Archives mensuelles : juin 2011

Assumer sa médiumnité

Il y a de plus en plus de gens qui se retrouvent à vivre des choses dites paranormales et cela engendre du stress. Cette anxiété est sans doute naturelle car tout ce qui tourne autour de la médiumnité envoie les gens bien au-delà du confort.

Personnellement, j’étais tout à fait incapable de croire en quoi que ce soit d’intangible avant que mes facultés ne se développent. J’ai toujours été très rationnel, très cartésien et je le suis toujours. Cependant je ne suis plus cartésien bon ton. C’est un peu comme si vous niez l’existence des microbes. Les microbes sont trop petits pour être vus et pourtant ils existent. Les découvrir consiste à développer des méthodes pour les percevoir, des méthodes qui vont au-delà des sens usuels. Eh bien pour les médiums c’est la même chose, ils se retrouvent à développer des dons qui leur permettent d’élargir leur perception de la réalité. Beaucoup de gens parviennent sur mon site en cherchant des réponses à ce sujet, ils cherchent à se rassurer. Ils me demandent par courriel comment je fais pour être aussi léger vis-à-vis de tout ça, comment j’ai fait pour tout assimiler aussi jeune et comment je fais pour coupler cela avec une vie dans un milieu non ouvert à cela. En effet, je suis à la fois médium avec tout ce que ça implique d’étrange au premier abord et en même temps j’évolue dans le milieu des hautes technologies et de la science.

Voici donc plusieurs conseils qui me semblent importants (voire vitaux) pour tous les gens qui voient leurs dons se développer :

1 – Ne tombez pas dans le mysticisme

Vos dons répondent à des lois, tout répond à des lois. Vous êtes simplement en train d’absorber plus de connaissances. Ces expériences ne doivent pas supplanter votre perception de la vie physique, elles doivent l’enrichir. Vous devez absolument rester ancrés dans le monde physique, vous allez progressivement devoir changer l’ensemble de vos croyances mais cela doit se faire doucement. Ne pensez pas que vous êtes des élus, ou que vous venez de découvrir la véracité d’un ensemble de croyances dans lequel vous devez vous plonger. Si vous sombrez dans la mystique, personne ne pourra venir vous chercher. Vous êtes simplement en train de suivre un chemin de vie plutôt qu’un autre. Si vous vous déconnectez de la réalité et que vous avez l’impression d’entrer dans un monde enchanteresque alors vous n’avez plus vraiment les pieds sur Terre. On n’est pas chez les bisounours, si vous devenez niais vous ne tiendrez pas longtemps car vous ne serez plus en train de piloter votre vie comme il est nécessaire de le faire dans le monde actuel. Laissez tomber tous les symboles, toutes les mystiques.

2 – N’entrez pas dans des groupes trop vite

Ne suivez pas la masse. Personne d’autre que vous n’est armé pour ce que vous avez à vivre. Vous êtes les seuls à être en phase avec vous-mêmes, individuellement, les autres n’ont pas les solutions pour vous. Une erreur fondamentale serait de penser qu’une secte, une religion ou un groupe quelconque puisse avoir les réponses à vos questions. Face à la médiumnité, la plupart des gens sont déstabilisés. Le plus cocasse est sans doute que des gens prient toute leur vie et se privent de pleins de choses dans l’espoir de vivre ce que vous allez vivre, de recevoir un seul signe de l’existence de quelque chose de spirituel. Si vous vous ramenez brusquement avec tous vos dons vous allez déclencher le rejet et l’incompréhension, la jalousie, etc. Vous n’avez besoin de la protection d’aucun groupe car ce qui vous protège dépasse de loin tous ceux qui vous voudraient du mal. Les groupements actuels, les troupeaux humains n’ont pas tendance à former de véritable synergie, ils écrasent l’individu. Si vous choisissez de faire confiance à l’Univers pour votre bien-être alors vous allez commencer à rencontrer les gens qui évoluent tranquillement, loin des groupes uniformisants et qui finalement font l’unité en eux-mêmes. Ils ne sont pas seuls d’une part parce que l’Univers leur apporte les rencontres qui vont bien mais aussi parce que la synergie issue de ces rencontres est basée sur l’unicité et la force des individus et sur les perspectives d’évolution et de joie qui en découlent. Si vous allez vers des groupes pour combler une carence intérieure, vous allez vous retrouver dans une situation encore plus pénible. Si vous cherchez l’unité intérieure avant, vous serez naturellement au sein de groupes qui favoriseront votre bien-être véritable et en parfaite adéquation avec l’élargissement de votre conscience. Tous ceux qui ne sont pas capables de gérer l’opportunité d’évolution que vous proposez ne méritent pas d’être en contact avec vous car d’autres eux, n’attendent que de vous rencontrer pour vous accepter et vous apprécier entièrement. Vous saurez alors développer des solutions avec les autres mais ce ne seront jamais les autres qui devront vous remplacer.

