Réponses à quelques commentaires des précédents mois

Effectivement, on peut se demander s’il ne faut pas déjà être dans l’abondance pour expérimenter la loi d’attraction. Or, ce n’est pas nécessaire puisqu’en fait l’abondance existe précédemment, il s’agit de se connecter, de se relier à cette abondance au départ plutôt que de créer d’entrée de jeu. En fait, on m’a demandé : comment faire en Afrique ? pour prendre un exemple. Eh bien, le problème général provient du fait que les gens pensent à partir de ce qui les entoure. Donc, quand ils sont entourés de pauvreté, ils ne parviennent pas à s’en détacher alors que les gens déjà dans une abondance relative parviennent à faire les derniers pas plus facilement. Encore une fois, c’est une question de contrôle de la pensée.

Dans les mouvement religieux et spiritualistes en général, il est vrai qu’on demande aux gens de se séparer de leurs désirs. Forcément, cela confine à la maladie mentale puisque, évidemment, qu’est-ce que l’Esprit sinon la volonté d’accomplissement ? Autrement, il n’y aurait aucun mouvement, ce serait la mort et à tous les niveaux la volonté doit s’exprimer. En revanche, si on interprète un peu mieux, on comprend qu’en ayant un certain détachement vis-à-vis du désir, on parvient à avoir la clarté mentale et émotionnelle qui permet de faire remonter ses vibrations. Il s’agit de déporter l’attention depuis la frustration vers l’objet voulu.

Il est évident, bien sûr, que si on suit les mots sacrés sans discernement, on en parvient à créer des moines, des monastères, etc. On s’étonne ensuite d’avoir des névrosés dans ce genre de lieux et forcément des agressions, des conflits, etc. J’ai parlé avec des représentants de toutes les religions et à chaque fois j’ai réussi à détecter qu’ils n’ont pas d’équilibre.  La mort du désir est la mort tout court. En d’autres termes, il n’y a aucune utilité à nier sa volonté mais il y a intérêt à ne pas être déstabilisés par elle afin de pouvoir canaliser l’énergie correctement, ne pas être dans la panique ou la frustration. Forcément, dans la plupart des mouvements, on vous encourage à lutter contre vous-même, ainsi on est sûr de deux choses vous concernant :

1 – vous êtes fatigués par une lutte anti-naturelle et stérile contre vous-même  donc forcément vous êtes dociles et on vous veut bien obéissants donc c’est idéal !

2 – les plus fervents deviendront les plus fous d’ici peu et donc toute structure qui se revendique morale justifie de son existence par le fait qu’elle fabrique des pervers qu’elle prétend ensuite corriger, c’est sournois mais ça fonctionne super bien depuis des siècles !

Bien sûr, il est évident que les lois naturelles sont les bonnes. Par exemple, le désir de polygamie n’est pas naturel. Premièrement, s’il l’était, il n’y aurait pas autant de femmes que d’hommes mais il y aurait plus de femmes que d’hommes. Ensuite, vous êtes construits pour établir ces liens particuliers avec une seule personne, ce qui vous détache de cette nature c’est le mental. Le mental sans amour détruit tout, il entraîne la jalousie, la convoitise, le fantasme, la possessivité, la versatilité alors que le coeur lui est en comparaison hyper stable. Cela se ressent bien puisque les gens ont tendance à chercher une personne unique, leur moitié et cela tient à la manière dont vos âmes sont engendrées et leur structure. Simplement, la moindre anomalie culturelle dans vos esprits détruit les comportements naturels et les remplace par des comportements déviants condamnables.

Et bien sûr, il faut demander et utiliser la loi d’attraction, pour obtenir plus de clarté et permettre de se détacher des conditionnements qui vous rendent déviants. L’Univers est très efficace pour faire monter votre niveau de conscience, il peut vous faire vivre des situations qui vous redonneront de la clarté.

 

Concernant le fait que je réfléchis principalement dans mon optique personnelle, c’est justement parce que j’ai eu de fortes expériences personnelles et que j’en ai quotidiennement que je suis en mesure d’en parler autant.  Mon expérience est celle que je connais le mieux et je n’ai pas la prétention de faire la morale aux autres mais d’attirer l’attention sur des points qui moi me semblent incohérents. Evidemment je parviens toujours à souligner des points généraux d’où le titre du blog.

 

Concernant la visualisation avec la lumière, il faut tout simplement visualiser un feu blanc par exemple. C’est ce que j’entends par lumière. Par cette simple visualisation, on parvient à modeler, diriger de l’énergie. Je partage la technique depuis quelques temps et les retours sont plutôt positifs puisque de plus en plus parviennent à soigner des douleurs et autres problèmes eux-mêmes. Bien sûr, il y a des visualisations plus compliquées et des moyens de maîtrise plus poussés mais ce n’est pas mon but de les décrire surtout que je ne pense pas que ce soit forcément utile. Le reste vous l’apprendrez avec l’habitude et c’est ainsi, d’après mon expérience toujours, que l’éveil se fait le mieux.

 

Concernant le fait d’écrire un roman et de vivre les mêmes choses que les personnages que vous décrivez : cela arrive à pas mal de monde. C’est un effet très fort de loi d’attraction. Justement, j’encourage à décrire ce qu’on veut vivre par l’écriture parce que ça demande beaucoup de concentration et donc que votre esprit s’imprègne complétement de ce que vous écrivez, le vibre et l’attire très efficacement. Encore une fois, il m’est arrivé d’arrêter de faire ce genre de techniques justement parce que j’avais peur des brusques changement que cela occasionnait. Cela devenait complètement fou, cela me déstabilisait un peu parce qu’en fait j’écrivais que je devenais plus productif et je devenais tellement productif que brusquement tout me paraissait facile. Ensuite j’écrivais que je voulais avoir des gens autour de moi comme-ci ou comme ça, et là dès que je sortais je ne rencontrais plus que ça, … ainsi de suite vous avez compris le mécanisme. Il faut pour bien comprendre le phénomène, réaliser que la loi d’attraction est à votre écoute mais ne vous domine pas. Lorsque vous parvenez à réaliser que ce que vous écrivez ne doit être attiré que si c’est votre choix, vous pouvez choisir de devenir un créateur qui crée un livre sans être déstabilisé par son contenu, dont l’impulsion initiale est conservée. En revanche, si vous choisissez de vous laisser entraîner par ce que vous écrivez alors la puissance vibratoire de votre esprit va être utilisée pour attirer les choses similaires à ce que vous écrivez. A vous donc d’adopter l’état d’esprit voulu : soit le créateur qui ne veut pas attirer mais créer un contenu détaché de sa vie, soit créer un contenu qu’il veut voir autour de lui ensuite.