Archives du mot-clé abondance

Le « flow » (partie II)

Pour atteindre encore plus de fluidité, il est nécessaire d’entrer dans l’état d’esprit collaboratif.

Dans cet état d’esprit, vous comprenez que le niveau d’abondance que vous expérimentez correspond directement au degré de votre contribution. Cela ne veut pas dire que votre contribution doit être la plus imposante, cela signifie que vous devez jouer votre rôle. A l’échelle collective, c’est ce qui est le plus important parce que chacun a un rôle à jouer unique qui facilite le parcours des autres.

Lorsque vous entrez dans cet état d’esprit, les choses deviennent plus faciles pour vous parce que vous reprenez votre parcours naturel. Votre stress, agitation mentale, sensation d’insécurité diminue automatiquement parce que votre esprit bascule en mode créatif et que la construction qui en résulte est rassurante.

Que faites-vous d’unique qui soit utile aux autres ? Que faites-vous pour vous améliorer dans ce domaine ?

Avant les grands projets, il faut simplement envisager le fait que chacune de vos pensées peut être un gage de fluidité. Il est très efficace de simplement souhaiter le meilleur aux autres sans même le dire. A chaque fois que vous distribuez autour de vous des pensées positives, vous devenez vibrationnellement compatibles avec ce positif qui est alors attiré. C’est un peu comme huiler les mécanismes d’un rouage, l’ensemble circule mieux et cela vous bénéficie à vous. C’est un peu comme si chaque personne était un rouage, à la différence près qu’au lieu d’avoir un rôle figé comme dans le mécanisme d’une montre, chaque rouage pouvait choisir le rôle qu’il veut jouer.

Si plus de monde adoptait ce point de vue, les entreprises gagneraient davantage, les associations seraient plus efficaces, les armées seraient plus performantes, la recherche serait plus innovante, etc. C’est en fait les peurs individuelles qui déconnectent les individus de leur bon sens. Cela entraîne la compétition stérile, les conflits inutiles. Il y a des situations conflictuelles qui sont utiles, comme celles entre les nations, parce qu’elles permettent à un collectif de se défendre des errements d’un autre. Néanmoins, ces conflits seraient beaucoup moins longs si chaque collectif prenait conscience de son état. Si celui qui se défend n’avait plus peur, alors il se défendrait mieux parce qu’il a besoin de toute son énergie pour le faire. A votre échelle, si vous vous sépareriez des peurs de ne pas trouver votre place, les ressources, les circonstances alors non seulement vous bénéficieriez de tout ce dont vous avez envie et besoin mais en plus vous parviendriez à transmettre cet exemple autour de vous jusqu’à apaiser le collectif.

Cela requiert un peu de foi. Beaucoup considèrent cela comme une sorte d’état de grâce qui ne peut pas être provoqué. Pourtant, la foi est simplement le conditionnement total de votre esprit. Vous avez tous foi en quelque chose. Certains ont foi en le fait qu’ils sont nuls. Ils se trouvent nuls, ils ont la foi, la foi qu’ils sont nuls. Cela se vérifie dans leurs vies. Ils expérimentent le « flow », l’abondance sauf qu’elle est négative. Ils sont recouverts de boue plutôt que de grâce. C’est normal, ils emploient leur pouvoir de création contre eux-mêmes. C’est cela la « malchance ».

Alors comme vos peurs, les autres ou encore la publicité l’ont fait, il est bon de vous conditionner. Lorsque vous avez peur, vous vous répétez mentalement des pensées destructrices qui pénètre profondément dans votre esprit. Ensuite il est normal que vous soyez fatigués, il est normal que vous soyez dans l’échec parce que vous êtes devenus ce que vous avez inséré dans votre esprit.

Vos esprits sont comme des croiseurs en pleine tempête, vous avez largement la force, la puissance et l’intelligence de tenir le cap que vous vous êtes fixés. Simplement, au lieu de commander le navire, vous avez pris l’habitude de lâcher la barre en ramenant vos mains au visage, horrifiés à l’idée de couler. Il est normal alors que vous dériviez, que vous vous percutiez les uns les autres, que vous soyez de flanc lorsqu’une vague scélérate s’approche.