3 – Ayez confiance

Vous ne vivez pas un développement de vos dons sans qu’un staff céleste ne soit en train de surveiller le processus avec une extrême attention 24h/24. Si vous vivez cela, c’est qu’il y 90% de chances que vous l’ayiez décidé avant de vous incarner dans ce corps. Demandez à ce que le rythme soit ralenti si vous avez du mal à gérer. Demandez à ce que le rythme soit accéléré si vous vous ennuyez. Il y a tout un tas d’êtres qui viennent vers vous et qui vous apportent leur amour. Aussi longtemps que vous aurez confiance en vous alors les choses se passeront bien. Il faut décider d’avoir confiance. Pensez d’abord à vous et à votre bien-être. Personne ne vous demande de souffrir pour les autres, personne ne vous demande de vous oublier. Contrairement à une croyance largement répandue, aucun sacrifice n’est productif. Chacun peut devenir l’exemple de l’amour divin et mérite infiniment de prospérer. Si des dons se développent en vous alors vous devez réclamer votre divinité, votre indépendance et votre droit au bien-être. Même si parfois vous serez poussés en dehors de votre zone de confort, vous comprendrez bientôt que tout ça était pour le mieux et vous en rirez. L’Univers est capable de vous aider à créer tout ce que vous voulez alors acceptez un bien-être sans concessions. Les étapes nouvelles (mains qui chauffent chez les guérisseurs, messages dictés chez les clairaudients, visions chez les clairvoyants, etc etc) sont à considérer comme des apprentissages et des indices que vous devez relier. Tout est fait pour que vous fassiez le travail de réflexion sans que vous perdiez la tête, tout est savamment équilibré, dosé pour que vous en tiriez le meilleur parti, comme dans tout autre processus d’évolution. Le danger de ne pas assumer est là, si jamais vous refusez d’apprendre, alors les choses vont devenir désagréables parce que cela va à l’encontre de votre souhait initial d’apprendre ces choses. Avant de vous incarner, vous avez choisi d’apprendre la médiumnité alors maintenant les choses se déroulent comme prévu, que la partie incarnée de l’être soit réticente était prévisible, il va falloir faire avec.

4 – Aidez-vous entièrement, aidez les autres avec parcimonie

Nous sommes tous bâtis sur les mêmes principes, nous vivons tous dans l’interconnexion. Si vous choisissez de vivre heureux, alors vous devenez une source de joie ambulante et vous rendez service aux autres. En tant que médium, vous pouvez apporter une valeur non négligeable dans vos échanges avec les autres mais votre connexion sera perdue dès que vous menacerez votre propre bien-être et vous ne pourrez plus. Apprenez à dire non aux gens qui veulent profiter de vos dons sans vous rendre la monnaie de votre pièce. Apprenez à dire non à tous ceux qui n’entendent que ce qu’ils veulent. S’ils ne sont pas honnêtes avec eux-mêmes, alors ils ne seront pas honnêtes avec vous et ils seront un gaspillage de votre très précieuse énergie. Employez-vous à être heureux et prospère, si vous gagnez, les autres ont à y gagner et si vous faîtes gagner les autres grâce à votre connexion alors la vie vous le rendra au centuple. Il est important d’avoir des intentions lumineuses mais il faut savoir se préserver avant toute chose. Quant à ceux qui vous diront le contraire, vous pourrez rapidement observer la dégénérescence de leurs conditions de vie et leur mort lente.

