce n’est pas de l’amour que de catégoriser les êtres. Chacun autorise ou interdit sa connexion individuellement. Evidemment, lorsqu’on vous dit que vous êtes méprisable et damné(e) alors vous avez peur et vous bloquez votre connexion à votre essence divine. Quelle tristesse de penser que vous devez plaire à quelqu’un d’autre qu’à vous-même pour être heureux(se).

10 – L’Universel n’est pas religieux

A vouloir suivre un mouvement de pensée qui ne favorise pas l’individu que vous êtes vous allez sans doute vous retrouver dans une faction qui s’oppose aux autres. La religion divise l’humanité et pire, sépare l’humanité des autres règnes. Quel drame à une époque où l’on aimerait que les individus redécouvrent leur divinité pour remettre la création individuelle et la cocréation à l’ordre du jour.

11 – La religion est une barrière au progrès

A suivre les règles des aïeux on est obligés de poser des limites à notre créativité. Naturellement, l’humanité finira par faire sauter ces limites parce qu’il est dans la nature divine d’aller plus loin. Sous prétexte de moralité, dans une confusion perpétuelle entre la métaphore et le réel, les instances religieuses se permettent de nous dire non. Seuls ceux d’entre nous qui choisissent de subir cela le subissent, les autres peuvent s’en libérer.

12 – Vous êtes naturellement hérétique

Bien sûr, lorsque vous aurez le malheur de développer votre connexion à votre âme sans l’aide de la religion, alors les membres des religions seront très surpris. Pourquoi vous et pas eux ? Dans le meilleur des cas, ils penseront que ça ne vous arrive pas, dans le pire ils essaieront de vous faire taire. La religion est plus souvent un frein qu’une aide pour les nouvelles générations.

Vigilance, vigilance !

J’ai appris avec stupéfaction, sans doute parce que je suis parfois d’une douce naïveté, que certains médiums ne se trompent jamais !

Sérieusement, si les voyants ne se trompaient jamais, la confiance accordée aux facultés psychiques qui sommeillent en chacun de nous ne se serait-elle pas développée ? Il est facile de faire se fourvoyer un médium, mettez-le sous la pression, testez-le et il va sans doute commettre des erreurs ou se voir coupé de sa connexion. Au moindre stress, vous pouvez atténuer sa capacité à recevoir et trier les informations.

Je pensais naïvement que tous ceux qui rentraient en contact avec les autres mondes bénéficiaient d’un enseignement qui leur permettaient de mieux se connaître. J’ai dû me tromper parce que certaines tantes Irma ont la prétention, elles, de ne jamais se tromper bien au contraire.

Pour comprendre un peu mieux, rentrons dans le détails. D’après mon expérience (ce qui sous-entend que je souhaite que vous fassiez la vôtre sans bêtement vous appuyez sur la mienne), les médiums se trompent s’ils ne sont pas vigilants. Cependant, cette erreur n’en est pas forcément une au départ. En effet, vos vibrations construisent votre avenir car l’Univers répond instantanément à chacune d’elle. Ceci se produit dans des plans où le temps n’existe pas, ainsi, chacune de vos pensées peut modifier votre vibration et le futur qui s’y rattache instantanément. Il se forme tout aussi instantanément une file d’attente dans les mondes subtiles qui se manifeste plus ou moins rapidement dans le monde physique selon votre degré de perméabilité à ces nouveaux éléments. C’est pourquoi un médium ne fait pas sans doute pas d’erreur lorsqu’il vous annonce quelque chose en voyant cette file d’attente. Il lit simplement votre énergie ou reçoit des informations de vos guides qui voient parfaitement cet avenir depuis leur perspective. Toutefois, comme il ramène à notre présent ce qui devait être à notre futur, vous risquez de changer de pensées et donc de vibration pour finalement déprogrammer un des éléments de la file d’attente.

Exemple concret : on vous annonce que vous allez réussir un examen, vous arrêtez de travailler pour l’obtenir et vous vous plantez lamentablement. Vous auriez réussi cet examen si vous aviez fait preuve de persistence mais comme vous avez appris que vous alliez l’avoir, vous avez pensé que c’était immuable alors que ça ne l’était pas.

Plus qu’une file d’attente, c’est une véritable avalanche qui pourrait déferler sur vous si le temps du monde physique n’était pas là pour calmer le jeu et vous permettre de moduler vos souhaits. Vous pouvez à tout moment modifier votre avenir proche et lointain à moins que vous n’ayiez programmés certains éléments particuliers avant votre incarnation (ce qui reste rare en ce qui concerne le quotidien et vos projets).

Prudence donc, lorsqu’on vous annonce que l’on est un médium infaillible. Les charlataneries qui marchent le mieux sont les plus grotesques. D’autre part, il ne faut pas oublier une chose très importante : on attire à soi les assistants que l’on mérite. Pour être plus clair, disons que les médiums qui ne sont pas vigilants se retrouvent entourés d’entités qui se font un plaisir de se jouer d’eux et des gens autour. Cela peut devenir catastrophique. Certains croient parler à des guides et transmettent des choses horribles, seulement parce qu’ils n’ont pas été assez prudents et que leurs intentions n’étaient pas très louables. Et même vos guides parfois ne vous diront pas la vérité parce qu’elle ne serait pas bénéfique pour vous, qu’une leçon se cache derrière. Penser que l’on ne se trompe jamais dans ce domaine revient à se jeter dans la gueule du loup. Il existe des médiums si hautains qu’ils se foutent de votre gueule si vous dîtes que vous restez toujours vigilant(e) quant à ce que vous recevez.

La médiumnité est tout à fait bénéfique lorsque l’on utilise cette faculté pour la croissance personnelle et le bien-être. Il faut, à mon humble avis, rester très conscient que tout est sujet à remise en cause, surtout dans un domaine aussi expérimental. Cette vigilance est votre bienfaitrice lors de votre exploration personnelle.