Si vous passiez simplement une demie-heure par jour à vous représenter la personne que vous voulez devenir. Vous verriez le changement du jour au lendemain. En ce qui me concerne, j’écris simplement des affirmations positives et je visualise ce que ça donnerait sur moi. A force, il est automatique que vous ayez la foi parce que vos visualisations finissent par s’enraciner dans votre esprit et vous transformer. En fait, c’est exactement ce qui se passe au quotidien dès que quelque chose se répète dans votre environnement, la seule différence ici est de le faire délibérément.

Vous avez besoin de cette cohérence spirituelle pour parvenir à vos objectifs. Il faut que toutes les sections de la conscience travaillent ensemble. De plus, vous n’êtes pas en train de vous modifier vous-même, vous choisissez avec quoi nourrir le puissant système que constitue l’esprit, c’est différent. Vous n’êtes pas à proprement parler votre esprit, vous êtes encore quelque chose d’autre, de plus éternel. Si votre programmation vous déplaît alors vous pouvez la changer, tout simplement. Avec cet avantage, il est plus facile d’expérimenter l’abondance parce que vous êtes efficaces, vous pouvez offrir beaucoup. Vous êtes stables, constants. Vous pouvez tenir le cap.

Surtout, l’inattendu se produit. La tempête se calme parce que votre esprit s’apaise. C’est la grande erreur de concept qui gêne les humains, ils se pensent séparés du reste. Vous n’êtes pas simplement le navire, vous avez aussi du pouvoir sur les conditions météorologiques qui l’entourent parce qu’elles sont le reflet de votre esprit. Votre conscience est une ramification d’une conscience plus grande. Le « flow » c’est aussi voir l’Univers se plier à vos désirs. Il se plie en quatre parce qu’il est justement conçu pour que l’esprit joue avec.

Vous trouvez naturellement satisfaction dans le service que vous rendez à l’autre parce que vous jouez votre rôle dans le mécanisme universel et que votre conscience le sait. Plus vous distribuerez, plus vous verrez revenir à vous ce que vous distribuez. Au-delà même du simple retour, vous pouvez inviter la Source à investir sur vous. En effet, à chaque fois que vous cherchez à vous améliorer, vous adoptez la perspective divine. Vous voyez le verre à moitié plein, vous recherchez l’éventualité de le remplir. C’est totalement inverse à la plupart des gens qui voient le verre à moitié vide et ont peur qu’il se vide davantage encore.

Il est plaisant que l’énergie circule. Vous aimez donner et recevoir. C’est comme la respiration. Plus vous recherchez à donner plutôt qu’à prendre, plus l’Univers investit sur vous. Cela peut prendre n’importe quelle forme, du moment que vous prenez soin d’être constructif. Cela peut même être détonnant, que ce soit professionnellement ou pas.

Néanmoins, vous devez changer vous-même, vous ne devez pas changer l’extérieur. Il change automatiquement quand vous changez. Il faut comprendre que vous n’avez pas besoin de militer, vous n’avez pas besoin d’aller dans l’expérience des autres pour vous y opposer. Il vous suffit de construire quelque chose d’excellent pour qu’automatiquement ceux qui doivent en bénéficier soient guidés vers vous. C’est un effet de la loi d’attraction. Vous construisez votre meilleur vous-même et automatiquement vous en transposez une partie dans le monde matériel que ce soit par vos écrits, vos paroles, vos actes, vos inventions et à ce moment-là les autres viennent vous enrichir comme vous les enrichissez. Cette co-création, c’est le « flow » parce qu’elle fait intervenir différents éléments en harmonie. C’est la synergie.

C’est un état étonnant parce que chacun participe à quelque chose que quelqu’un d’autre a lancé tout en trouvant le moyen de faire avancer son propre projet, d’améliorer sa propre contribution.

Le seul cas où l’inverse se produit est quand un cherche à changer les autres, automatiquement, les autres réagissent, c’est mécanique puisque c’est l’âme elle-même qui déclare le contraste. En effet, ceux qu’on tente d’étouffer ressentent le contraste entre leur situation et ce que veut leur conscience supérieure. C’est pour cela que si vous regardez l’Histoire, vous verrez qu’il n’y a pas plus terrible opposant qu’un groupe de personnes qui se sent opprimé.