5 – Vous voyez des choses mais ces choses ne vous atteignent pas

N’ayez pas peur de ce que vous voyez. Les choses que vous percevez sont à bonne distance en général. Les gens paniquent quand ils voient des défunts et des esprits en tout genres mais le fait est que ces consciences sont omniprésentes même si vous ne les percevez pas. La seule différence réside dans l’élargissement de vos ressentis. A partir de là, comprenez que tout le pouvoir néfaste que vous donnez à ces nouvelles découvertes est proportionnel à la peur que vous ressentez. Moins vous aurez peur, moins vous aurez de raisons d’avoir peur et inversement. Apprenez à dégager la peur, vos guides peuvent vous y aider (cf mon article sur les guides). Apprendre à gérer sa médiumnité est très excitant, adoptez une attitude ouverte et amusez et votre vie de médium sera très agréable.

6 – Vous n’avez même pas besoin de vous prendre la tête au quotidien

Prenez-vous en charge sans culpabiliser. Votre médiumnité est là pour vous fournir encore plus de raisons d’être heureux. Vous n’avez pas besoin de changer grand chose à votre mode de vie, les changements continueront de venir naturellement. Vous avez besoin de développer votre personnalité, de laisser votre être s’enrichir de tout cela. C’est un chemin que vous n’avez pas choisi par hasard, il vous correspond même si pour l’instant vous n’avez peut-être pas tout à fait compris pourquoi. Je dis toujours que je n’ai pas besoin de m’illustrer via mes dons de voyance. Vous n’avez pas besoin de vous écarter de la société, vous avez besoin d’y montrer un autre exemple, d’offrir aux autres un autre exemple de bien-être. Utilisez votre connexion pour montrer que tout le monde peut recevoir l’abondance dans sa vie, que le monde n’est pas cassé et reconnecter les gens à leur potentiel. Au début, ça peut être la panique d’être médium et de devoir rééquilibrer son esprit, toutefois, les autres se demanderont comment vous faîtes pour être aussi positifs et sereins. « Comment se fait-il que tu ailles toujours aussi bien ? » , diront-ils.

7 – Soyez prêts à tout remettre en question

Vous ne pouvez pas vous contenter de suivre les chemins battus lorsque vos dons se développent. Au fur et à mesure que le temps passe vous allez obtenir une perspective beaucoup plus consciente de l’environnement sur bien des points. Pour assurer votre bien-être, il va falloir remettre en question toute l’autorité, tous les écrits, tous les dogmes, toutes les hiérarchies. Cela ne veut pas dire que vous devez vous rebeller et tout balancer. Cela veut simplement dire que vous ne pouvez pas vous économiser d’un effort d’indépendance qui vous propulsera vers de nouveaux horizons. Cet effort de réflexion doit pouvoir faire basculer petit à petit toutes vos croyances. Tous ceux que j’ai vu posséder des facultés psychiques et suivre des schémas de pensées pré-établis se sont plantés ou vont se planter d’ici peu. N’effacez pas la petite voix qui vous pousse à réfléchir par vous-mêmes. Plus vous développerez cette indépendance et cette stabilité, plus vos dons se développeront et plus votre mode de vie s’améliorera.

8 – Acceptez les aléas

Lorsque vos facultés psychiques se développent, il peut y avoir comme des déconvenues. Ce n’est pas un chemin linéaire. En d’autres termes, il se peut qu’il se passe pleins de choses durant une semaine (visions, messages de vos guides, guérisons, etc) puis qu’il ne se passe plus rien durant des semaines qui paraissent alors très très longues. Il ne faut pas vous inquiéter car cela est souvent un test de sagesse pour voir si vous assimilez bien ce qui vous a été dévoilé précédemment. Vous avez le temps de comprendre. Le staff qui vous suit est là mais s’efface pour voir si vous êtes heureux avec ce qu’on vous donne et si les résultats que vous obtenez sont vraiment intéressants pour vous. Il n’y a jamais de punition, l’amour inconditionnel ne punit pas. Au pire vous vous êtes aiguillés vers des enseignements qui vous correspondent davantage. D’autre part, il y a beaucoup de changements intérieurs qui prennent un temps fou à se faire et votre corps aussi doit encaisser le changement de régime qui s’opère dans la conscience.

