Archives mensuelles : avril 2013

Davantage sur le libre arbitre

On m’a posé la question : pourquoi devrait-on suivre les règles de la Source ?

Il est vrai que nous sommes libres mais cette liberté ne s’exprime pas tout à fait comme les gens s’y attendent. La liberté n’est pas forcément dans votre instant présent. Vous vivez libres mais sous le poids de l’exercice passé de cette liberté. Il ne peut pas en être autrement parce que l’Esprit tend à produire davantage de lui-même, il cherche à ce que les êtres soient complets. Pour que vous soyez des êtres à part entière, il faut que vos vies s’inscrivent dans une continuité. Ce que vous vivez maintenant est le résultat de ces choix, vous ne pouvez pas échapper aux conséquences. La promesse divine est que vous pourrez toujours améliorer la situation mais pas vous en défaire.

Un être complet ne peut pas simplement divaguer et n’en faire qu’à sa tête. Il porte son passé avec lui. Attention, le passé ne doit pas être considéré comme une faute mais plutôt comme un tremplin, surtout s’il est cause de souffrance. La difficulté sert de réhabilitation, paradoxalement, c’est quand vous semblez abandonnés que la promesse divine de vous ramener au bien-être est mise en action. L’épreuve sert à vous décharger des conséquences du libre arbitre mal employé.

Il y a globalement deux tendances engendrant votre volonté personnelle. La première est la plus synergique, c’est celle qui intègre votre volonté comme composante de la volonté collective, qui vous soumet au divin. L’autre composante est la volonté individuelle, plus proche de l’égocentrisme. Un excès de l’une ou l’autre vous réduit puisque soit vous vous sacrifiez et les autres vous détruisent, soit vous devenez solitaires et détruisez les autres.

C’est juste okay en fait, c’est parfait d’avoir les deux polarités. C’est divinement conçu. L’Esprit forme des individualités par les âmes dont certaines s’incarnent dans la matière pour la modeler. C’est juste okay d’avoir des volontés personnelles et d’avoir des volontés à dimension altruiste. Vous pouvez lâcher les idées préconçues, la réponse est dans la subtilité et l’équilibre. L’incarnation impose un certain degré de complexité dans les échanges afin de vous pousser à développer vos capacités de création. Ce n’est pas parce que d’un point de vue analytique il est possible de distinguer ce qui est égocentrique de ce qui ne l’est pas que les deux aspects s’opposent, ils font partie du même mouvement. La Divinité sait à quel point vous pouvez lutter avec cela, jamais il ne vous sera demandé de vous sacrifier. Vous pouvez vous détendre concernant cette idée.

D’une manière plus générale, on peut simplement dire que l’énergie circule et la création introduit davantage dans le circuit. Votre libre arbitre consiste surtout à faire les choix qui vous ramènent progressivement vers la Volonté Divine. La volonté divine n’est pas séparée de la vôtre, c’est votre volonté originelle en fait, elle s’individualise et vous constitue. En tant qu’âmes vous désiriez une chose et le Créateur a accordé la réalisation de ce désir pour vous faire vous mouvoir. Dans l’incarnation, vous récoltez l’expérience résultant de cet accord.

Simplement, une partie du jeu est de redécouvrir cette Volonté, et surtout le fait que la Volonté Divine est la même que la vôtre ! C’est ce que vous avez au fond de vous-mêmes. Le libre arbitre sert à la fois pour l’amusement, le divertissement mais aussi et surtout pour les rebonds successifs qui vous ramènent vers l’Impulsion Originelle. Cette pulsation vous place sur la trajectoire optimale dans votre vie mais vous apprenez aussi à être complets, autodéterminés. Le réaliser n’est pas facile puisque les conditionnements terrestres ont plutôt tendance à exacerber votre volonté individuelle au-delà du raisonnable.

En fait, l’Univers demande de donner toujours plus. Néanmoins, cela est progressif, vous donnez beaucoup, vous apprenez à mieux créer, plus efficacement, vous drainez de la conscience jusque dans la matière. Cela vous sera toujours rendu démultiplié, la Conscience Universelle investit périodiquement sur vous afin que vous fassiez plus, vous redistribuez et cela revient à investir sur d’autres. L’Esprit utilise les volontés et demandes personnelles pour choisir où déposer ses grâces.

L’Univers n’aime pas faire de mauvais placements, il cherche la fluidité, l’expansion la plus aisée. Vous serez le meilleur des placements lorsque vous aurez identifié ce que vous désirez vraiment faire. Il est plus facile de faire ce qui nous inspire sauf si la peur ou le conditionnement psychologique est si fort que l’on ne parvient plus à identifier notre Volonté, notre Préférence (avec une majuscule parce qu’elle est partagée, divine). Et il y a cette très forte agitation de l’individualité terrestre que l’Univers va pousser au bord de la rupture afin de dissoudre le conditionnement.

