Archives du mot-clé argent

L’abondance précède l’argent que vous avez

Les humains ont cette tendance à tout mesurer sous forme d’argent. Le danger de ce fonctionnement est le suivant : quantifier ce qui voudrait venir à vous en dehors des limites de cette quantification. Etant donné que c’est vous qui créez votre expérience, la moindre limitation que porte votre esprit transparaît dans le monde physique. C’est exactement l’inverse qui se produit lorsque vous abandonnez les limitations qui sont propres à l’humain moderne, tout vient à vous sans effort. D’ailleurs, cela vient tellement facilement qu’on peut s’en sentir indigne – ce qui encore une fois trahit une limitation – et finir par l’atténuer.

A chaque fois que vous utilisez l’argent pour juger d’une chose que ce soit un objet ou une solution, vous bloquez les manifestations d’une situation équivalente qui n’aurait pas mise en jeu d’argent. Par exemple, un ami à moi souhaitait prendre des vacances et bien qu’il soit plus qu’actif et qu’il gagne beaucoup d’argent, il n’arrivait pas à prendre la décision et n’avait pas le temps d’organiser quelque chose. En parlant avec lui, je lui ai simplement conseillé de s’en remettre à l’Univers et de relâcher la frustration pour laisser venir à lui la situation vacancière qu’il demandait. Cela n’a pas traîné et peu de temps après il a été invité dans une villa pour plus d’une semaine dans un pays ensoleillé, sport & plage tout la journée en bonne compagnie, peu de frais (voire pas).

Cet exemple montre à quel point le fait que vous soyiez focalisé(e) sur l’argent va attirer des problèmes et vous éloigner des solutions. Abandonner cette vibration de manque et de frustration permet de vous déplacer vers des situations d’abondance concrète. Même si certaines personnes ne font que quantifier, quantifier peut revenir à distancier et à empêcher davantage de venir à vous alors que l’Univers vous l’aurait donné sans contrepartie. Sans contrepartie ? Pas tout à fait en fait.

Il est dans la loi que lorsque l’on donne, on reçoive et inversement. C’est un principe très fort. Une personne qui vous prend sans jamais vous donner finit par vous excéder. Une personne qui vous donne, sans jamais que vous lui rendiez montre que vous ne tenez sans doute pas à lui rendre. C’est le même principe partout. L’économie telle que l’on la connaît repose sur ce principe d’échanges interminables. Les écosystèmes reposent sur ce principe aussi. Toutes les énergies reposent sur ce principe de transfert et de démultiplication des quantités. L’expansion se produit parce que l’Univers rajoute de l’énergie dans les circuits qui existent déjà donc pour en profiter il faut savoir se relier à ces courants pour devenir un maillon du circuit. Ce principe fait aussi que vous ne pouvez pas espérer créer abondamment de nouvelles choses si vous choisissez de vous priver des ressources qui vous sont offertes sans vous épuiser et finalement devenir tout à fait malheureux.

Selon une intensité plus ou moins grande, vous êtes déjà relié(e) à ces courants. Cependant comment recevoir plus ? Il suffit de donner plus évidemment. Cela ne veut pas dire que vous devez vous épuisez au travail. Cela veut dire qu’il faut laisser la richesse extérieur venir à vous en vous servant de ce qui est en vous pour délivrer une richesse à l’extérieur. Vous recevrez proportionnellement à ce que vous donnez, avec un coefficient de proportionnalité changeant mais supérieur ou égal à un. Cela veut dire que si vous donnez un repas aujourd’hui à une personne, vous allez minimum en recevoir un de cette personne ou d’une autre et le maximum n’a pas de limite (à part peut-être la quantité de nourriture que vous pouvez ingérer). Ceux qui expérimentent la vie la plus riche sont ceux qui donnent beaucoup à tout ce qui est autour d’eux, à travers le service ou la création, le don, etc. Ceux qui restent dans leur coin pour compter leurs sous finissent en dehors du jeu.

Il ne s’agit pas de donner imbécilement bien sûr mais plutôt de se concentrer sur ce que vous avez à donner. Moi j’ai des pensées à donner. Je donne des pensées. Je reçois des résultats très positifs, de la reconnaissance, de la gratitude, de la joie, etc. Et forcément, l’Univers rend cela sous forme d’abondance à travers les personnes qui sont bénéficiaires de ce que je donne directement ou par d’autres qui recevront elles-mêmes une compensation d’une autre manière, peut-être après qu’un circuit d’échange de plusieurs milliards de personnes soit mis en jeu, je n’ai pas à m’en soucier. Tant que l’argent est utilisé comme prétexte pour mettre des limites aux échanges, il empêche une fertilité potentiellement aussi efficace de se mettre en place. Je n’incite pas à rejeter l’argent (bien au contraire), je dis simplement qu’il ne faut pas l’utiliser comme excuse pour adopter des pensées limitantes. Ce sont les pensées que vous choisissez d’avoir qui vous font rentrer ou sortir des courants d’énergie qui peuvent vous fournir en tout.