9 – Restez humbles et amusez-vous

Tout le monde est médium au fond puisque ce n’est qu’une nature enfouie durant l’incarnation chez la plupart des gens. Il est donc tout à fait inadéquat de se vanter de quoi que ce soit. Vous n’êtes pas là pour sauver le monde. Vous êtes là pour vous amuser en faisant l’intermédiaire entre différentes perspectives. Si vous laissez votre égo prendre le dessus alors vous vous exposez à de sérieuses déconvenues. Cultivez votre égo mais ne vous laissez pas être déséquilibrés par des visions erronées de vous et du rôle que vous avez à jouer. Le danger serait d’incarner un personnage fantasmatique alors que vous avez une essence divine qui cherche à éclater. Si vous gardez la tête froide, vous allez beaucoup vous amuser avec vos facultés et produire des résultats tout à fait heureux.

Loi d’attraction et impatience

Je reçois des courriels de gens qui veulent savoir comment accélérer le processus de manifestation. Il semble naturel de vouloir booster la loi d’attraction puisque si l’on a envie de s’en servir consciemment c’est bien pour attirer à nous ce qui nous fait plaisir.

Le problème de l’impatience est qu’elle provoque de la résistance. Elle agite votre mental de manière contre-productive. En fait, votre énergie bouchonne parce que vous ne laissez plus les choses se faire. A partir du moment où vous avez identifié une envie et que vous pivotez vers elle, l’Univers se réorganise pour céder à votre envie. Cependant, il subsiste toujours cette durée intermédiaire entre le moment où vous amorcez le processus de manifestation et le moment de la concrétisation. Cet intervalle vous permet de modifier à volonté, d’affiner à volonté ce que vous désirez. Il vous suffit de changer d’état d’esprit, de visualiser une nouvelle version de ce que vous désirez.

En étant impatient, vous gardez à l’esprit ce que vous voulez. Et plus vous le gardez à l’esprit, plus vous modifiez des détails, plus vous vous posez de questions sur les circonstances possibles de son apparition, etc… A terme, vous modifiez tellement les paramètres que l’Univers est incapable de vous délivrer ce que vous voulez.

Je suis à peu près certain que vous vous êtes déjà pris à attendre que quelque chose arrive et que sans raison apparente rien ne se passe, jusqu’à temps que vous lâchiez prise et que soudainement la situation se débloque. Le fait de laisser les choses couler une fois que vous avez fait tout ce que vous avez raisonnablement pu pour favoriser la situation laisse l’attraction travailler tranquillement.

Vous pouvez avoir oublié une chose qui vous faisait envie il y des lustres puis la voir soudainement apparaître. En fait, votre environnement est modifié à partir du moment où vous êtes devenu compatible. Le temps nécessaire à l’avènement d’un nouvel élément est celui nécessaire au changement de votre vibration.

Si vous éprouvez de l’impatience alors vous êtes focalisés sur le manque et sur le maintien de ce manque. Placez-vous plutôt dans un état où vous êtes satisfaits de ce qui est à venir mais sans arrêter d’apprécier le présent. L’état d’appréciation est celui qui laisse le plus vos nouvelles commandes arriver à vous.

Devenir et loi d’attraction

Il y a une grosse différence en termes de vibration entre être et avoir.

Si vous devenez des personnes sportives par exemple, alors vous obtenez automatiquement tout ce qui va avec vos nouvelles manières d’être. Vous avez plus de chances d’avoir la forme, vous avez des corps plus minces, vous avez un sommeil de meilleur qualité, vous avez un meilleur système immunitaire, etc. En somme, vous possédez un meilleur métabolisme.

Certains voudraient prendre le problème à l’envers, ils voudraient conserver tout ce qui est incompatible avec la santé et simultanément posséder cette santé. Ils se lancent donc dans toute une série de mesure qui visent à obtenir, à posséder, sans changer l’être qu’ils sont. Ils espèrent qu’un médicament va tout changer. Ils espèrent obtenir sans devenir.

Quand on veut travailler avec la loi d’attraction, c’est la transformation intérieure qui prime. C’est « être » qui précède « avoir ». Si vous envisagez tout projet comme une série d’actions à entreprendre, alors vous risquez de vous essouffler très rapidement. Si vous envisagez vos projets comme des transformations intérieures alors vous allez progresser très rapidement et avec aisance.

Beaucoup de gens cherchent à arnaquer l’Univers, ils cherchent les astuces pour obtenir ceci ou cela facilement. Ils sont bien peinés pour trouver des solutions à leurs problèmes et les charlatans s’emparent du sujet pour leur vendre leurs incantations.

