Archives du mot-clé éveil

Question de la justice divine

Vous êtes nombreux à demander s’il y a une justice divine et comment elle fonctionne. Beaucoup demandent protection ou justice dans le cadre de pensée de leurs religions respectives sans vraiment comprendre cette problématique, ce qui finit par produire des incohérences en pensées et en actes. Le fonctionnement de la justice divine est très simple et universel.

La première chose à savoir est que vous n’êtes jamais seuls. Vous n’êtes pas non plus abandonnés au hasard de la vie, bien au contraire. Constamment, la Conscience Universelle veille au grain et s’applique à vous faire grandir. Toutefois, il est convenu que jamais vous ne perdrez votre liberté d’action. C’est ainsi qu’en évoluant, entre deux stades de consciences paisibles, vous traversez des zones nouvelles où votre exploration peut générer des comportements contre-productifs.

A l’origine et devant le Créateur, l’égalité est parfaite entre les consciences individuelles et ce malgré les différences de caractère. Quand nous venons sur Terre, nous revêtons sciemment des costumes et embrassons les inégalités (d’intelligence, de physique, de richesse, de caractère parfois) afin de produire plus de contraste et donc finalement plus d’avoir plus de réactivité dans nos vies. Il s’agit en fait de ressentir très fortement la différence entre ce que nous vivons et ce que nous voulons vivre pour entrer en mouvement, cheminer et accomplir. Donc l’injustice n’est que temporaire, elle n’a pas vocation à vous affaiblir mais à vous faire redécouvrir en vous que vous avez les moyens de la dépasser.

Il y a deux raisons principales pour qu’une âme choisisse un avantage dans une incarnation : soit on met cette âme à l’épreuve en quelque sorte en lui offrant une grâce et en observant l’usage qu’elle en fait, soit elle doit éponger une dette. De la même manière, il y a deux raisons principales pour qu’une âme choisisse une injustice : soit on la met à l’épreuve pour qu’elle convertisse un syndrôme en bienfait, soit elle éponge une dette.

Bien que certains ne croient pas au karma, il y a bien contraction de dette à chaque fois que vous commettez consciemment un acte blessant un autre être. Et donc, vous récoltez en permanence ce que vous avez semé. Néanmoins, le Ciel ne punit jamais, c’est comme se punir soi-même, c’est improductif. La seule chose visée est l’apprentissage, l’amélioration.

Alors comment justice est-elle faite, et pourquoi n’en remarquons-nous pas souvent les effets ? Tout simplement parce que nous raisonnons principalement à l’échelle de temps de notre vie et pas dans l’éternité de l’âme. Prenons un exemple : si une personne en assassine une autre, elle ne sera pas instantanément assassinée par un éclair tombant du Ciel. A la place, des décennies plus tard, elle sera à son tour assassinée, ou peut-être dans la réincarnation suivante. C’est ainsi que l’on pense que la Vie est injuste alors qu’elle est toujours juste, nos handicapés de cette vie, nos victimes épongent leurs dettes. Cela peut paraître dur comme système, toutefois, chaque plante, chaque animal, chaque être humain est également important aux yeux de ce qu’on appelle Dieu et donc tout acte injuste voit son juste retour.

Lorsque les âmes fautives ont vécu ce qu’elles ont fait subir aux autres, elles comprennent mieux leur propre nature et pourquoi leur comportement était contre la vie. Quant aux victimes, en général, en tant qu’âmes, elles ont parfois sciemment accepté de devenir des victimes quand elles n’ont pas à éponger une dette elle-même, et ce pour des raisons très simples mais auxquelles on ne pense que rarement. La première raison est qu’elles ont envie de convertir une douleur en apprentissage, d’avancer plus rapidement ou simplement de voir ce que cela fait. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les âmes s’incarnent volontiers sur Terre pour y vivre des choses dramatiques, simplement pour voir ce que cela fait, parce que la matière est un champ d’expérimentation. C’est ainsi que beaucoup meurent dans des accidents, des incendies, des maladies et j’en passe, dans ce qui semble être de l’injustice.

Et ces drames sont l’occasion pour les individus d’expérimenter la séparation. La séparation par la mort est une illusion car en permanence les individualités qui vous aiment sont proches de vous, elles déposent en vous leur amour. Simplement le plan d’existence de la matière est le seul plan qui permette d’expérimenter la séparation, alors les âmes ne s’en privent pas, bien au contraire. Et remarquez que vous souffrez simplement de l’impression d’être éloignés de vos proches alors que la connexion psychique est toujours active, de la même manière que dans une plus large mesure, vous êtes connectés à tout ce qui vit autour de vous.

