Archives mensuelles : février 2012

Quelques visualisations simples

Quelqu’un qui ne se lave pas pue. Eh bien, quelqu’un qui ne nettoie pas son énergie pue aussi. Bon, heureusement, ça se perçoit moins ! Néanmoins, comme de plus en plus de gens ressentent la composante subtile du monde, cela peut devenir très inconfortable.

Je parlais dans un article précédent de la régulation de l’énergie. Comprenez bien que dès que vous pensez, avez des intentions, des fluides subtils commencent à circuler pour suivre votre pensée. Votre corps physique n’est qu’une toute petite partie de ce qui vous constitue. Comme la conscience provient d’un monde très différent du monde physique, elle a besoin de nombreuses interfaces pour piloter le corps. Ces interfaces fonctionnent comme des circuits hydrauliques pour certains, électroniques pour d’autres (pour faire des comparaisons simples).

Vous ressentez depuis toujours la présence de ces mécanismes. Par exemple, quand vous n’arrivez plus à communiquer, vous avez un noeud dans la gorge. Lorsque vous voyez une personne pour qui vous avez des sentiments, votre coeur accélère et votre respiration change de rythme. L’angoisse vous fait mal au ventre. L’incompréhension entraîne la migraine. Etc…

Tous ces phénomènes résultent de la manière dont circule ou stagne vos fluides psychiques. Pour reprendre les exemples précédents : comme les fluides relatifs à la communication circulent dans la gorge, lorsque votre pensée se bloque, ces fluides se bloquent aussi et cela débranche temporairement votre capacité à parler correctement. Lorsque vous établissez des liens avec une autre conscience, vous le faîtes par un ensemble de connexions remontant près du plexus et du coeur, ainsi, dès que vous pensez à une personne avec qui vous avez des liens ou voudriez avoir des liens, vous activez ces connexions ce qui entraîne une déferlante d’énergie aux alentours du plexus. Comme ces fluides sont proches de ceux permettant à notre corps de réguler ses fonctions, à l’information d’être distribuée, eh bien ils perturbent votre coeur, votre diaphragme ainsi que d’autres organes aux alentours lors de la déferlante. Si vous avez mal au ventre à cause du stress, c’est parce que les fluides liés à vos émotions sont traités dans le ventre et que naturellement, le blocage dû au stress produit ces lourdeurs.

Quand on travaille ses capacités de médium, on a beaucoup, beaucoup de sensations associées à ces centres. Certains parlent de chakras, personnellement je préfère le terme de lumière. Il y a un fluide proche de la lumière qui circule à très grande vitesse en vous, autour de vous. Il y en a en fait toute une gamme, de différentes natures pour différentes fonctions.

Par exemple, on ne peut pas reproduire des tissus comme les tissus naturels par la simple culture de cellules. Quand on cultive des cellules, on les cultive hors de ce champ d’intelligence ce qui fait que les cellules colonisent n’importe comment l’environnement fourni. Elles ne savent plus s’organiser. L’ordre dans votre esprit se fait d’une manière similaire. Il est préférable que vos champs d’énergie soient bien organisés pour vous développiez correctement votre potentiel, autrement, vos capacités de concentration, de mémorisation, votre paix intérieure, vos relations avec les autres etc… sont faussées.

Vous échangez en permanence des fluides avec l’environnement. La démonstration la plus simple de cela est le fait que quand il y a de l’humidité dans le sol vous avez parfois mal dans les jambes. Vous avez mal parce qu’un de vos corps énergétiques n’arrive plus à drainer de l’énergie correctement depuis la Terre. Certains lieux déclenchent ainsi des fatigues, une forme d’épuisement psychologiques. Certaines entités aussi, en se branchant sur les canaux, pompent notre énergie.

Pire, vous échangez de l’énergie dès que vous faîtes entrer une personne dans votre conscience, peu importe la distance. Ainsi si vous parlez à une personne malsaine, une partie de son énergie moins lumineuse que la vôtre entre en vous. C’est ainsi que certaines conversations laissent des sensations désagréables de lourdeur, de fatigue tandis que d’autres nous énergisent. L’énergie d’une personne peut être si lourde, qu’en tant que médium, il m’arrive de vomir, ou de passer une journée dans un état grippal si je suis mal protégé.