Aussi longtemps que vous donnez votre pouvoir à des facteurs extérieurs tels que l’argent, vous perdez votre capacité à créer une situation différente car vous ne laissez pas venir à vous les moyens de projeter sur l’extérieur votre richesse intérieure et simultanément vous prenez une vibration qui empêche au reste de l’Univers de vous donner ce qui veut venir à vous. Tant que vous êtes en train de retourner dans tous les sens le problème, vous ne verrez jamais les solutions.

Pour constater à quel point vos pensées influent sur votre degré d’expérimentation de l’abondance, il suffit de prendre l’exemple de l’argent. J’adore cet exemple car généralement il parle bien aux humains contemporains. Il suffit de voir que ceux qui critiquent la réussite des uns n’y parviendront jamais par eux-mêmes. En critiquant le fait qu’un tel se paie une suite d’un hôtel de luxe pour une semaine, vous restez bien ancré dans votre vibration qui vous empêche de délivrer la valeur nécessaire à un retour d’argent qui vous permettrez alors de dépenser autant. Ceux qui expérimentent le plus de richesse sont ceux qui sont le plus à l’aise avec. Ils se moquent par ailleurs de sommes d’argent qui semblent considérables pour d’autres or justement cette insouciance relâche leur résistance vibratoire face à l’argent et lui permet de couler à flots. Ici se situe aussi une autre erreur concernant l’argent : l’envie d’en faire des réserves démesurées.

En effet, si vous choisissez de faire des réserves d’argent grandioses alors vous le faîtes sans doute en ayant des pensées de peur concernant l’avenir. Au fur et à mesure que vous adoptez ces pensées, vous faîtes converger de l’énergie dans le sens de ces problèmes encore imaginaires jusqu’à finalement les manifester dans le monde réel. A l’inverse, il y a des gens qui vivent très correctement voire très aisément sans réserves d’argent car en le dépensant ils baignent de manière continue dans la vibration d’abondance et finalement ont des pensées qui vont dans ce sens et perpétuent indéfiniment cette facilité à manifester de l’argent.

Autre idée que j’ai entendue récemment : prendre pour soi c’est piquer aux autres. Je crois que si cette sentence était vraie, le capitalisme n’aurait jamais enrichi aussi bien l’Occident. Prendre pour soi, c’est s’assurer de pouvoir redonner beaucoup plus si on en a la volonté, parce que prendre pour soi permet ensuite de redonner plus.

Vous n’avez aucune excuse valable pour vous déconnecter du bien-être et de l’abondance qui sont disponibles pour vous.

Manifester des richesses matérielles, différence entre pénurie et abondance

Un des aspects les plus importants de la vie est sans doute la richesse matérielle. En effet, votre niveau d’abondance financière et d’abondance matérielle sous toutes ses formes vous assiste dans la création des expériences physiques qui vous plaisent. En quelque sorte, l’argent et les objets en général sont destinés à vous faire plaisir, comme tout le reste ! Ce sont vos jouets. Vous n’avez pas à vous priver de la matière. Les riches ne sont pas méchants, les riches ne sont pas impatients et capricieux comme le prétendent certaines religions… La matière n’est certainement pas l’incarnation du « mal ».

D’ailleurs, s’il y en a bien qui sont capables de donner aux autres, ce sont les riches n’est-ce pas ? Vous n’aurez jamais rien à donner aux autres en vous dépouillant. A chaque fois que vous vous privez de ce que vous désirez, vous vous affaiblissez et progressivement vous perdez votre vitalité. Ceci est valable pour vos qualités morales comme pour vos possessions physiques. Une personne sainte mais pauvre a moins de facilité qu’un saint richissime pour faire le « bien ». Critiquer ceux qui sont plus aisés maintient pauvre, car on ne devient jamais ce qu’on critique, c’est vibrationnellement impossible ! Aussi, vous ne pourrez jamais détruire vos désirs. Alors relaxez-vous et laissez-vous les accomplir. Exploiter tout le potentiel de la matière n’est pas un « péché », la vie est conçue pour s’étendre sous toutes ses formes, dans toutes les directions. Ce processus d’expansion est censé être joyeux, alors oubliez les croyances limitantes : il y en a assez pour vous sinon vous ne seriez pas ici et maintenant dans ce corps.