Vous ne pouvez pas espérer tromper l’énergie qui vous entoure. Vous ne pouvez pas espérer attirer à vous autre chose que ce que vous attirez maintenant sans changer de vibration. Vous devez absolument vous poser la question de savoir qui vous voulez devenir. Inspirez-vous de ceux qui ont réussi avant vous dans le domaine qui vous intéresse.

Souvent, ce processus de changement se fait en acquérant de l’expérience. A force de se lancer dans des entreprises, la personne apprend et devient une autre personne. Toutefois, pourquoi répéter tout ce processus d’apprentissage lorsque vous pouvez utiliser l’expérience des autres pour ne pas répéter leurs erreurs ? A partir du moment où vous serez devenus de nouvelles personnes alors immédiatement votre expérience du monde physique va suivre ce changement.

Pour reprendre l’exemple du sport, il y a ceux qui foncent vers l’entraînement et qui en bavent jusqu’à temps d’arriver à un résultat satisfaisant et puis il y a ceux qui se laissent penser de plus en plus au sport. Ils y pensent de plus en plus, ils regardent les gens qui en font. Ils demandent aux sportifs comment ils font. Ils comparent leurs habitudes avec celles des sportifs, ils adoptent une nouvelle manière de penser. Finalement, ils trouvent leurs anciennes habitudes complètement intolérables et ils se mettent progressivement au sport, ils changent d’habitudes alimentaires, ils se lèvent plus tôt pour aller faire du sport, etc… En fait, ils se sentent déjà mieux rien qu’à l’idée de s’imaginer sportifs, ils embrassent totalement l’idée du sport. Leurs corps s’adaptent rapidement et offrent des résultats satisfaisants. Ceux qui cherchent à mincir avant l’été en se faisant violence avec eux-mêmes n’iront pas loin en comparaison. Il s’agit véritablement de construire un nouveau bien-être, d’implémenter dans votre personnalité le comportement sportif. Tout ce processus se fait sans souffrance, à part peut-être le changement intérieur qui peut être difficile.

Quand le changement est difficile, c’est que vous n’avez pas identifié de nouveau bien-être. Suivre votre bien-être est naturel pour vous. Simplement, les choses nous sont toujours présentées sous l’angle de la souffrance ou de l’intellect alors que nous avons besoin d’envisager les choses émotionnellement également parce que sinon la transformation intérieure est incomplète.

L’Univers vous apporte automatiquement ce qui correspond aux pensées que vous entretenez alors vous avez tout intérêt à changer à la fois globalement et point par point. Si vous vous laissez imprégner par de nouvelles idées dans leur globalité, alors votre esprit devient malléable et vous avez besoin de cette ouverture pour ouvrir la voie au changement. Une fois que vous acceptez de remettre en question la manière dont vous vous comportez alors vous recevez l’inspiration nécessaire pour effectuer des changements point par point.

A chaque fois que vous avez voulu obtenir un résultat sans remettre en cause votre manière d’être alors vous vous êtes heurtés à un mur parce que vous avez refusé de changer pour construire votre nouveau bien-être. N’envisagez pas l’action avant d’avoir accepté de remettre en cause tout le reste ou alors vous allez lutter contre vous-mêmes, contre vos vibrations. Vous allez lutter contre les résultats que vous continuerez de manifester parce que vos pensées n’ont pas changé. Finalement, le principe de création qui vous permet de manipuler le monde pour obtenir ce que vous voulez vous empêche aussi d’obtenir ce qui ne vous correspond pas. Aucune chance pour vous de parvenir aux résultats auxquels vous ne pensez pas, qui ne résonnent pas avec vous.

Dans le même temps, rien de plus facile que de travailler sur vous-même si vous acceptez de le faire. On entend dire qu’il est difficile de changer, que nous sommes notre pire ennemi, etc… Tout ça deviendra faux à partir du moment où vous aurez accepté, autorisé le changement. Bien sûr, aussi longtemps que vous laisserez ce genre d’excuses vous conforter dans votre immobilisme, vous bloquerez le processus d’évolution qui est naturel. Evoluer, c’est naturel. Vous êtes au mieux de votre forme lorsque votre conscience a quelque chose à se mettre sous la dent, lorsque vous êtes en train de concevoir un nouveau passage de votre vie. Dans cette évolution réside toute l’utilité de votre nature créatrice.

