Archives mensuelles : octobre 2011

Avancer avec courage

En tant que créateurs, votre travail dans le monde physique, dans le monde matériel, exige implication et courage. Il ne vaut mieux pas se reposer sur ses lauriers. Premièrement, vous n’êtes pas fait pour l’inaction mais pour aller vers une meilleure condition, une vie qui exige de vous toute votre force. Il faut en somme que vous appreniez à canaliser dans le monde et plus particulièrement dans votre environnement toute la divinité qui vous est naturelle.

Le succès est naturel. Il est le résultat naturel, évident, de votre implication et de votre acceptation de votre besoin d’évolution.

Jamais nous n’avons vu d’être voué à l’échec. Ceci serait comme imaginer que la vie, que la conscience, soient bridées. L’expansion, le renouvellement impliquent le succès. C’est seulement vos pensées disharmonieuses qui vous ont déconnectés de cet état de fait. Nous voudrions que vous puissiez avancer tranquillement, sereinement dans la prospérité.

Pour cela il va falloir que la majorité d’entre vous sachent qu’ils ne peuvent plus demander l’abondance hors de la joie. Et qu’est-ce qui vous emmène plus loin dans la joie que les actes issus de votre courage ? Nous aimerions que le courage soit une qualité naturelle, un réflexe dans votre esprit. Nous ne parlons pas d’un courage imbécile qui nierait la présence de la peur ou du risque. Il s’agit de vous inciter à vous impliquer dans le processus de création de vos vies.

Lorsque l’un d’entre vous nie la peur et tente d’agir malgré la présence de cette énergie, de cet avertissement alors son action ne peut mener qu’à des déconvenues. En effet, la présence de la peur, la présence de l’hésitation sont des indices que vos êtres, ne sont pas alignés avec leur source, avec le potentiel de création divin que chacun possède. Lorsque l’un d’entre vous, en dépassant la peur, parvient à un résultat les autres l’admirent. Cependant, nous pensons que ce n’est pas la manière naturelle de créer.

Plutôt que de forcer les choses, il est mieux de renverser l’énergie qui nous entoure. Le courage et à nos yeux une qualité qui s’apprend, se capitalise et réside dans de nombreux petits actes issus de nombreuses petites pensées qui ne vous mettront pas en danger.

Plutôt que de menacer votre expérience physique, nous considérons que ce penchant pour le courage et l’implication construira la véritable sécurité d’un créateur qui maîtrise son expérience. Au fur et à mesure que votre attitude se teintera de courage, vous serez aux premières loges pour assister à votre succès.

1 – Faire le choix courageux

Dans tous les choix qui constellent votre quotidien, il y en a qui demandent une meilleure implication, un effort. Ne négligez pas la capacité de ces petits choix à modeler votre expérience et même votre esprit. A chaque instant, considérez la perspective courageuse. Demandez davantage à vous-même, respectez l’intégrité de votre nature divine. Vous méritez de prendre soin de vous-mêmes et d’être exigeants avec vous-même. A force de choisir, instant après instant, le courage comme ligne directrice de vos actions,  votre énergie s’élève. Vous reprenez la perspective de votre âme qui ne désire que faire sa volonté dans la matière.

Cette élévation dans votre vibration invite l’Univers à vous suivre davantage. Il s’agit pour vous de devenir un réceptacle à l’abondance et à la joie. Avancer agréablement ainsi vous procurera de l’énergie dont vous avez besoin pour s’attaquer à de nouveaux défis.

2 – Créer ce qui vous manque

Nous ne parlons pas ici simplement de biens matériels mais de l’énergie, des émotions qui vous font défaut. Lorsque vous êtes pris de paresse, de fatigue, reposez-vous mais n’investissez pas votre énergie dans la justification de votre état. Donnez-vous le temps de reprendre le courage et la détermination qui vous manquent. En ignorant ces émotions, du moins en les acceptant, vous permettez à de nouvelles pensées, à une nouvelle énergie de faire leur place en vous. Nous aimerions que le courage ne vous emmène pas vers des exigences trop fortes qui nuiraient à votre équilibre. Créez, en vous, les conditions de votre courage en ne brusquant pas les cycles de votre psychologie mais en n’ignorant pas l’appel de l’âme, du divin à l’action.