Mais alors comment réagir quand un autre individu commet une erreur envers nous ? Bien sûr, vous devez réagir mais votre réaction ne doit pas s’accomplir dans le trouble. Souvent, vous ressentez tellement d’émotions négatives lorsque vous subissez un revers que vous perdez la perspective de votre âme. Vous perdez votre côté lumineux et vous commencez à agir dans la colère, l’esprit de vengeance. Finalement, vous ne pouvez pas recevoir la justice que vous demandez parce que vous empêchez votre conscience de s’élever et donc de transformer le vécu en acquis. Pour le reste, si on vous a volé par exemple, vous pouvez faire confiance à Dieu pour prendre soin du voleur car tout ce qu’il vous a pris lui sera douloureusement repris. L’apparente plénitude donnée aux malfaiteurs est toujours temporaire, elle est la dernière chance pour eux de se repentir d’eux-mêmes. Souvent, comme il n’y a pas de prise de conscience automatique, la situation se durcit jusqu’à temps de mettre à genoux le malfaisant, parfois des décennies plus tard. Si vous avez l’impression de ne pas recevoir de réparation, c’est sans doute que vous-mêmes êtes en train de rembourser une dette, un mauvais karma. Et prenez garde, tout est comptabilisé, même le moindre trombone que vous prenez au bureau, la moindre incivilité, etc. Dans le cas où l’Univers veut vous rétribuer pour votre bon comportement et votre exemplarité, alors vous devez garder vos pensées lumineuses, démontrer votre foi en la Conscience Universelle et demander. C’est seulement ainsi que vous êtes en état de recevoir.

En termes de vibrations et d’attraction, il s’agit simplement de résonnances. L’Univers vous renvoie ce que vous lui envoyez, si vous faîtes du mal, alors vous recevez du mal en retour. De la même manière si vous faîtes le bien mais que vos esprits sont tournés vers ce qui vous arrive de mal, alors vous ne pouvez ni percevoir ni recevoir le bon qui vient vers vous. L’Univers va attendre que vous vous mettiez en état psychologique de recevoir ses bienfaits, il va attendre que vous reveniez aux émotions positives pour savourer encore mieux ce qui vous attend, tout en vous protégeant tant que vous n’aurez pas fait vos pas dans la confiance. Souvent, vous avez même l’impression qu’il vous arrive du mal simplement parce que vos pensées sont mal tournées, généralement parce que vous raisonnez sur des échelles de temps très courtes.

Certains par la prière demandent que justice soit rendue mais souvent cela n’est pas demandé correctement. La premier acte constitutif de votre demande est un comportement intègre. Tant que vous serez vous-mêmes dans les bassesses, il sera trop tôt pour demander à l’Univers de vous protéger contre les injustices. Ce processus d’amélioration personnel peut prendre des années, tant que vous restez bloqués dans des situations où l’on se comporte mal envers vous, c’est qu’il vous reste quelque chose à apprendre, à changer en vous. Ensuite seulement, vous verrez que votre vie s’adoucira, que les choses prendront soin d’elles-mêmes, que vos efforts seront récompensés. La plupart des efforts que vous faîtes sont souvent sabotés par le juste retour des choses de toutes les crasses que vous faîtes. Assez facilement, vous pouvez vous rendre compte que la qualité de votre vie se dégrade proportionnellement aux mauvaises actions que vous commettez.

Cela ne doit pas vous conduire à tendre l’autre joue comme diraient certains. Certains pensent devoir s’offrir en patûre pour acquérir du mérite, ce raisonnement oublie le fait que l’Esprit, la Conscience Universelle, est infiniment intelligente et capable de mettre en oeuvre des solutions résolvant efficacement les conflits, protégeant ceux qui s’abritent en elle. Il n’est donc jamais besoin de se sacrifier ! Quand on dit « tendre l’autre joue », cela veut dire atteindre le stade où votre lumière intérieure est si forte que vous ne vous sentez plus menacés par ce qui provient des autres êtres. Cela revient à conserver des pensées si lumineuses que vous accédez facilement à l’inspiration divine, à un comportement issu d’un éventail de solutions justes, à la capacité de toujours agir pour le bien de tous et donc de vous-mêmes. Finalement, il faut que vous appreniez à garder vos émotions en haut de l’échelle, dans les émotions les plus positives pour rester protégé et pas que vos comportements négatifs ne contrecarrent la défense qui provient du Ciel.

Dépolarisez vos consciences

Vous avez encore pour la plupart cette conscience dualitaire, qui oppose les contraires.

