Archives mensuelles : février 2014

Auteurs intéressants

Etant donné que je suis très occupé en ce moment et que je n’ai pas le temps d’écrire autant que je voudrais. Je vais donner quelques descriptions d’auteurs intéressants dont j’ai parcouru les textes. Il est plus intéressant que je donne un ensemble d’indications importantes que de constamment expliquer des choses.

C’est un peu comme en matière d’argent. Il y a ceux qui ne veulent pas s’instruire et qui font mauvais usage de leur argent et qui se plaignent d’être pauvres. Il y a ceux qui veulent s’instruire à moindre coût parce qu’ils sont presque aussi paresseux et qui se font arnaquer par d’autres en leur demandant conseil. Et puis il y a ceux qui s’instruisent sérieusement et qui corrigent leur trajectoire financière.

C’est un peu pareil, la philosophie de fond est d’apprendre à pêcher plutôt que de demander du poisson. Et je pense qu’une certaine sélection d’auteurs peut aider. La majeure partie des notions d’attraction et de réussite associées sont déjà utilisées depuis longtemps mais leur étude n’est pas facile. D’autre part, la compréhension intellectuelle n’a rien à voir avec la pratique et la connaissance qui en résulte. On ne peut pas se dispenser d’étudier sérieusement si on veut parvenir à des résultats concrets.

Enfin je dirais que cela est une formidable économie de temps. Passer son temps à survoler des sujets est méprisable. Il vaut mieux lire un livre complet sur un sujet plutôt que de croire qu’une simple conversation de dix minutes vous permet de comprendre quoi que ce soit d’intéressant. Il veut mieux passer 120 minutes à lire un livre pour comprendre pour longtemps plutôt que de devoir passer 20 conversations de moins de 10 minutes pour ne rien en tirer de concluant.

Je méprise d’ailleurs totalement tout ce qui est superficiel. Je ne m’intéresse pas à ce qu’on baragouine sur les chaînes « d’information », la radio, les réseaux sociaux ou les blogs qui ne se prennent pas la peine de développer. Ces choses et la télévision et la radio en général sont de la pollution, de la merde en barre. Si je veux m’enrichir, j’écoute ce que dit un milliardaire qui est né pauvre. Si je veux être en bonne santé, je lis un livre d’une personne qui a rétabli sa santé. Si je veux comprendre quelque chose de spirituel, je regarde à l’expérience de celui qui a vécu quelque chose mystique. Tous les militants et autres experts au CV vide n’en valent pas la peine.

C’est comme ça que j’ai sélectionné une série d’auteurs qui ont une véritable expérience. Je ne m’intéresse pas aux pseudos experts et aux travaux des critiques. J’ai trouvé une série de travaux qui expliquent très clairement ce que vivent les auteurs. Ce qui m’intéresse, c’est la méthode et la rigueur que les gens développent. C’est pour cela que dans mon blog, je montre toujours ce que j’ai vécu et que j’essaie de l’expliquer au mieux, de montrer les points importants, les tournants, les méthodes, les lois.

Mais voilà, la plupart des questions ou des sollicitations que je reçois montre bien que les gens comprennent ce que je dis à un niveau intellectuel mais ne l’appliquent pas. Ou alors, ils ont compréhension mais trop partielle. Ou encore, il ont une compréhension assez complète mais n’expérimentent pas eux-mêmes. C’est pour cela que je donne une liste d’auteurs et de tendances. L’important c’est que chacun compose ses méthodes à partir des méthodes des autres qui lui correspondent.

Vous n’êtes pas là pour refaire toutes les erreurs qu’on fait vos prédécesseurs. Trouvez les méthodes qui fonctionnent pour vous. Rien ne peut remplacer votre propre application. De nos jours, on veut faire croire que c’est bien de faire des erreurs pour cacher la dégénérescence intellectuelle. Par exemple, c’est très à la mode pour justifier la décadence du niveau scolaire (et intellectuel je pense aussi) en France. On voudrait nous faire croire que c’est bien que les enfants se plantent à l’école. Le dernier de la classe serait donc le premier. Faire des erreurs permettrait d’apprendre.

Je crois que c’est faux en général. On doit apprendre des méthodes. Si on veut un résultat, alors on doit appliquer la méthode de ceux qui ont obtenu le même résultat ou du moins établir une nouvelle méthode à partir de ce qui existe déjà. Les enfants par exemple vont à l’école pour apprendre à faire au moins aussi bien que leurs ancêtres ont pu faire en établissant les meilleures méthodes. L’erreur en appliquant une méthode déjà établie montre soit de la paresse (méthode mal apprise), soit de la limitation intellectuelle (méthode ne pouvant pas être apprise). La seconde n’est pas si grave puisque l’apprentissage des méthodes permet déjà de dépasser les premières limitations. La première en revanche est grave. C’est sans doute la raison pour laquelle il y a des fautes d’orthographe ou de grammaire dans mon blog, c’est parce qu’étant gamin je n’avais pas suffisamment de mémoire pour apprendre correctement tout et le retenir et qu’en plus par paresse je ne voulais pas faire mes exercices. Pas d’excuses.