Souvent, c’est exactement cela auquel vous assistez dans la société parce que les esprits sont très polaires. Les gens pensent principalement en chaud/froid, bien/mal, masculin/féminin, égoïste/sacrificiel, etc. Alors certains pensent que d’autres veulent les exploiter. Ils ont peur et entrent en mode défensif, ils ne se construisent donc jamais, ils s’affaiblissent et sont effectivement exploités par quelques uns qui entrent aussi dans ce schéma en pensant qu’asservir l’autre est le seul moyen de trouver son confort. Terrible et pourtant réel, peu arrivent à mettre les choses en perspective. Ils sont tous fautifs au sens où c’est une expérience commune qu’ils créent tous en même temps par leurs errements.

Etre collaboratif, cela veut aussi dire que vous devez lâcher-prise quant à ceux qui ne le sont pas. Ne vous polluez pas avec leur présence. Si vous restez dans votre énergie alors vous pouvez les repousser instantanément puis vous séparer de toute leur mauvaise influence.

A suivre…

 

 

Pourquoi l’économie doit se renouveler

Les humains ont voulu violer la loi naturelle.

En tant que jeunes âmes vous avez besoin d’un univers dont les lois sont fixées pour évoluer facilement. Lorsque vous vous êtes mis à travailler avec ce qui ne vous appartient pas ou ce que vous n’avez pas mérité ou ce que vous n’avez pas créé alors vous avez voulu prendre plus que ce qui vous était dû. Le progrès a toujours été accordé aux hommes mais vous n’auriez aucun mérite si vous n’étiez pas les artisans de ce progrès. C’est ainsi que vous recevez de l’assistance de la part des guides et de tous les êtres qui ont à partager avec vous mais qu’en dernier lieu vous êtes les seuls à pouvoir et devoir agir pour résoudre les défis qui vous sont envoyés. Vous n’êtes pas au-dessus des animaux contrairement à ce que vous croyez souvent. Si vous êtes dans la matière et vous devez apprendre à modeler la matière sans essayer de mettre en place des parades.

L’emprunt est une de ces parades. C’est à la mode. La tentative d’éviter la difficulté ou le travail en accédant de suite au confort que ce travail aurait acquis déstabilise vos vies. En fait, lorsque vous êtes venus sur Terre, la Source a tout mis en place pour vous contenter mais tant que vous chercherez à esquiver votre part du travail alors on vous retirera finalement ce que vous pensiez posséder.

Le comportement des humains est compréhensible : la plupart d’entre eux n’ont aucune idée de ce qu’ils sont et de leur pouvoir créateur. Ils adoptent alors des choix découlant de la peur ou de la paresse pour se sécuriser. Tant que vous vous tiendrez à distance de votre nature divine, aucune solution ne pourra parvenir jusqu’à vous et vous vous penserez contraints de vous comporter indécemment.

Pour être plus précis, lorsque tous ont voulu faire de l’argent à partir de l’argent – je dis bien « tous » car tout le monde a voulu profiter des taux d’intérêts sur les comptes, les épargnes, les terrains ou encore des actions – alors tout s’est déstabilisé. L’économie est devenu instable pour la simple raison que trop peu de monde s’est posé la question de son évolution intérieure ou de l’usage de sa richesse ce qui a restreint l’évolution des âmes.

La crise n’est pas économique, elle est comportementale.

Si aujourd’hui des pays entiers peuvent être dépecés par quelques carnassiers de la finance, c’est parce que les citoyens de ces pays se sont rendus vulnérables par leur inconséquence. Si nos pays avaient eu le courage de ne pas vivre au-dessus de leurs moyens alors ils auraient eu l’énergie d’améliorer leur sort sans crainte d’un retour de bâton.

En termes d’attraction, ce qui arrive aujourd’hui a été conçu par des décennies entières de pensées foireuses de la part de tous les individus. Il ne vous sert à rien de vous « indigner ». Préparez-vous simplement à réviser l’ensemble de vos comportements et de vos pensées. Vous pourrez manifester autant que vous voudrez, personne d’autre que vous-même n’est responsable de votre situation.

Quant à ceux qui s’estiment trop vieux pour changer, qu’ils se préparent à être réincarnés dans un monde en crise car il faudra bien qu’ils apprennent à se comporter comme les êtres d’héritage divins que nous sommes tous.