Une première idée de l’abondance est la suivante : lorsque vous respirez, vous considérez toujours que l’inspiration suivante sera là pour vous alors que sans elle vous pourriez mourir dans les minutes qui suivent. Cette sérénité concernant la prochaine bouffée d’oxygène est un bon exemple de pensée envisageant l’abondance. Il y a toujours assez d’air pour tout le monde, il y a toujours assez d’eau, etc… Ce qui rend certains pauvres sont leurs croyances et leur choix d’incarnation pour la vie présente. L’Univers est abondant, il ne vous restreint jamais dans les ressources dont vous avez besoin. Si cela ne vous convient pas, alors vous n’avez pas à expérimenter une vie de triste Sire.

Alors comment expérimenter l’abondance financière ? C’est une vaste question qui nécessitera beaucoup d’explications dans les articles à venir. Mais, un élément majeur est la gratitude. Lorsque vous montrez de la gratitude pour la possession de tel ou tel objet, vous émettez instantanément une vibration très forte qui signale clairement à l’Univers qu’il est bon pour vous d’en recevoir davantage encore. Ainsi, parmi les gens les plus abondants, il y a en général une reconnaissance permanente de l’agréable dans le monde physique. La gratitude peut s’exprimer sous bien des formes, mais il s’agit seulement de ressentir le plus de positif associé aux objets.

A l’inverse, les gens entretiennent la pénurie dans leur vie en se concentrant sur le manque. La loi d’attraction perpétue ce qu’ils ressentent en leur apportant toujours plus de raisons de ressentir les manques, de situations qui les privent. Ils gagnent de moins en moins d’argent, la vie devient chère, les objets tombent en panne, etc… Le contraste grandit encore et toujours entre leur souhait et leur présent. Il n’est pas bon pour vous de penser, ressentir, parler des pénuries que vous connaissez car plus vous entretenez ces vibrations, ces idées, alors plus l’Univers le manifeste pour vous.

La gratitude est un premier pas vers l’abondance, car la reconnaissance remplace la frustration. Il y a une véritable élévation, une amélioration incontestable de votre point d’attraction, c’est-à-dire des requêtes que vous envoyez à l’Univers, lorsque vous oubliez le manque pour vous focaliser sur ce qui vient facilement vers vous. C’est souvent un soulagement pour un individu que d’abandonner les pensées de frustration pour s’immerger dans la gratitude. Le noeud au ventre se desserre pour laisser des sentiments de paix et de sécurité rayonner. Ces sensations sont la preuve que l’alignement revient entre l’essence divine de vous, qui ne ressent jamais le manque, et votre conscience incarnée ici dans le monde physique.

Nouvelle idée importante : votre degré d’abondance ne dépend pas de votre niveau d’activité. Il est des gens qui travaillent toute leur vie et qui ne peuvent pas payer leurs obsèques, tandis que d’autre expérimentent de grandes facilités financières en travaillant raisonnablement voire pas. Si vous êtes incarné dans le monde physique, c’est que vous aimez l’action et pétrir la pâte, mais ça ne veut pas dire que l’action doit prendre le pas sur vos pensées. Ce qui est ironique, c’est que les gens expérimentent généralement l’abondance après avoir travaillé dur car ils pensent que seul un travail exténuant peut manifester des résultats aussi grands, c’est donc leur croyance qui a manifesté ces richesses et pas seulement leur travail. Ils pensent que ce labeur va donner tel résultat alors le résultat se manifeste à eux facilement, mais ce même résultat aurait pu venir sans ce travail s’ils avaient trouvé un autre moyen de changer leur vibration vis-à-vis de ce résultat…

Vous aimez tellement agir, vous aimez travailler en fait. Vous l’oubliez parce que vous pensez que vous devez faire un travail inintéressant sous prétexte de céder à la pression des autres. Ne réussit-on pas d’autant plus aisément quand on fait ce que l’on aime ? Pour quelle raison à votre avis ? Pour quelle raison tout semble plus facile ? N’y a-t-il pas plus de joie, donc plus d’énergie, entraînant une plus grande coopération entre vous et la Vie lorsque vous faîtes ce que vous aimez vraiment ? Ceux qui font ce qu’ils aiment semblent connaître une belle abondance n’est-ce pas ? Travailler dans la joie, forcément, ça aide dans tous les autres aspects de la vie, quand on se sent bien la moitié du temps, l’autre moitié ne peut qu’être aussi délicieuse sinon plus !

