Télépathie

Vous êtes capables de vous connecter à quasiment tout. C’est à dire que vous êtes capables d’échanger des informations avec une vaste gamme de consciences

Il y a toujours un échange qui se produit sous une forme ou sous une autre. Cela se produit tout le temps : une personne pense à une chanson et l’autre se met à la chanter, vous pensez à une personne et elle vous téléphone, un jumeau meurt et l’autre le sent à distance, un animal de compagnie a un problème et son maître le perçoit.

Dans le monde d’origine de la conscience, il n’y a pas de langage parlé, il y a seulement des échanges d’information à l’état pure. Ces transmissions sont sur un autre plan, imperceptible depuis le monde matériel. La télépathie n’est pas un mode secondaire de communication, c’est le mode premier de communication puisque c’est le lien direct entre deux consciences.

Quand on s’incarne, on atténue cette faculté volontairement car l’expérience physique est conçue pour être immersive pour l’esprit. Néanmoins, la capacité de communiquer par l’esprit est toujours présente puisqu’elle fait partie de votre nature d’esprit. Il est donc tout à fait possible que cette faculté s’active de manière consciente. Généralement, elle fonctionne de manière inconsciente mais elle revient petit à petit en cette période d’éveil.

Il est possible d’échanger avec de nombreux types de consciences. Il est déjà arrivé qu’un chat me dise qu’il n’aime pas ses croquettes ou que le cheval dont je tombe me demande pourquoi je tombe. Il y en a qui communiquent efficacement avec des plantes ou des minéraux, pour retrouver des information sur la scène d’un meurtre par exemple. La distance n’a pas non plus d’influence. En revanche, l’état émotionnel a une forte influence. Par exemple, de nombreux médiums ne peuvent pas se concentrer dans les transports en communs parce que l’agacement général aux heures de pointe fait que les gens pensent avec force. Plus une personne est énervée, plus les pensées qu’elles dégagent sont détectables. C’est comme si vous parliez plus fort et donc, dans un lieu pareil, on entend toujours des insultes fuser, très rapidement. Il suffit de lever la tête pour voir les personnes émettrices, avec leurs expressions de colère.

L’usage de la télépathie est néanmoins peu utile car si vous détectez qu’une personne pense le contraire de ce qu’elle dit, peu importe que vous soyez télépathes aguerris ou non, la personne gardera son comportement nuisible. Personnellement, je m’en sers surtout pour jauger l’attitude de la personne à mon égard. Dans un groupe, si quelque chose d’alarmant doit émerger, alors je serai en mesure de le voir, autrement, le reste est du ressort de la vie privée et on n’a pas à plonger dans l’esprit des individus.

Lorsque vous recevez des messages de vos guides, vous faites sans doute usage de la télépathie dont je parle. Il est très puissant de pouvoir échanger avec d’autres consciences sans nécessité d’un langage. Généralement, quand les guides (ou n’importe quelle autre entité consciente) d’une personne viennent me transmettre des informations, je n’entretiens généralement pas une conversation télépathique dans une langue terrestre mais un échange d’informations à l’état pur : concepts, émotions, situations, images, souvenirs, schémas, sensations physiques, mots épars, symboles divers, métaphores, séquences diverses, etc… L’échange d’information est extrêmement rapide, en une fraction de seconde, on peut recevoir l’équivalent de plusieurs heures de conversations (si ce n’est bien plus) avec beaucoup plus de nuances. Tout le travail consiste ensuite à expliquer oralement, à plusieurs reprises souvent, ce qui est transmis.

Pour l’instant, je n’ai parlé que de télépathie consciente mais il existe bien d’autres modes de communications très semblables permettant aux membres d’une même espèce de se transmettre les informations plus rapidement. Il n’est pas anodin que des découvertes scientifiques ou des progrès techniques se fassent en plusieurs endroits du globe simultanément.

Dans tous les cas, pour communiquer par la pensée de manière satisfaisante, il faut que les deux interlocuteurs décident de communiquer autrement l’esprit reste fermé. On peut sentir l’état émotionnel global d’une personne mais pas plus en principe. Quand une personne reçoit accidentellement les pensées d’une autre, c’est parce que la personne émettrice investit plus d’énergie que nécessaire dans ses pensées. C’est absolument similaire à quand on s’esclaffe brusquement à cause de l’énervement ou quand on réfléchit à voix haute.

Tout simplement.