Aussi longtemps que vous continuerez à vouloir fuir le problème de la soutenabilité économique, il vous poursuivra et vous serez vaincus par lui.

Les pensées à adopter sont celles de courage et de confiance en vous-même. En quelques jours ou quelques semaines, vous pouvez basculer de la crise vers la prospérité. N’espérez simplement pas pouvoir reposer sur le travail des autres ou pouvoir accuser les autres. C’est l’alchimie qui doit régner entre tous pour que le tissu économique se rétablisse. Cette alchimie se fait seulement lorsque vous prenez le temps de vous développer intérieurement et de rechercher ce que vous désirez en tant que dieux.

Il ne suffit pas simplement de vouloir prendre aux uns pour donner aux autres. Se comporter ainsi est suicidaire car ceux qui n’ont rien doivent apprendre à créer par eux-même pour construire leur sécurité et leur bien-être. D’ailleurs, répartir a ramolli une bonne partie des créateurs car ils ne sentent plus aussi intensément le contraste entre ce qu’ils désirent et ce qu’ils vivent.

Tous les niveaux de prospérité désirables sont justifiés. Simplement, à partir du moment ou vous avez choisi la manière dont vous voulez vivre, l’Univers met en place un processus d’apprentissage qui va vous demander de changer pour devenir en phase avec votre désir. Suivre ce processus impose souvent de se retrousser les manches mais c’est le seul moyen naturel de créer et de stabiliser sa situation.

C’est ainsi qu’un patron ou qu’un étudiant traversent des difficultés. Simplement, ils acquièrent le bagage nécessaire à la bonne gestion de leur prospérité future. Comprenez-vous le cheminement de pensée latent qui se produit ? Comprenez-vous que la loi d’attraction attire alors les résultats de l’effort ? Faites-vous le lien entre ce que je dis et ce que vous voyez partout autour de vous ? Cernez-vous ce que vous devez changer en vous pour accéder à la prospérité ?

La période actuelle est une période fantastique pour tous ceux qui s’alignent avec ce qu’ils ont au fond du coeur parce qu’il nous est demandé de tout mettre en oeuvre pour renouveler le monde. Il serait fatal de penser adopter des solutions de facilité sur la prochaine décennie, d’ailleurs, il n’y en aura aucune. Tous ceux qui se sont crus en sécurité par des actes lâches vont se retrouver le bec dans l’eau quand ceux qui sont restés dignes et exemplaires n’ont rien à craindre d’autre qu’eux-mêmes. J’expliquerai pourquoi dans un prochain article.

Arrêtez de vous mettre en dehors de l’abondance

Il y a une bonne mise au point à faire là-dessus parce que de nos jours les gens ne reculent devant rien pour justifier leurs désagréments

Premièrement, laissez tomber la compassion à outrance pour faire face à la douleur. Qu’une personne soit en fauteuil roulant, en phase terminale, débile ou fauchée, à mes yeux cette personne est toujours une déesse ou un dieu. Elle expérimente quelque chose de différent certes, mais elle porte avec elle sa nature divine que vous réussissiez à le saisir ou non. Vous pouvez choisir d’écraser les gens avec votre compassion, les noyer sous votre molesse dégoulinante ou alors choisir de leur rappeler qu’ils peuvent faire face à tout et que leur situation peut s’améliorer. Aussi horrible que puisse vous paraître le concept, les gens sont tout à fait responsables de tout ce qui leur est arrivé, qu’ils le réalisent ou pas, qu’ils parviennent à se souvenir de ce qu’ils ont choisi ou non. Soit vous arrivez vers eux en ravivant leur puissance et leur capacité à améliorer les choses, soit vous leur retirez le challenge et vous les condamnez à stagner, ce qui est en soi la pire chose que vous puissiez infliger à des êtres destinés à l’évolution perpétuelle. Je vous incite à retirer de vos vies tous ceux qui vous regardent de haut en soulignant les contrariétés que vous vivez actuellement car ils vous lient à ce qui vous déplaît sans vous permettre de vous connecter à votre force dans l’instant présent, vous avez besoin de cette force pour commencer à progresser vers la direction de vos désirs. Ce mécanisme de pensée est sournois car il donne l’impression que vous gagnez du réconfort alors que vous continuez à vous rouler dans la boue. En termes de loi d’attraction, l’effet est tout simplement catastrophique, vous restez absolument en phase avec l’idée même de l’impuissance et tout ce qui vous déplaît dans votre situation sans pouvoir pivoter vers ce qui vous attire.