L’abondance ne vient pas parce que vous la cherchez au travers de l’action, mais vient quand vous adoptez une vibration compatible avec ce que vous recherchez. Il y a tellement d’abondance différentes que certaines personnes n’en possède qu’une sans les autres. Par exemple, il y a ceux qui connaissent une abondance : de beauté, de partenaires amoureux, financière… Il y a ceux qui sont toujours en bonne santé, il y a ceux qui découvrent toujours de nouvelles recettes de cuisines, il y a ceux qui découvrent toujours de nouvelles oeuvres d’art plaisantes, il y a ceux qui expérimente des situations amusantes toute la journée et qui rient toute la journée, il y a ceux qui ont une abondance de bonnes notes à l’école, il y a ceux qui peuvent voyager tout le temps, il y a ceux qui se font toujours de nouvelles connaissances, il y a ceux qui font pousser facilement n’importe quoi dans leur potager, il y a ceux qui gagnent souvent aux jeux de hasard, … La liste est sans fin.

Pour attirer à vous l’abondance dans un domaine, il y a une méthode simple et générale : imaginer que vous possédez déjà ce que vous cherchez. En imaginant ce que vous voulez, vous ressentez la présence et non plus le manque de ce que vous désirez : vous remplacez donc la vibration d’absence par la vibration d’appréciation associée à l’objet du désir. Ce faisant, l’Univers, via la loi d’attraction, répond et commence à aller dans votre sens. Plutôt que de s’opposer à la situation actuelle, vous en créer une nouvelle qui va venir remplacer la précédente parce que vous basculerez progressivement de l’une vers l’autre. Cela ne se fait pas dans la lutte, mais simplement dans le changement de pensée.

Voici quelques exemples qui peuvent devenir de nouveaux exercices :

Déplacez-vous en permanence avec plusieurs centaines d’euros sur vous, et quand vous voyez une chose que vous voulez acheter, concentrez-vous sur la possibilité que vous avez de l’acheter. Ressentez que vous pouvez l’acheter. L’idée n’est pas de l’acheter véritablement, mais de simuler au maximum la situation que vous voulez attirer à vous. Ces pensées déplacent votre point d’attraction de la pénurie vers le potentiel d’achat, et finalement la loi d’attraction rendra parfaitement réel votre pouvoir d’achat.

Envie d’une nouvelle voiture ? Visualisez-vous en train de la conduire, ressentez le maximum de sensations associées à la conduite (tactiles, auditives, visuelles, émotionnelles, olfactives, etc). Déplacez-vous du manque vers la possession. Appliquez cette exercice pour n’importe quel objet ou situation que vous désirez.

Envie d’être plus productif ? Visualisez-vous en train d’accomplir les tâches qui vous incombent, une fois de plus, ressentez au maximum le soulagement de voir toutes ces tâches s’accomplir, répétez le processus autant de fois que nécessaire, jusqu’à temps que vous vous sentiez poussé à passer à l’action. Focalisez-vous sur la sensation du travail bien accompli, et vous verrez bientôt des résultats tangibles en un temps record. Il arrive que certains projets bloqués se fassent brusquement puisque la vibration de l’individu devient compatible avec leur accomplissement. Ce dernier exercice est très utile pour comprendre que la pensée précède l’action.

Envie de nouvelles rencontres ? Prenez une feuille et détaillez au maximum les personnes que vous voulez rencontrer, ne soyez pas sceptique, l’Univers se chargera de vous les apporter. Concentrez-vous sur les sensations procurées par la proximité des personnes que vous recherchez.

Comme d’habitude, ces exercices améliorent votre vibration. Utilisez-les lorsque vous vous en sentez l’envie, quand vous êtes dans une situation de blocage, de frustration. Ces méthodes délient les noeuds dans votre mental pour revenir à la fluidité et à l’action inspirée.

Le piège est de laisser votre mental dériver. La loi d’attraction apportera à votre esprit davantage de pensées négatives si vous vous laisser entraîner dans une suite de pensées de cette catégorie, puis, continuera de manifester des résultats qui vont dans le sens de vos pensées, des situations frustrantes et de pénurie. Remplacez ces pensées en surveillant votre sentiment de l’instant présent : vous sentez-vous abondant dès maintenant ?