Si vous lisez les témoignages de gens qui ont lutté pour réussir dans un domaine ou dans la vie en général, vous remarquerez qu’ils disent majoritairement que leur vie a basculé lorsqu’ils ont changé de pensées. Leurs affaires se sont mises à tourner rond lorsque leur esprit s’est apaisé, lorsqu’ils se sont abandonnés aux changements, qu’ils ont relâché une partie du contrôle par l’action pour changer d’état d’esprit. Ils ont relâché la résistance en laissant leur esprit adopter leur nouvelle vibe.

Indignez-vous… ou pas !

J’ai été très surpris de voir (et surtout de ressentir) un rassemblement d’un collectif qui prône l’indignation.

Du point de vue de l’énergie, c’est très négatif. Je n’ai capté que de l’exaspération, des frustrations, une agitation, des manipulations, des hypocrisies et j’en passe. Il suffit d’un seul coup d’oeil pour avoir envie de détourner le regard. Jamais je ne voudrais laisser de telles vibrations rentrer dans mon expérience. Voudriez-vous d’un conflit perpétuel contre un ennemi qu’on alimente par notre semblant de combat ? Je vois mal comment de telles émotions peuvent apporter la paix.

Je ne vois vraiment pas comment quiconque peut s’attendre à des résultats positifs à partir d’une démarche aussi négative et stérile. Il est impossible d’obtenir des résultats satisfaisants à partir de votre sensation d’insatisfaction. C’est comme vouloir construire sur un terrain marécageux. Vous ne pourrez jamais obtenir une construction stable. Vous ne pouvez pas compter sur une énergie frustrante pour animer une création satisfaisante. C’est comme si vous m’annonciez que vous allez produire de l’amour en haïssant, c’est n’importe quoi, ça ne rime à rien.

Bien sûr, il est légitime de vous énerver. Face à une profonde adversité, dans le contraste pur, il se peut que vous ayiez besoin de vous énerver. Vous avez besoin de vous énerver pour sortir de la dépression. C’est le barreau intermédiaire sur l’échelle des émotions. N’allez pas penser que l’énervement soit plus utile que cela. Il s’agit juste de vous défaire de ce qui vous embarrasse, de ces émotions qu’il faut transmuer. Transmuer. Cela revient à convertir si possible, abandonner sinon, le poids sur le cœur. Nous voulons revenir à la joie. Nous nous énervons d’autant plus que nous savons que la vie a préparé cette joie pour nous. Il faut continuer de remonter sur l’échelle des émotions, revenir dans la joie c’est retrouver qui nous sommes et enfin laisser l’énergie couler.

Pourquoi donc cultiver l’énervement ? Pour le plaisir de s’énerver ensemble ? Plus vous tiendrez votre position dans l’énervement, plus votre énergie s’investira dans un conflit. La quantité de conflits va augmenter et prendre de plus en plus de place dans votre vie. Le contraste va augmenter entre ce qu’indique votre hyperconscience et ce que vous indiquez. Votre essence divine va vouloir vous faire vivre la vie meilleure que vous avez demandée alors que vous allez persister à rester à l’étape conflictuelle du chemin. Vous serez d’autant plus en colère que les choses vont se bloquer, même votre santé finira par être touchée. Ne sentez-vous pas votre corps souffrir de vos combats ?

Que voulez-vous vraiment ? Vous êtes assez forts pour produire les résultats que vous voulez voir, pour donner l’exemple. Cependant, vous ne canalisez cette force en vous qu’à travers les émotions les plus joyeuses. Quelle prétention ont certain de vouloir améliorer la cité quand leur intérieur est un chaos ?

Vous avez besoin de chercher les raisons de vous sentir mieux. Prenez une feuille de papier et notez toutes les bonnes raisons de voir les choses de manière constructive. Rayez le mot indignation de votre vocabulaire. Allez vers les mots : amélioration, espoir, exemple, résultats, progrès, indépendance, conscience, … Sentez que votre énergie circule mieux, que votre conscience reçoit de nouvelles idées, de nouvelles bonnes idées. Sachez que parmi ces idées se cachent celles qui vont toucher les autres, changer les choses. Vous n’êtes plus en colère, vous êtes à nouveau ceux qui construisent le monde. Vous avez mieux à proposer et vous allez naturellement apporter votre contribution. Plus de conflit, seulement de l’aisance.