Si vous vous entêtez à ne pas suivre votre propre Volonté (il n’y maintenant plus de différence entre celle du divin et vous), la Vie commence à détruire ce que vous faîtes pour vous faire changer de trajectoire. Surtout si vous vous résignez, personne ne réussit en se résignant parce que le Créateur n’accepte pas que ses créatures qu’Il aime inconditionnellement abandonnent leur véritable volonté. Et ceci exactement de la même manière que l’on n’apprécie pas de voir un de ses proches abandonnant l’inspiration pour la facilité.

Le chemin de moindre résistance est celui qui demande le plus d’efforts.

En abandonnant les volontés immédiates de l’esprit terrestre pour les élans de l’âme, les humains parviennent à de plus grands niveaux d’abondance parce qu’ils entrent enfin dans l’expression idéale d’eux-mêmes. Ils font ce qu’ils doivent faire, ils accomplissent le Choix Divin dont ils sont les instigateurs, même s’ils ne se souviennent plus de ce qu’ils ont choisi avant les réincarnations. Ils effectuent une plus grande contribution, ils reçoivent davantage en retour. Ce qui semblait être un sacrifice de soi devient l’exaltation de l’individualité, c’est Dieu/Déesse qui célèbre enfin la perfection de sa créature, du Créateur incarné.

Lorsque l’Univers vous déstabilise pour vous pousser dans une direction, il le fait par amour pour vous. C’est comme si on venait vous prendre des mains un jouet cassé pour vous en donner un meilleur. Vous êtes comme les enfants, contrariés jusqu’à temps de comprendre que le nouveau jouet est meilleur. En vous faisant lâcher prise après avoir entendu votre volonté, l’Univers pourra vous montrer si une meilleure éventualité est à votre disposition. Le libre arbitre peut vous faire vous raccrocher à des situations imparfaites ou saboter des situations très bénéfiques simplement parce que vous ne comprenez pas leur intérêt.

Dans la synergie, vous trouverez la plénitude. A l’échelle de l’action, les décisions successives semblent soit représenter un sacrifice, soit un égoïsme. Pourtant dans la perception divine, ces distinctions se fondent dans un mouvement de synergie plus grand. Personne ne vous demande de vous fondre dans un collectif, ce serait la perte de l’individualité, la mort, quelque chose qui n’existe pas. On vous insère au sein du collectif qui vous correspond afin que vous avanciez mieux.

Il y a toujours des oscillations qui font qu’à un moment vous recevez trop, qu’à un autre moment vous redistribuez trop mais cela vous permet de mieux converger vers l’équilibre. Ce n’est pas un système pénalisant au sens strict du terme, néanmoins l’Univers ne peut pas vous rendre trop au-delà de ce que vous donnez. Techniquement, il le peut mais il ne le fera pas car cela n’aurait pas de sens, cela ne fait pas partie de ce qui est convenu dans l’incarnation. Tout est fait pour provoquer l’expansion générale à partir des conquêtes individuelles, l’attrait de la récompense après l’effort est important.

Souvent, les réponses de l’Univers à nos souhaits peuvent être tellement au-delà de ce que nous envisageons que nos choix immédiats nous en détournent. Il y a donc un conflit, votre volonté réelle vous mène vers une chose mais l’incapacité de réaliser l’étendue de ce que vous demandez vous en détourne par des choix faits dans l’illusion. A force, l’Univers exécute votre volonté réelle mais sans que vous le compreniez, ce qui donne l’impression que votre libre arbitre est bafoué alors qu’il est respecté d’une manière si parfaite que vous ne pouvez la comprendre.

Aussi, il y a effectivement ce que vous avez convenu avec la Source. En tant qu’êtres complets, vous n’êtes pas infantilisés, ce que vous avez choisi et promis avant l’incarnation est attendu de vous. Effectivement, l’Univers peut choisir de pousser et déstabiliser jusqu’à temps que le Choix Divin s’accomplisse. Dans ce cas-là, plus vous luttez en utilisant à tort et à travers votre libre arbitre, plus l’Esprit parvient à vous vaincre rapidement. C’est ainsi que certains ralentissent au point d’avoir une vie stagnante tandis que d’autres s’effondrent puis voient leur situation s’améliorer. Le divin restaure après l’égarement issu du mauvais libre arbitre.

Suivre les règles de la Source, c’est avant tout suivre ce qu’on a convenu de faire avec la Source. C’est se suivre soi-même. Il n’y a qu’un Principe et il favorise l’expansion, le suivre c’est favoriser sa propre expansion. Le libre arbitre permet de moduler et construire un être à part entière et les décisions prises il y a longtemps ont toujours une portée. Pour faire ce qui est convenu, l’Univers vous ramène si vous divergez trop de sa/votre Volonté. Il s’agit de vous protéger et vous faire évoluer.