C’est l’intention qui compte…

La loi d’attraction répond aux intentions les plus claires. Beaucoup veulent tester l’efficacité de l’attraction alors ils se donnent une période de test dans le genre suivant : « Avant deux semaines, j’aurai manifesté un stylo. » ou encore : « Demain soir, je rencontre quelqu’un. » Le problème est qu’en se disant cela il n’y a pas forcément beaucoup de volonté, d’attachement à cette demande… Une intention ne consiste pas à penser que vous allez demander mollement puis attendre pour voir ce qui va se passer. Une intention c’est une volonté qui ressemble plus à  une obsession qu’à la motivation de faire sa déclaration fiscale. Si vous étiez à l’intérieur d’un immeuble en feu, vous développeriez, au bout d’un temps plus ou moins long, l’intention de sortir. Pareil si vous avez une fourchette plantée dans la main, il se peut (éventuellement) que vous développiez l’intention de la retirer.

C’est ça une intention, y a de la volonté là-dedans. Dans une intention, il y a une bonne dose d’énergie. Il y a tout ce qu’il faut pour que l’attraction soit efficace. C’est l’intention qui compte. L’Univers n’apporte jamais ce dont on parle sans conviction. La vérité est que peu de gens ont véritablement des intentions claires au contraire de ceux qui expérimentent les plus grandes réussites (réussite au sens commun). Les intentions des gens qui obtiennent le plus de résultats sont de l’ordre du trouble obsessionnel. Forcément, ils drainent à eux toutes les ressources disponibles et utilisent notamment l’attraction sans même s’en rendre compte. Les gens aidés par l’attraction sont ceux qui attachent la plus forte énergie possible à leur demande. Il n’y a pas beaucoup de gens qui pleurent de joie à l’idée d’accomplir leur projet ni qui sautent sur place en pensant telle ou telle initiative. Question maintenant : combien de jeunes ont l’intention claire d’obtenir le bac avec une jolie mention ? Pas beaucoup et ça se remarque facilement.

Alors comment avoir une intention claire ? Il faut définir son souhait de la manière la plus précise possible parce qu’il n’y jamais de réponse de l’essence divine s’il n’y a pas de message clair. Les énergies subtiles répondent à la pensée sous toutes ses formes pour peu que ces pensées soient cohérentes entre elles sinon les effets s’annulent. C’est ainsi qu’un désir obsessionnel a plus de chances de se réaliser qu’un vague projet. Il faut créer la situation qui vous convient mentalement pour vous imprégnez de son énergie et le matérialiser, c’est le fonctionnement même de la création. Travailler une image mentale c’est primordial car les actions qui mènent à son achèvement sont automatiques lorsqu’on y met du sien. Normalement, tout projet doit être suffisamment bien visualisé pour que les réactions émotionnelles soient fortes. La motivation durera autant que l’entretien du projet dans l’esprit permettra de canaliser l’énergie nécessaire.

Nombreux sont ceux qui pensent être démotivés quand ils n’ont en fait aucune raison d’être motivé en refusant de prendre un chemin. Quelles sont les moyens de définir son souhait ? Il suffit de se poser les bonnes questions : serait-ce bien si ? est-ce que cela me plairait ? pourquoi pas m’offrir cela ? A partir du moment où l’image se fait en répondant à ces questions et que vous ajoutez ou retirez des détails, vous pouvez la modifier et l’entretenir à volonté, vos actions s’ajustent automatiquement si vous formez une image assez claire et l’attraction se met à votre service pour agir à l’extérieur de votre champ d’action direct. Il n’y a pas de limites à la création. Le tout est d’être capable de maintenir la pensée claire de l’oeuvre à effectuer.