Ensuite, vous pouvez abandonner la critique car elle maintient la distance entre ce que vous désirez et ce que vous vivez. En fait, si vous choisissez de mépriser les gens qui font de l’argent, eh bien l’argent ne vient pas vers vous car en même temps que vous critiquez ces gens vous n’acceptez pas d’être en phase avec l’aspect pécuniaire de la vie de ces gens. Vous avez le droit de vouloir trouver d’autres solutions qu’eux pour parvenir à la même situation financière mais vous ne pouvez pas les rejeter ainsi. En fait vous devez apprendre à combiner intelligemment. Pour certaines personnes, tout est bon pour justifier que le patron est « vilain-méchant » ou que le séducteur est « vilain-pervers » ou que les minces sont tous des « vilains-chanceux ». Revenez voir ces personnes régulièrement et admirez avec quelle précision et quelle constance la loi d’attraction a continué d’apporter des circonstances confirmant leurs points de vue. Vous avez tout le pouvoir de détruire vos vies en adoptant la critique stérile. Piochez ce qui vous plaît chez les autres et laisser tomber le reste, vous ne gagnez rien à jouer les moralistes sans présenter un exemple qui corresponde justement à votre morale. Le plus drôle est sans doute que tous les gens qui veulent s’opposer aux autres sont automatiquement voués à se faire broyer. Lorsque vous décidez de vous opposer à quoi que ce soit, vous confrontez votre énergie à celle des autres et finalement vous donnez votre énergie aux autres pour qu’ils vous bouffent.

Arrêtez de fuir une situation. Plus vous fuyez, plus vous attirez une nouvelle situation de la même catégorie à vous parce que rien n’a changé dans votre vibration depuis que vous avez fui. En d’autres termes, lorsque vous décidez de ne pas changer d’état d’esprit face à une situation pour la fuir ensuite, vous attirez à vous exactement la même chose voire pire. Si à l’inverse vous quittez une situation en ayant déjà en tête l’idée de créer une nouvelle situation alors ce qui aurait pu être une fuite est en faite une évolution parce que vous n’avez plus les yeux tournés vers ce qui vous contrarie mais ce vers qui vous ferait plaisir. Si votre attention est donnée à une situation améliorée alors vous êtes aspirés vers cette amélioration parce que votre vibration s’est améliorée.

Arrêtez de compter sur les autres. Régulièrement, le troupeau se rassemble derrière un berger qui continue de réduire le pouvoir du troupeau. A chaque fois que vous vous attendez à un miracle venant d’une personne autre que vous-mêmes, vous êtes en train de baisser les bras face à votre vie. Si une chose vous arrive, c’est que d’une manière ou d’une autre vous avez créée cette chose. A chaque fois que vous placerez votre espoir en un autre vous serez déçus. Vous avez besoin de considérer vos vies individuellement pour que chaque individu prenne sa place en prospérant au sein d’une communauté heureuse parce que chacun de ses membres révèle son rôle de créateur. N’espérez pas entrer dans une synergie sans être individuellement connectés. Impossible pour vous d’être en phase avec la richesse des autres si vous n’êtes pas en phase avec la richesse que vous pouvez apporter.

Si vous avez vraiment envie de vivre dans l’abondance alors vous devez vous rendre compte que vous êtes seuls face à votre connexion à l’abondance. Cela revient à dire que toutes les simagrés du genre : « Dieu vous bénisse » ou « je vous souhaite bonne chance »  n’ont fondamentalement pas d’impact. Aucun dieu n’a jamais béni qui que ce soit. Ce sont des foutaises car cela s’oppose à l’idée même d’abondance et d’égalité entre les individus. La seule chose qui se produit est la suivante : une personne qui se sent bénie laisse l’Univers lui apporter ce qui lui fait plaisir tandis qu’une personne qui se croit maudite bloque cette abondance. Dès que vous aurez compris que tout se passe dans votre tête alors peut-être que vous retirerez enfin cette barrière et que vous arrêterez de perdre du temps à chercher les conditions satisfaisantes pour l’inconditionnel. Arrêtez de penser que certains comportements achètent le mérite ou la bienveillance divine, vous méritez tout ce que vous désirez de par votre nature divine, la seule chose qui vous est demandée est d’assumer ce que vous voulez devenir. Vous n’assumez pas un nouvel état d’esprit lorsque vous pensez que vous devez accomplir telle ou telle chose pour acheter une nouvelle situation, pour racheter votre mérite. Tous ceux qui voudraient vous faire croire le contraire ont des problèmes à régler avec eux-mêmes et cherchent à vous contrôler par la même occasion. Plus vous vous séparez de votre nature divine par les comportements de rachat et de négation de votre nature, plus vous aurez l’impression de devoir vous racheter et ainsi de suite, c’est un cercle vicieux. Votre essence divine n’arrive pas à s’exprimer si vous laissez l’esprit de votre petit vous se remplir de pensées qui contredisent cette nature.