Cette condition psychologique, mentale est la base de la manifestation de vos désirs dans le monde physique. En effet, la bonne qualité de vos pensées, de votre équilibre, conditionne votre vibration et votre capacité à attirer et recevoir ce que vous demandez. Le processus de création s’effectue au mieux dans votre sérénité. L’angoisse, la frustration et les émotions qui vont de pair ne doivent pas être présentes lorsque vous faites appel à la conscience universelle et à vos consciences individuelles.

3 – Carré et rond

Fluidité devrait être le maître-mot de la vie. Vos exigences et votre exigence envers vous-mêmes ne doivent pas vous piéger. Il faut apprendre à faire des choix courageux tout en respectant les cycles, les arrondis que nécessite la vie pour se perpétuer. En effet, c’est avec le temps que vous aurez le discernement nécessaire et l’énergie grandissante pour accomplir vos désirs.

Il ne s’agit pas d’être relâchés mais d’être attentifs aux opportunités et aux phases de repos dont vous avez besoin. En étant ainsi coopératifs avec l’Univers qui ne souhaite que répondre à vos désirs, vous saurez saisir les occasions et profiter des résultats de vos actes, de vos décisions.

4 – Confiance

Souvent,  vous devez abandonner les scénarios négatifs que construisent vos intelligences. Apprenez à avoir confiance en la capacité de l’Univers à vous guider d’un point vers un autre. Cultivez vos désirs, vos visions personnelles. Un acte après l’autre vous parviendrez à suivre vos désirs sans toutefois toujours le comprendre ni même le savoir. Il est important de faire confiance à la loi d’attraction pour harmoniser et construire votre expérience du monde physique.

5 – Echec

Ce qui semble être l’impasse est généralement l’indice de l’apprentissage. L’important est de continuer à faire confiance au processus de création et à garder votre mental au-dessus des turpitudes. En étant attentifs, à l’écoute, vous apprendrez à transformer l’échec ou la simple contrainte en occasion d’avancer plus vite.

L’échec et la difficulté ne doivent pas vous empêcher de vous réadapter mais doivent vous y encourager jusqu’à temps que vous soyez de nouveaux joyeux. Plus généralement, la joie ne doit pas vous quitter dans la difficulté. Votre véritable bien-être se situe dans votre nature et celle-ci ne quitte jamais. En d’autres termes, il s’agit de projeter cette énergie qu’est la joie de l’intérieur vers l’extérieur de vous-mêmes. Aucune pensée ne doit vous faire quitter cette perspective de joie. Rien ne doit venir vous troubler dans la certitude que le succès est naturel.

Avant tout, sachez que pour les êtres spirituels tels que vous le succès premier correspond au bien-être, au bonheur. Vous pouvez donc cultiver le succès en vous et le voir se répandre autour de vous. Votre environnement ne doit pas être la source de votre bien-être mais un reflet, toujours plus fidèle de votre sérénité intérieure pour que le bien-être se transfert et soit vécu toujours plus complétement.

Le courage vous invite à doucement transposer votre bien-être depuis l’intérieur de vous-même jusqu’à l’extérieur de vous-même.

Réciproquement, les conséquences de vos actes reviendront vers vous. L’échec (si vous lui accordez toujours de l’importance) sera plus facile à traverser quand de multiples autres résultats viendront l’atténuer.

L’énergie que vous canalisez en créant ainsi avec implication vous donne l’élan que vous n’aviez pas pour traverser les possibles difficultés.

Protéger son énergie

Je reçois régulièrement des courriels de personnes qui me demandent comment protéger leur énergie.

Par protéger son énergie, on entend en fait : protéger ses facultés de médium. En effet, il est facile de se retrouver embêté par des entités vindicatives ou alors éponger les émotions des autres. Et plus généralement, tout le monde doit protéger son esprit des influences extérieures. Au départ, on ne comprend pas forcément l’importance de cette protection mais en ces temps où l’éveil se fait et où les individus développent cette sensibilité, la distinction est de plus en plus facile à faire.

De plus en plus me disent qu’ils n’ont plus goût à rien. Ce n’est pas tout à fait exact. En fait, cette impression de déprimer montre que vous êtes sortis de votre énergie. En d’autres termes, c’est comme si vous suiviez un cheminement qui n’est plus le vôtre. A chaque fois que vous ressentez cette impression c’est que vous avez coupé l’énergie qui allait de pair avec votre chemin à vous. Il n’est pas étonnant que nous perdions la motivation de faire ce qui est considéré comme standard puisque notre essence divine nous appelle à ce qui nous importe vraiment.

