Archives mensuelles : septembre 2012

Penser davantage en dehors des principes

Une grosse limitation de la réflexion humaine est le fait qu’elle s’appuie sur des principes.

C’est un peu comme si vous vous attendiez à ce que tout le monde voit les mêmes couleurs. Forcément, si vous ne pouviez voir qu’en nuances de gris alors vous auriez des problèmes à saisir les concepts si quelqu’un venait vous expliquer les couleurs. Bien sûr, vous n’êtes pas en mesure de voir toutes les couleurs qui peuvent exister car votre oeil n’a pas les moyens d’en saisir davantage. D’ailleurs, les gens ne s’accordent pas entre eux pour déclarer la limite entre certaines couleurs, quand passe-t-on véritablement du vert pâle au cyan ? du cyan au bleu ? Vous ne seriez pas capables de tous vous mettre d’accord parce que vos perceptions ne sont pas strictements identiques dans la matière.

Plus généralement, vous limitez votre conception des principes qui régissent la pensée créatrice par le même mécanisme. Vous ne percevez pas directement donc vous négligez ou alors vous niez. Il est intéressant de constater que vous tentez d’interpréter ce qui se passe dans d’autres mondes à partir de ce que vous constatez dans le monde physique et inversement.

Un exemple que mes guides aiment bien est celui de la boîte vide. Si vous prenez une boîte vide dans le monde physique et que vous la laissez fermée alors il ne se produit rien de significatif à l’intérieur. L’air s’y déplace un peu par convection et par d’autres phénomènes d’amplitude moindre mais il ne va certainement pas apparaître une orange dans la boîte si rien ni personne ne l’y dépose directement. Vous pouvez ouvrir et fermer la boîte à volonté, rien ne va se précipiter à l’intérieur, votre agitation et espérance ne produiront sans doute rien.

En revanche, si vous faisiez la même expérience dans un autre monde. Il n’y aurait peut-être aucune loi de conservation qui empêcherait qu’il se produise bien des choses dans cette boîte. Il pourrait y apparaître quelque chose ou bien la boîte pourrait disparaître ou changer de taille ou fondre sans raison apparente. En fait, il n’y a aucune nécessité que deux mondes soient semblables. D’ailleurs, il se peut que la boîte ne puisse pas exister sous la même forme dans tous les mondes voire ne pas y exister du tout.

Et le monde physique ne peut justement pas exister simplement par les principes que la science énonce pour l’instant. Il faut trouver une solution à cela, il faut soit que des lois physiques tombent, soit qu’elles soient dominées par d’autres plus puissantes et permettant aux choses d’apparaître à partir de rien dans un premier temps.

Evidemment, il semble plus intuitif d’aller vers le fait qu’à un moment donné il ne devait y avoir aucune loi, aucun principe, et surtout aucun principe qui  empêche n’importe quel autre principe de devenir valable sans raisons. Voilà comment j’expliquais le fait que l’Esprit infini puisse exister dans un précédent billet.

L’important ici est de voir qu’en lisant moins de 500 mots vous pouvez réaliser que les choses ne sont pas aussi figées qu’elles y paraissent au premier abord. Vous ne savez pas véritablement toutes les lois qui régissent le fonctionnement de la boîte vide.

Et si maintenant, on considère que votre crâne est une boîte comme une autre (pas vide car c’est « pour gens futés » ici) alors oui effectivement, vous n’êtes pas certains non plus des lois qui régissent le fonctionnement de votre esprit. Et justement en tant qu’âmes, vous n’êtes pas soumis aux mêmes lois que le monde physique et peut-être que tout peut se créer dans la boîte que constitue l’esprit d’autant plus que vous ne savez pas véritablement quels principes (tels que l’attraction) votre conscience va être en mesure d’utiliser pour modifier le monde physique par la suite. C’est pour ça qu’il serait peut-être intéressant de prendre du recul face à ce que vous observez directement pour essayer de réfléchir à ce qui pourrait se passer d’invisible simultanément.

S’extirper du problème

J’en ai déjà parlé sur ce blog.

Le mélange problème-énergie est plus qu’explosif. Par ces mots je veux dire que vous ne pouvez pas avoir un esprit orienté problème et trouver des solutions.