Vos propres pensées sont le principal facteur de qualité de votre énergie. Dès que vous pensez positif, votre énergie circule mieux. Dès que vous pensez négativement, cela entraîne des blocages.

Bonne nouvelle, vous n’avez pas besoin d’y connaître grand chose pour le maîtriser. Vous le ressentez toujours en vous. Vous ressentez les dispositions de votre esprit, vous ressentez les dispositions de votre corps. Voici quelques exercices simplissimes pour travailler l’énergie de votre corps.

Premièrement, imaginez simplement que votre corps est fait de lumière blanche très éblouissante. Imaginez que vous sentez ses radiations. Imaginez que cette lumière éblouissantes disperses tous les blocages en vous, pénetre les cellules et les revitalisent. Imaginez que tous vos blocages, vos lourdeurs, vos douleurs fondent dans cette lumière. Bientôt c’est comme si cette lumière allait sortir de vous pour former une bulle infranchissable aux énergies sombres. Elle le fait effectivement, et vous irradiez vers l’extérieur.

Dès que vous avez l’impression de manquer de lumière, rappelez-vous tout simplement qu’en tant que conscience, vous bénéficiez d’un soutien illimité en énergie via votre connexion au divin. Il vous suffit simplement de visualiser que plus de lumière vient de l’intérieur de vous pour que plus de lumière vienne de vous.

En principe quand cette méditation vous dégage, vous devez vous sentir plus léger, sentir que vous respirez mieux par exemple. Si ce n’est pas le cas, continuez en focalisant cette lumière blanche sur votre plexus.

Quand ce travail d’irradiation est bien fait, vous pouvez passer au travail de douceur. C’est à dire que vous pouvez imaginer que l’aspect éblouissant part et laisse place à une lumière douce, une énergie qui sert de baume pour que tous les systèmes qui vous constituent puissent travailler paisiblement maintenant qu’ils sont libérés des blocages.

Cette visualisation doit vous permettre de nettoyer les éclaboussures laissées par les autres sur vous. Vous reprenez ainsi votre clarté mentale, votre capacité de jugement.

Enfin, vous pouvez réajuster l’intensité de cette lumière jusqu’à temps que votre esprit bénéficie de plus de détermination, de courage. En fait, ces méditations visent à réactiver la Source qui est en vous. On rétablit fortement l’aspect mécanique de la connexion entre vous et l’Esprit divin. Il s’agit vraiment de faire en sorte que vous soyez dans votre bulle de lumière tout au long de la journée. C’est cette énergie de forte intensité qui dispersera les énergies lourdes, polluantes et vous permettra de faire remonter en même temps que vous, les individus et les objets de votre environnement. Il ne s’agit aucunement de s’isoler mais de se réhausser.

Au fur et à mesure du temps, ces visualisations seront plus simples à faire. Vous sentirez naturellement ces énergies et quand faire ces visualisations.

Programmation du subconscient/inconscient

Je pense que 99% des gens ne font pas attention aux croyances qu’ils laissent entrer dans leur esprit. La majeure partie de votre esprit vous est inconnue et vous n’avez pas appris à piloter cette partie invisible.

Pour s’incarner, la conscience éternelle que vous êtes véritablement focalise une partie d’elle-même dans le monde matériel en s’interfaçant avec un corps. En tant qu’incarnés, vous savez où cette partie hyperconsciente de vous-même veut vous emmener grâce à l’écoute de vos émotions (je crois que j’ai déjà pas mal développé le sujet). Néanmoins, il existe d’autres sections intermédiaires de votre être qui ne fonctionnent pas aussi clairement.

Il serait impossible de vivre correctement si vous deviez perpétuellement piloter vos organes un par un n’est-ce pas ? Imaginez que vous deviez continuellement gérer votre respiration, votre digestion, votre système immunitaire… Impossible de vivre n’est-ce pas ? Eh bien, de la même manière que ces fonctions organiques sont pilotées automatiquement, les fonctions psychiques sont gérées par un « logiciel » dont vous n’avez pas à suivre le fonctionnement.