Il faut s’énerver jusqu’à pouvoir aller plus haut. Plus rien ne doit venir vous troubler le temps de laisser votre conscience s’imprégner des solutions mais plus des problèmes. Ce processus de remontée est nécessaire pour changer votre point d’attraction. Vous allez attirer de nouveaux résultats parce que votre esprit va se déplacer de la colère vers la joie. Il n’y a pas non plus besoin de vous rouler dans la boue pour changer les choses. Votre clairvoyance est la plus grande lorsque votre esprit ne laisse plus la contrariété le troubler.

A chaque fois que vous vous opposez à une chose, vous lui donnez votre énergie. Vous rendez plus fortes toutes les choses que vous combattez. Vous devez tourner le dos à ce que vous voulez combattre pour vous tourner vers la sérénité et les améliorations qui s’y trouvent. Votre esprit doit changer de vibration.

Lorsque les autres verront que vous allez très bien la majeure partie du temps. Ils vous demanderont comment vous faîtes…

Chaque indignation (mot que je n’aime pas du tout) vous permet de préciser ce que vous désirez. Je le répète encore et toujours mais rien d’autre ne compte que ce que vous désirez. Ce que vous ne désirez pas doit être oublié.

Il y a aussi cette drôle d’idée selon laquelle vous devriez toujours vous battre en vertu du passé, du devoir de mémoire, de l’héritage de je ne sais quoi. Les temps changent. Je ne sais pas vous mais moi je n’ai pas l’intention de me battre pour quoi que ce soit. J’obtiens les choses différemment. Je me concentre pour créer ce dont j’ai envie, je n’ai aucunement l’intention de devenir violent pour quoi que ce soit. Je sais d’expérience que je dispose de solutions bien plus satisfaisantes, qu’il me suffit de devenir ces solutions, après les avoir puisées dans l’hyperconscience. Je n’ai pas à hausser la voix, c’est la qualité de mes idées qui me permet de convaincre de plus en plus de monde. Je n’ai pas l’intention de reproduire le passé fait de conflits. La force ne doit pas s’user dans le combat.

Laisser votre conscience s’élever est le meilleur moyen de trouver l’énergie qui servira de base à de nouvelles expériences satisfaisantes. Il faut laisser tomber vos combats. Quand vous aurez abandonné la logique d’attaque-défense (car il ne s’agit de rien d’autre que d’un mécanisme de pensée issu du mental) alors vous n’aurez plus de raison de vous défendre et vous pourrez enfin respirer. Vous ne serez plus en train d’alimenter le conflit, il n’aura plus de raison d’exister, loi d’attraction oblige. Il sera plus facile de déposer les armes avant que toute la force donnée à votre adversaire ne le rende trop fort pour avoir l’audace de passer à autre chose.

Dans ces conflits, les gens ont en plus tendance à s’aligner derrière une seule personne (ou du moins un groupe restreint de personnes) qui va les emmener allègrement dans tout et n’importe quoi, à leur détriment bien entendu. Je comprends mal comment on peut laisser une personne façonner ainsi notre expérience. Il y a une différence entre piocher le meilleur parmi les exemples qu’offrent les autres pour enrichir votre expérience de la vie physique et se soumettre à une vision des choses étrangère. C’est une perte de contrôle inacceptable. Ce panurgisme est peut-être rassurant au début mais les conséquences de la dépersonnalisation de votre vie seront graves. Vous vous sentirez mal à ne plus suivre votre idée.

Le plus drôle reste sans doute qu’à vouloir vous battre envers et contre n’importe quoi, vous allez tellement diminuer votre bien-être que vous n’aurez plus la force de vous battre. Vous allez perdre la connexion avec vous-même, votre unité. C’est pour ça que tant de gens préfèrent détourner le regard des problèmes. Ils savent que ça ne mène à rien tant qu’ils n’ont pas appris à dépasser le problème en construisant un bien-être amélioré. Certains voudraient leur faire croire qu’il faut faire ceci ou cela pour assurer leur bien-être alors qu’ils trouvent ce même bien-être en ne faisant pas ceci ou cela. La lutte est détachée des ressources qui permettent de mettre en place des solutions.

Allez sereins.