Il est vrai que dans le monde matériel les contraires s’affrontent alors que dans les autres mondes, les polarités sont plutôt en alchimie. C’est une bénédiction pour vous d’être incarnés dans un monde où on peut voir le meilleur comme le pire. En fait, c’est la seule raison d’existence de la matière. En tant que consciences vous vous redéfinissez par rapport à ce que vous voyez. Si vous étiez dans le néant originel, vous ne pourriez pas comparer ce que vous avez en vous de ce qui est autour de vous. Votre âme se cherche et s’organise à partir de la contrainte qu’elle subit dans le monde matériel.

Néanmoins, vous avez une immense propension à classifier les choses et à bloquer votre génie de créativité et d’adaptation. A force de rejeter certains aspects et de louer leurs contraires, vous vous privez de votre sagesse divine. En effet, toutes les dualités sont contenues dans votre âme et leur danse permet de créer efficacement. C’est lorsque vous vous privez de cette alchimie que vous parvenez aux déséquilibres.

Donc, plutôt que de condamner ce qui s’oppose à vous, relâchez la perspective dualitaire et surfez sur la vague. Vous avez cette capacité en vous de transformer toute opposition en outil d’avancement.

Vous n’êtes pas là pour dire : « ceci est bien, ceci est mal, vivez comme moi ». Cela n’a pas de sens, d’ailleurs c’est cette abondance de mental qui a rendu les choses si difficiles pour beaucoup. Si vous donniez plus d’importance à ce que vous ressentez et à ce qui vous arrive à vous alors vous n’auriez pas le temps d’opposer « bien » et « mal », vous iriez au-delà. Pour ramener de la fluidité, vous pouvez commencer à remarquer qu’en vous il y a toujours de la vie et de l’élan. A partir de là, vous ne direz plus « ce qui m’arrive est mal/bien », vous direz « que puis-je apprendre de cette situation ? ». On vous fait cheminer sur Terre vers ce que vous désirez mais comme vous focalisez sur les obstacles, vous ne les dépassez que difficilement.

En abandonnant la pensée polarisée, vous comprendrez que ces opposés visent à vous faire vous mouvoir entre eux, pas à expérimenter seulement l’un ou seulement l’autre. On vous met sous tension, on vous pousse à définir des nuances, pas à vous coller sur un extrême comme sur du papier tue-mouche.

La conscience polarisée mène aussi aux pires inepties mentales de l’ordre de : « réussir dans la vie revient à voler aux autres » ou « on se sert, ou on sert les autres mais jamais les deux en même temps ». Admirez comme ces croyances sont répandues. Pourtant, nous pourrions dire qu’une personne qui réussit en affaires arrive à vendre quelque chose aux autres, c’est à dire que les autres veulent l’acheter, tout le monde y gagne non ? Et celui qui prend soin de lui, n’a-t-il pas plus à apporter aux autres ensuite ? Comme vous êtes dans un temps linéaire, vous voyez les choses comme bien ou mal sans forcément saisir leur enchaînement.

Prendre conscience de l’alchimie entre les choses vous permettra de retirer de votre esprit une ribambelle de croyances limitantes qui vous empêchent d’accéder à l’abondance et à la réussite. Vous n’abandonnerez pas votre moralité, bien au contraire, vous saurez la mettre subtilement au service des autres. Vous saurez aussi plus facilement accepter la souffrance, et ne plus la voir comme quelque chose à éviter, mais quelque chose qu’on peut annexer à un but, qu’on peut transformer en goût pour l’effort.

Tout revers de fortune sera l’occasion pour vous de développer votre résilience et de rebondir complètement. Vous avez besoin de relâcher ce surplus d’activité mentale pour que l’énergie de votre vie circule librement. Vous vibrerez différemment, avec plus de sérénité et d’acceptance, aurez à l’oeil vos objectifs sans délaisser le présent. Ceci à un effet non négligeable sur votre capacité à attirer à vous de nouvelles situations. Vous ne serez plus pris dans les illusions du présent mais dans la sérénité de la continuité ce qui vous évitera d’investir votre énergie psychique dans des blocages. Laissez l’énergie circuler plus librement dorénavant.

Question sur la politique

J’ai reçu par mail une question qui m’a bien fait rire. On m’a demandé ce que je pensais de la vie politique en France et comment je pouvais le relier aux sujets que je traite sur ce site. Cette demande m’a pas mal occupé l’esprit.