Cependant, vous en ressentez effectivement tous les dysfonctionnements car de la même manière que vos fonctions organiques finissent par s’adapter à vos habitudes et à suivre les cycles que vous préférez pour vous servir au mieux, vos fonctions psychiques inconscientes sont influencées par les pensées que vous entretenez dans la partie consciente de vous-même.

Ceci est si efficace que vous ne discernez plus ce que vous considérez comme vrai à cause de facteurs extérieurs de ce que vous considérez vrai par auto-hypnose. L’inconscient et la conscience échangent tout le temps des pensées et des sensations.

La partie subconsciente/inconsciente de vous-même draine l’énergie mentale depuis les plans spirituels où votre âme réside pour accomplir vos projets et vous maintenir en vie. C’est une sorte de manager d’énergie psychique. C’est surtout un système vibratoire puissant dont les pulsations constantes vont influer sur le monde matériel.

Un exemple pour mieux comprendre : le manque de confiance en soi. A partir du moment où un individu choisit de penser qu’il est un bon à rien. Il commence à répéter mentalement en puisant dans son environnement des justifications de ces pensées négatives. A terme, par la répétition de pensées du même genre, l’inconscient de l’individu finit par s’en imprégner et considérer ces pensées comme faisant partie intégrante de sa programmation. C’est ainsi que même s’il survient quelque chose de positif dans la vie de l’individu qui sous-estime son mérite, des pensées négatives vont sembler surgir de nulle part et détruire le peu de confiance qui revenait.

Pour l’instant, il ne s’agit que de pensées mais finalement, l’individu commence à manquer de volonté, de force, de courage. Il en est ainsi car en bon logiciel de gestion, l’inconscient de la personne répond à des pensées comme : « je suis bon à rien, je ne réussis rien, je n’ai pas de force » en coupant l’arrivée d’énergie depuis la source divine de la conscience pour effectivement annuler toute force en la personne. Il le fait sans discernement, comme un programme obéissant. C’est ainsi que les dépressifs se retrouvent inactifs, errants. C’est pourquoi les médicaments visant à traiter la dépression essaient de paralyser l’esprit de la personne, ils essaient d’endormir les pensées dissonantes en désactivant en fait toute forme de pensée compliquée. C’est la méthode de la bonne vieille cure de sommeil, méthode similaire à appuyer sur reset pour redémarrer un ordinateur planté.

De manière plus général, les crises d’angoisse, l’anxiété sont issues de ce que l’inconscient entretient comme programmation.

En tant que système psychique, cette partie de vous-même influe aussi sur la matière, en permettant aux circonstances voulues de se produire, à votre corps de guérir. C’est un système attractif. La majeure partie des désirs que vous entretenez, par la visualisation, le rêve, la passion, finissent par s’insérer dans votre inconscient. En réponse, l’inconscient rassemble l’énergie dont nous avons besoin pour nous accomplir. N’est-il pas un outil merveilleux ? Plutôt que de nous soucier de comment les choses se réaliseront, nous pouvons nous adonner librement à la conception de nos rêves, à la sélection de nos préférences. C’est ensuite l’inconscient qui se charge de redistribuer finement l’énergie.

C’est pour cela que vous devez pétrir votre esprit de pensées positives. Naturellement, sans rien d’autre que le travail de la pensée, vous pouvez vous remettre à ouvrir la connexion entre la divinité et vous.

Récemment, j’avais oublié cet aspect-là des choses dans ma propre vie. Une situation que je voulais résoudre s’est bloquée et j’ai entretenu de mauvaises pensées la concernant jusqu’à temps que mon inconscient les prennent pour une réalité qu’il a perpétué. Je me suis retrouvé dépassé par mes angoisses.

Ensuite, sur le bon conseil de mes guides spirituels, j’ai simplement pris une après-midi pour réciter des affirmations positives, pour écrire des pensées positives, pour méditer, pour écouter les ressentis remontant de mon inconscient pensée après pensée et remplacer les déséquilibres par des équilibres.