Je crois aussi qu’une personne qui s’étudie attentivement peut dépasser grand nombre de ses premières limitations en apprenant à conditionner la partie subconsciente de son esprit pour atteindre n’importe quel objectif. C’est pour cela que je ne crois pas au conditionnement social dans le sens où il peut être entièrement balayé par la rigueur de la pensée. On le voit tous les jours par l’exemple financier des gens riches qui perdent leur statut et des gens totalement pauvres qui montent soudainement en flèche.

La personne qui innove est au fond la seule qui puisse faire des erreurs. Les chercheurs font des erreurs, les entrepreneurs font des erreurs, les artisans, etc. Tous ceux qui cherchent à améliorer leurs méthodes font des erreurs. C’est très bien ainsi parce que c’est comme ça qu’on ouvre la voie. Je ne vois pas comment les questions spirituelles pourraient être mises à l’écart de cette rigueur de la pensée. De plus, je ne vois pas pourquoi je devrais perdre des années à réinventer la roue.

Alors évidemment, il y a ceux qui vous diront : « ah mais oui mais chacun est différent et puis la spiritualité vous voyez c’est vraiment très personnel et puis chaque âme a son chemin et puis gnagnagnagnagnagna ». Ben non hein, malheureusement pour tous les tocards qui se complaisent à rester à la surface des choses et à vous vendre de la merde, rien n’est comme ça. Par exemple, la plupart des gens qui vivent des expériences médiumniques vivent des choses à 99% similaires dans les ressentis, le déroulement, la fréquence des expériences et ainsi de suite. C’est d’ailleurs ce qui indique le mieux qu’ils ne sont pas fous. Les méthodes qui

Alors, vous pouvez soit rester à la surface des choses et puis vous plaindre que rien ne tourne rond ou alors être un peu sérieux et voir du progrès. Puis dans la liste, j’ai pris vraiment les meilleurs pas ceux qui recomposent à leur sauce ensuite les enseignements des premiers. Je suis sûr que vous saurez trouver les livres ou les audios pour pas cher.

Liste (pas dans l’ordre chronologique) :

1) Dale Carnegie : Pour moi, c’est le premier auteur et un des plus anciens. Il a posé tous les fondements de la méthode et de la rigueur et de la discipline. C’est un des premiers à avoir considéré que les gens ne maîtrisent pas leur pensée et en expérimentent les conséquences.

2) Napoleon Hill : C’est le premier à avoir étudié aussi complètement les gens qui réussissent extraordinairement bien (financièrement mais dans les autres aspects de la vie aussi). J’aime beaucoup sa manière d’étudier avec rigueur le succès et de formuler les lois qui permettent de l’atteindre en comprenant l’influence de loi d’attraction ou de l’Intelligence divine. C’était en fait un médium affirmé (au sens une personne qui se sert consciemment des facultés que nous avons tous), on s’en rend compte lorsqu’on lit entièrement son oeuvre, notamment les derniers livres (publiés des décennies après sa mort) qui sont davantage psychographiés qu’écrits par lui-même. Il a vécu beaucoup d’expériences mystiques et a enseigné des méthodes permettant à de très nombreuses personnes de se sortir de la misère durant la crise de 1929 et les années qui suivirent. Il a notamment très bien décrit dans Outwitting the Devil comment l’aspect négatif de l’Univers cherche à nous dominer. J’ai lu ses livres en fait après avoir découvert moi-même la même chose que lui et j’ai trouvé des formulations très intéressantes et très éclairantes d’expériences que je ne pouvais pas décrire correctement au premier abord.

3) Allan Kardec (Louis Rivail) : C’est un des pères fondateurs du spiritualisme français. Il a permis de condenser les travaux spiritualistes dans des livres fondateurs mais qui sont pour moi dépassés maintenant à cause de la trop forte influence personnel de Kardec lui-même. La véritable morale chrétienne (originelle) y est cependant bien décrite. Il faut en soutenir la lecture avec les livres de Chico Xavier et Léon Denis. On peut aussi la compléter avec des descriptions de la vie de Philippe de Lyon. Ce sont des exemples d’intégrité et d’excellence.

4) Florence Scovel Shinn : Ses trois livres sont pour moi des textes extrêmement importants pour leur dimension métaphysique. L’influence de la pensée sur l’expérience de la vie (notamment la maladie) y est correctement décrite. Cette personne avait surtout une grande expérience de ces questions. De simples livres ainsi écrits dépassent totalement en qualité et en densité la pauvreté « philosophique » que les auteurs et « philosophes » contemporains essaient de nous vendre aujourd’hui.

5) Abraham Hicks : C’est en fait une médium (Esther Hicks) qui canalise un ensemble de consciences évoluées qui parlent notamment de la loi d’attraction. Je mets cependant un bémol. L’étude de l’attraction ne dispense pas du travail matériel physique indispensable. Parfois on a l’impression que tout vient naturellement. Ce qui doit venir naturellement, c’est la mise en place d’actions qui entraînent le résultat voulu et des circonstances favorables. C’est pour ça que je trouve les choses comme « Le Secret » absolument nulles et déplorables, on n’y parle jamais du travail.

Voilà à peu près, si vous étudiez ça, vous aurez des bases solides.