Plus vous combattez et plus votre énergie alimente la configuration de combat. Vous avez déjà expérimenté cela à travers la frustration. Si une situation vous fait ressentir de la frustration alors cela veut dire que votre énergie s’est troublée. Vos pensées ont dégénéré au point de produire une situation dans laquelle votre être est totalement en dehors de ce que vous désirez pour se trouver dans l’espace issu du problème. En d’autres termes cela signifie que vous êtes vibratoirement totalement dans le non-désiré tandis que ce qui est désiré se trouve à l’extérieur de votre réalité. En fait, problèmes et solutions sont incompatibles vibratoirement.

Et dans cette situation, vous ne pouvez trouver les solutions. C’est comme si tout vous fuyait, s’éloignait progressivement de vous alors que vous essayiez de vous en approcher. En fait, cela provient du fait qu’au fur et à mesure que vous vous rapprochez d’une chose, vos vibrations la repoussent en dehors du nouvel espace que vous occupez. C’est une sensation que vous connaissez dans vos esprits lorsque vous tentez de trouver une solution et que plus vous cherchez, plus vous sentez que la solution est là mais que vous ne pouvez la concevoir comme si une partie de votre esprit n’avait plus la capacité de l’assimiler. Lorsque cela arrive, vous avez progressivement l’impression d’être de moins en moins en mesure de capturer la solution parce que vous accumulez de la frustration. C’est le même phénomène qui se produit avec un projet, une personne, un objet, quoi que ce soit. Plus vous entrez dans la lutte et plus vos vibrations glissent du problème vers la solution.

Ainsi, je suis certain que vous avez déjà abordé une situation de manière heureuse en vous disant simplement : « je vais faire ce qu’il faut et ça va aller ». Tant que vous aviez cet état d’esprit, vous progressiez parce que votre énergie n’était pas dirigée vers le problème mais vers le progrès. C’est là que les choses deviennent intéressantes. A partir du moment où le moindre ralentissement dans la fluidité vous a servi de prétexte pour penser que le problème vous résistait, une partie de votre énergie a basculé depuis la création de la solution vers la durcification du problème. Très rapidement, les effets s’en ressentent et vous utilisez les nouveaux ralentissements comme des raisons de penser encore au problème, d’entrer dans la lutte face à quelque chose qui vous résiste de plus en plus. C’est un cercle vicieux.

Alors, il serait intéressant de ne plus penser en termes de problèmes-solutions. Il faut apprendre simplement à penser de manière fluide. Et finalement, le lâcher-prise dont vous avez sans doute déjà entendu parler consiste justement à ne plus être dans cette spirale mais à surplomber.

Ne considérez même pas que penser en termes de problème-solution est un problème puisque vous entreriez dans la spirale conflictuelle contre la spirale conflictuelle elle-même. Ironique non ?

Simplement, j’aimerais que vous preniez simplement conscience que vous pouvez laisser les choses être. Vous pouvez simplement dire : « moi Créateur/Créatrice, mandaté pour choisir, je laisse les choses être telles quelles sont. » A ce moment-là, beaucoup pensent qu’ils abdiquent de leur pouvoir quand c’est tout à fait le contraire qui se produit. Il s’agit simplement de réallouer ses ressources pour autre chose. A partir du moment où vous aurez réalisé que c’est la meilleure chose à faire, vous le ferez naturellement et vous enrayerez le mécanisme vicieux. De nouveau vous serez disponibles pour créer ce que vous désirez.

Ce n’est pas le lâcher-prise qui est dangereux pour vous. Investir son énergie dans toutes les directions l’est. A chaque instant où vous ressentez une émotion, vous ne pouvez pas la faire repartir directement. Cela fait partie de votre conscience. En fait, vous pouvez simplement la laisser circuler, ne pas vous y opposer. Si vous faîtes cela, vos vibrations seront bien plus hautes, bien plus agréables.

Et ceci est utile pour n’importe quelle situation puisque si simplement vous pouvez ne plus envisager les choses comme des problèmes pour laisser l’énergie circuler alors le problème disparaît. Cela paraît complètement débile au départ mais en fait, tous vos problèmes sont issus des blocages que vous entretenez dans votre esprit. En relâchant les pensées de blocage, vous serez en mesure de créer tout ce qu’il vous faut.