En seulement deux jours, la suite de blocages qui m’entravaient s’est transformée en une suite d’opportunités et mon esprit est redevenu fertile en idées. Des opportunités inespérées, que je n’aurais pu provoquer simplement par l’action dans le monde physique, se sont présentées rapidement. Toutes les choses se sont mises en place d’elle-même pour solutionner mon problème, simplement parce que j’avais décidé d’arrêter de me blâmer et d’entretenir des pensées qui résolvent la situation.

Quand des angoisses, un stress négatif (à ne pas confondre avec le stress du challenge qui est justement un booster de votre inconscient), se présentent, c’est le signe que vous déviez l’énergie psychique de son usage premier, de son usage créatif. C’est le signal d’alarme qui vous invite à méditer, à corriger les pensées que vous entretenez.

Je ne pense pas qu’il y ait une méthode idéale pour calmer les angoisses. Simplement voici une partie des techniques que j’utilise pour imprimer de la force aux pensées que je veux choisir comme étant ma réalité.

Premièrement, j’utilise l’écriture. Je prends une feuille et j’écris en lisant à voix haute des choses comme : « la vie est facilité, la vie est aisance, je suis dans l’aisance, l’abondance est ma réalité, je suis serein, mon esprit s’apaise, je vis le succès, je réussis, je suis en forme, je suis calme, je suis heureux, je partage beaucoup, je vis dans l’échange, je vis dans l’aisance, je reçois tout ce dont je rêve ». Notez que l’on choisit exactement les mots, on choisit « rêve » plutôt que « besoin » car le besoin a une connotation négative puisque le manque est issu du besoin. Le signe le plus fort que vos vibrations changent vient de ce sentiment de soulagement que vous éprouverez une fois que votre être aura intégré ces pensées comme étant la vérité choisie.

Deuxièmement, j’utilise des affirmations plus ésotériques parlées, méditées ou écrites, relatives à la manière dont les êtres canalisent l’énergie divine pour vivre et perpétuer la création : « je suis connecté à d’infinies réserves d’énergie, je reçois l’appui d’une infinie sagesse, je suis aimé et protégé, mes aspirations sont entendues, mes rêves sont exaucés ». Ces affirmations visent à réouvrir la connexion entre vous-sur-Terre et la partie divine de vous. Rien ne peut vivre sans l’apport d’énergie issu de l’Esprit, votre inconscient participe à moduler la force que vous drainez depuis cette Source. Il est donc important de retirer toute entrave. Il ne s’agit pas d’adopter un culte, d’adopter une mystique. Il faut accepter la chose la plus naturelle et éternelle qui soit : l’amour de Dieu pour vous. En général, après ce travail vous ressentez naturellement l’appel du divin à vous consacrer aux projets qui vous inspirent.

Troisièmement, j’utilise la visualisation pour détecter toutes les situations où je ressens un stress, où j’ai peur de ne pas être à la hauteur par exemple. Je remplace les visions d’angoisses par des visions agréables. A force, mon inconscient enregistre quel est son objectif, qu’un meeting se passe bien par exemple. Imaginez que vos interlocuteurs vous sourient, soient satisfaits de vous. Même dans le cas où vous ratez quelque chose, vous ne ressentirez pas de panique mais une nouvelle vague d’énergie pour essayer à nouveau. Cela est aussi la base pour travailler avec la loi d’attraction car votre inconscient vibre et attire des choses continuellement, c’est un formidable outil lorsqu’il est bien programmé mais surtout une bombe à retardement lorsque vous le laissez dans la peur. Sa capacité à vibrer simultanément tout ce que nous lui donnons à penser est bien plus grande que celle de la conscience terrestre qui envisage une seule chose à la fois.

Voilà à peu près comment je fonctionne pour désamorcer une situation pénible. Avec l’habitude, vous verrez que vous pourrez corriger une angoisse en une fraction de seconde. Vous canaliserez la force dont vous aurez besoin aisément.

Il n’y a pas de personne plus faible qu’une autre, ce qui fait la différence, ce sont les pensées que vous choisissez car l’Esprit trouve toujours des solutions. Ce qu’il vous faut, c’est apprendre à ne plus vous saboter, à ne plus avoir à lutter contre vous-même mais à faire converger les différentes sections de votre être