Vous avez besoin de suivre votre propre guidance émotionnelle. Cette guidance, vous ne l’entendrez que lorsque vous aurez fait taire tous les bruits parasites dont vous êtes usuellement bombardés toute la journée. Vous avez notamment besoin de ce silence lorsque vous avez encaissé une grave difficulté dans votre vie. Lorsque vous avez attiré à vous puis expérimenté un passage difficile, vous avez besoin de transmuer la difficulté de ce passage.

L’essence divine qui vous constitue, votre âme, le fait automatiquement. Elle tire parti de tout ce qu’elle trouve et de tout ce que vous vivez. Simplement, le petit vous terrestre a besoin de s’ouvrir à l’éventualité d’un retournement de sa situation. En fait, vous vous affaiblissez face à la difficulté lorsque vous empêchez ce processus de régénération de se faire. Votre esprit se répare exactement comme votre corps ou tout autre structure se répare. Le plus merveilleux est sans doute que votre esprit se réajuste automatiquement quotidiennement.

Néanmoins, il se peut que ce ne soit pas suffisant. Il arrive que le stress et l’agitation mentale en général perturbe le retour à l’équilibre dont vous avez besoin. Il ne s’agit pas simplement de votre motivation, de votre énergie psychologique mais bien aussi de l’énergie subtile, c’est à dire des champs d’intelligence qui régissent le fonctionnement de votre corps par exemple. Et lorsque  cela se produit, vous avez besoin de vous protéger, de ramener votre esprit au calme. Il y en a qui utilisent la méditation, d’autres qui utilisent le sport. Peu importe, toutes les formes de relaxation sont bonnes à prendre si elles vous conviennent.

Mais il faut aussi prendre en compte l’influence de toutes ces énergies dont vous n’avez pas besoin et qui sont pourtant présentes. Le surplus d’agitation mentale que nous subissons de nos jours vient surtout des autres. Lorsque vous suivez les informations par exemple, c’est une énorme quantité d’informations tout à fait inutiles qui vous passent à travers votre esprit et modifient votre vibration. La lecture est un autre exemple de collection d’informations à 99% inutiles. Il est normal que vos esprits soient perturbés lorsque vous laissez votre attention divaguer. Protéger votre énergie consiste à d’abord protéger votre esprit de tous les concepts extérieures à ceux que votre guidance souhaite accepter.

Protéger votre énergie consiste à suivre vos propres pensées. Plus vous suivez votre volonté propre, plus vous parvenez à identifier ce qui vous intéresse personnellement. Par exemple, certaines personnes se forcent à imiter les autres dans tout ce qu’ils font, notamment dans les habitudes de vie sociale. Ceci n’est pas très satisfaisant étant donné qu’en procédant ainsi ces personnes sortent de leur énergie. Elles perdent leur authenticité, elles rajoutent une couche de sophistication par-dessus les pensées qui leur sont naturelles. En déstabilisant son propre esprit ainsi, on ouvre la porte aux influences extérieures, c’est ce trouble qui nous empêche de bien cerner notre intuition et nos émotions.

Vous avez besoin de rester dans votre bulle pour créer, car la création est avant tout individuelle, le lancement du processus créatif est individuel. Lorsque vous êtes au calme, avec seulement vos propres pensées à l’esprit, vous pouvez commencer à cerner votre guidance émotionnelle et votre intuition assez finement pour avancer plus vite. C’est ce processus qui est gêné lorsqu’une personne qui souffre intérieurement est poussée à imiter une vie normale. Elle doit avant tout trouver les moyens de transformer sa souffrance intérieure, à convertir la pénibilité en opportunité. Cette croissance de la conscience est gênée par le manque d’authencité. Il n’y a que la guidance émotionnelle individuelle qui puisse mener l’individu dans ce processus de transformation intérieure.

La stabilité qui résulte de cette préservation de l’esprit est la base nécessaire à l’usage des capacités créatives. Il est difficile de prendre des décisions, de gérer son temps, de gérer l’altérité lorsque l’on n’est pas en train de suivre sa boussole interne. Quand des personnes veulent se servir de leur intuition, elles ne peuvent pas distinguer cette guidance lorsqu’elles écoutent ce qui vient de l’extérieur d’elles-mêmes le reste du temps.