Ce qui est inconditionnel vient vers vous sans conditions par définition, à moins que vous ne vous y opposiez directement.

L’abondance précède l’argent que vous avez

Les humains ont cette tendance à tout mesurer sous forme d’argent. Le danger de ce fonctionnement est le suivant : quantifier ce qui voudrait venir à vous en dehors des limites de cette quantification. Etant donné que c’est vous qui créez votre expérience, la moindre limitation que porte votre esprit transparaît dans le monde physique. C’est exactement l’inverse qui se produit lorsque vous abandonnez les limitations qui sont propres à l’humain moderne, tout vient à vous sans effort. D’ailleurs, cela vient tellement facilement qu’on peut s’en sentir indigne – ce qui encore une fois trahit une limitation – et finir par l’atténuer.

A chaque fois que vous utilisez l’argent pour juger d’une chose que ce soit un objet ou une solution, vous bloquez les manifestations d’une situation équivalente qui n’aurait pas mise en jeu d’argent. Par exemple, un ami à moi souhaitait prendre des vacances et bien qu’il soit plus qu’actif et qu’il gagne beaucoup d’argent, il n’arrivait pas à prendre la décision et n’avait pas le temps d’organiser quelque chose. En parlant avec lui, je lui ai simplement conseillé de s’en remettre à l’Univers et de relâcher la frustration pour laisser venir à lui la situation vacancière qu’il demandait. Cela n’a pas traîné et peu de temps après il a été invité dans une villa pour plus d’une semaine dans un pays ensoleillé, sport & plage tout la journée en bonne compagnie, peu de frais (voire pas).

Cet exemple montre à quel point le fait que vous soyiez focalisé(e) sur l’argent va attirer des problèmes et vous éloigner des solutions. Abandonner cette vibration de manque et de frustration permet de vous déplacer vers des situations d’abondance concrète. Même si certaines personnes ne font que quantifier, quantifier peut revenir à distancier et à empêcher davantage de venir à vous alors que l’Univers vous l’aurait donné sans contrepartie. Sans contrepartie ? Pas tout à fait en fait.

Il est dans la loi que lorsque l’on donne, on reçoive et inversement. C’est un principe très fort. Une personne qui vous prend sans jamais vous donner finit par vous excéder. Une personne qui vous donne, sans jamais que vous lui rendiez montre que vous ne tenez sans doute pas à lui rendre. C’est le même principe partout. L’économie telle que l’on la connaît repose sur ce principe d’échanges interminables. Les écosystèmes reposent sur ce principe aussi. Toutes les énergies reposent sur ce principe de transfert et de démultiplication des quantités. L’expansion se produit parce que l’Univers rajoute de l’énergie dans les circuits qui existent déjà donc pour en profiter il faut savoir se relier à ces courants pour devenir un maillon du circuit. Ce principe fait aussi que vous ne pouvez pas espérer créer abondamment de nouvelles choses si vous choisissez de vous priver des ressources qui vous sont offertes sans vous épuiser et finalement devenir tout à fait malheureux.

