Cet effet de mode sur les enfants indigos

C’est le grand truc du moment sur lequel toutes les sectes surfent : les enfants indigos, arc-en-ciel, cristal, fleur et tous les autres noms niaiseux possibles et imaginables.

Evidemment; comme je l’avais déjà écrit dans un article précédent, cela  repose sur un phénomène réel : celui de la réincarnation. Comme les enfants sont généralement plus vieux que leurs parents, il se peut que leurs âmes soient beaucoup plus avancées. Et ce n’est pas un problème, au contraire c’est un avantage puisqu’en ce moment, la Terre a grand besoin de recevoir des êtres plus conscients.

Chaque civilisation passe d’un pallier de conscience à l’autre et durant les transitions, elle est potentiellement instable. C’est pour cela que les humains ont actuellement des comportements destructeurs, ils sont entre deux palliers dans un état psychologique mouvant. Voilà pourquoi on incarne davantage d’êtres qui sont enclins à passer facilement ce tournant d’évolution.

Ainsi voilà pourquoi pleins de parents me contactent parce que leurs jeunes enfants décrivent d’autres planètes dont ils sont originaires, ont le réflexe de soigner par leurs mains avec efficacité leurs animaux de compagnie alors même qu’ils sont trop jeunes pour savoir écrire, lisent dans l’esprit de leurs proches, parlent de progrès planétaire, voient facilement l’avenir ou les esprits et j’en passe.

Est-il besoin de catégoriser ces êtres ? Bien sûr que non. Ils sont même le signe de la fin des classifications spirituelles, la fin des religions notamment. Evidemment, il est quelque peu perturbant de réaliser que cela constitue le futur mais si on y regarde bien déjà 60% des gens de ma génération sont enclins à développer de satisfaisantes capacités psychiques. Ce chiffre passera dans les prochaines décennies à 90% sans doute, voire plus.

N’est-ce pas là la preuve que l’apocalypse, ou le jugement dernier ne sont aucunement appelés à se produire ?  Que ces concepts sont des obscurantismes absolus ? Au contraire, les humains sont en train de passer avec succès la fin d’un cycle éprouvant.

Vous connaissez sans doute les différents mythes liés à « l’âge d’or ». Cette période constituait le précédent pallier stable maintenant il est temps de sortir de la transition pour entrer dans un nouvel âge d’or. Ce processus prendra des siècles pour finalement atteindre un pallier durant des millénaires mais en attendant nous sommes dans une période intéressante puisqu’elle semble hasardeuse.

Il n’y a aucun être supérieur aux autres ou fondamentalement différent des autres. Ainsi aucun enfant plus spirituellement avancé que la moyenne ne doit faire l’objet d’un traitement spécial. C’est à lui de trouver son expression et il sera toujours très bien guidé pour le faire s’il choisit cette voie par son libre-arbitre. Et donc même ceux qui n’ont pas les capacités psychiques inhérentes sont parfaitement à leur place et ne sont aucunement inférieurs aux autres.

A terme, il risque d’apparaître une forme de peur dans le changement qui se produit alors qu’il n’est aucune raison d’avoir peur puisque chaque individu deviendra au bout d’une certaine durée de temps suffisamment éveillé pour maîtriser cet aspect des choses. Forcément, cela prend du temps mais bon personne n’est à un milliard d’année près dans l’éternité.

Certains mouvement se servent de la différence de ces enfants pour vendre tout un tas de concepts et de méthodes alors qu’il n’est nullement besoin d’entrer dans ces méandres. Les parents justifient ainsi leurs échecs qui sont généralement dus à des problématiques bien différentes. C’est un peu comme lorsque tout le monde voulait croire qu’un enfant en difficulté à l’école était en fait surdoué. Non seulement cela divise les individus entre eux mais aussi en eux car jamais personne ne devrait se sentir autrement que complet et normal. Etre bizarre c’est aussi être normal. Parfois l’égo s’en nourrit de manière malsaine, il n’est jamais besoin de se différencier autrement que pour s’accomplir intérieurement.