Selon une intensité plus ou moins grande, vous êtes déjà relié(e) à ces courants. Cependant comment recevoir plus ? Il suffit de donner plus évidemment. Cela ne veut pas dire que vous devez vous épuisez au travail. Cela veut dire qu’il faut laisser la richesse extérieur venir à vous en vous servant de ce qui est en vous pour délivrer une richesse à l’extérieur. Vous recevrez proportionnellement à ce que vous donnez, avec un coefficient de proportionnalité changeant mais supérieur ou égal à un. Cela veut dire que si vous donnez un repas aujourd’hui à une personne, vous allez minimum en recevoir un de cette personne ou d’une autre et le maximum n’a pas de limite (à part peut-être la quantité de nourriture que vous pouvez ingérer). Ceux qui expérimentent la vie la plus riche sont ceux qui donnent beaucoup à tout ce qui est autour d’eux, à travers le service ou la création, le don, etc. Ceux qui restent dans leur coin pour compter leurs sous finissent en dehors du jeu.

Il ne s’agit pas de donner imbécilement bien sûr mais plutôt de se concentrer sur ce que vous avez à donner. Moi j’ai des pensées à donner. Je donne des pensées. Je reçois des résultats très positifs, de la reconnaissance, de la gratitude, de la joie, etc. Et forcément, l’Univers rend cela sous forme d’abondance à travers les personnes qui sont bénéficiaires de ce que je donne directement ou par d’autres qui recevront elles-mêmes une compensation d’une autre manière, peut-être après qu’un circuit d’échange de plusieurs milliards de personnes soit mis en jeu, je n’ai pas à m’en soucier. Tant que l’argent est utilisé comme prétexte pour mettre des limites aux échanges, il empêche une fertilité potentiellement aussi efficace de se mettre en place. Je n’incite pas à rejeter l’argent (bien au contraire), je dis simplement qu’il ne faut pas l’utiliser comme excuse pour adopter des pensées limitantes. Ce sont les pensées que vous choisissez d’avoir qui vous font rentrer ou sortir des courants d’énergie qui peuvent vous fournir en tout.

Aussi longtemps que vous donnez votre pouvoir à des facteurs extérieurs tels que l’argent, vous perdez votre capacité à créer une situation différente car vous ne laissez pas venir à vous les moyens de projeter sur l’extérieur votre richesse intérieure et simultanément vous prenez une vibration qui empêche au reste de l’Univers de vous donner ce qui veut venir à vous. Tant que vous êtes en train de retourner dans tous les sens le problème, vous ne verrez jamais les solutions.

Pour constater à quel point vos pensées influent sur votre degré d’expérimentation de l’abondance, il suffit de prendre l’exemple de l’argent. J’adore cet exemple car généralement il parle bien aux humains contemporains. Il suffit de voir que ceux qui critiquent la réussite des uns n’y parviendront jamais par eux-mêmes. En critiquant le fait qu’un tel se paie une suite d’un hôtel de luxe pour une semaine, vous restez bien ancré dans votre vibration qui vous empêche de délivrer la valeur nécessaire à un retour d’argent qui vous permettrez alors de dépenser autant. Ceux qui expérimentent le plus de richesse sont ceux qui sont le plus à l’aise avec. Ils se moquent par ailleurs de sommes d’argent qui semblent considérables pour d’autres or justement cette insouciance relâche leur résistance vibratoire face à l’argent et lui permet de couler à flots. Ici se situe aussi une autre erreur concernant l’argent : l’envie d’en faire des réserves démesurées.

En effet, si vous choisissez de faire des réserves d’argent grandioses alors vous le faîtes sans doute en ayant des pensées de peur concernant l’avenir. Au fur et à mesure que vous adoptez ces pensées, vous faîtes converger de l’énergie dans le sens de ces problèmes encore imaginaires jusqu’à finalement les manifester dans le monde réel. A l’inverse, il y a des gens qui vivent très correctement voire très aisément sans réserves d’argent car en le dépensant ils baignent de manière continue dans la vibration d’abondance et finalement ont des pensées qui vont dans ce sens et perpétuent indéfiniment cette facilité à manifester de l’argent.

Autre idée que j’ai entendue récemment : prendre pour soi c’est piquer aux autres. Je crois que si cette sentence était vraie, le capitalisme n’aurait jamais enrichi aussi bien l’Occident. Prendre pour soi, c’est s’assurer de pouvoir redonner beaucoup plus si on en a la volonté, parce que prendre pour soi permet ensuite de redonner plus.

Vous n’avez aucune excuse valable pour vous déconnecter du bien-être et de l’abondance qui sont disponibles pour vous.