Premièrement, je pense que n’importe qui peut avoir du pouvoir sur notre vie seulement parce qu’on lui en a donné le droit. Je crois que le besoin de « manifester » ou de « faire opposition » ou de « faire la révolution » est la démonstration que la plupart des humains sont vraiment déconnectés de leur Source. En tant qu’émanations divines, vous avez à tout instant cette connexion prête à l’emploi, prête à vous guider vers la manifestation de vos désirs. Lorsque vous perdez la conscience de ce pouvoir créateur, vous commutez et passez en mode destructeur, résistant. Vous avez infiniment besoin de vous rappelez de votre nature, vous avez besoin de reconnaître que vous êtes en mesure de recevoir des solutions constructives à vos problèmes. Lorsque vous en pensez autrement, vous vous laissez aller à des bassesses qui ne sont pas dignes de vous. A aucun moment vous ne ressentiriez le besoin d’être violents, d’insulter, de mépriser ceux qui ne pensent pas comme vous si vous ressentiez votre nature divine. En effet, chacun a droit à sa liberté, chacun a son pouvoir sur sa vie et l’Esprit, la Conscience Universelle écoute vos demandes. Si vous vous retrouvez pris au piège par les autres, c’est parce qu’à un moment donné, vous avez cru qu’il devait en être ainsi et que vous avez laissé votre pouvoir être pris par d’autres ou même que vous l’avez utilisé contre vous-mêmes. Ne vous laissez pas absorber par le monde bouleversant des humains inconscients, vous n’avez pas besoin d’attendre que les autres s’éveillent pour vous émanciper et apaiser vos vies, recevoir vos demandes ou les fruits de votre travail, recevoir la manifestation de la justesse divine à votre égard.

Deuxièmement, réaffirmez le fait que vous êtes seuls aux commandes. Vous pouvez demander aux plans supérieurs toute l’aide dont vous avez besoin car comme je l’ai dit précédemment, vos demandes sont écoutées. Néanmoins, le pouvoir créateur individuel est plutôt restreint chez la majorité des gens de par leur manque de recherche, ils sont donc peu enclins à modeler leur vie à leur goût. Admettons que vous soyez éclairés et que vous arriviez à de bons résultats dans votre propre vie, cela vous permet-il pour autant de soutenir celui qui se laisse aller ? Avez-vous réellement la capacité de canaliser l’énergie dont vous avez besoin pour vous-même en même temps que l’énergie que les autres voudraient vous prendre ? D’après votre expérience, pouvez-vous aider tout le monde ? Pensez-vous donc qu’un candidat puisse aider 65 millions de personnes ? Personnellement, je ne crois qu’au pouvoir individuel. Il est évident que certains d’entre nous ont besoin d’aide, néanmoins, nous pouvons à peine les aider pour l’instant alors devrions-nous simultanément accepter la mauvaise foi des autres ? Nous pouvons prendre soin de nos infirmes, de nos malades mais nous ne pouvons tolérer plus. En vertu de notre nature divine, nous ne pouvons tolérer qu’un homme politique infantilise une population, l’empoisonne de pensées qui réduisent son indépendance et sa force, la réduise à l’assistanat. Je vous invite à rechercher ce qui vous inspire, pas ce qui vous réduit.

Troisièmement, les individus sont trop orgueilleux à mon goût. Il est vraiment très amusant que chacun pense disposer des solutions. La plupart des gens n’arrivent même pas à éduquer leurs enfants mais pensent pouvoir guider une nation entière ! La vérité est que peu de gens savent ce dont ils parlent. Beaucoup veulent une augmentation de salaire mais n’ont pas compris les contraintes économiques qui pèsent sur leur emploi. Nos « leaders politiques » savent-ils ce dont ils parlent mieux que vous ? Ne pensez-vous pas que c’est à vous de tenir votre vie selon vos désirs ? Une des occupations favorites des individus est de faire des listes de ce qui ne va pas chez les autres. Ceci n’est que générateur de souffrances et de frustrations. Lorsque nous sommes concentrés sur la création dans nos vies, nous  accédons immédiatement dans la joie parce que nous sommes tous incarnés pour être la juste expression de nous-mêmes. Débarrassez-vous de la peine de juger les autres pour faire bon usage de votre instant présent. Admirez avec quelle infinie efficacité la loi d’attraction régit les choses. Plus les humains se créent des règles, plus leur présent se complexifie, plus ils ont besoin de se créer de nouvelles règles. Vous avez toujours eu en vous la sagesse de distinguer ce qui est bon pour la vie de ce qui en est mauvais et simultanément vous l’avez noyé sous des tonnes de règles, de lois et de principes caduques. Aujourd’hui, on s’embourbe dans le mental avec quantités de réflexions. Quotidiennement, des journalistes ignares débattent de sujets qu’ils ne comprennent même pas. Plus vous considérerez ces débats, plus l’Univers vous apportera de raisons de débattre car il suivra automatiquement vos pensées. Plus à l’inverse vous désirerez que l’harmonie soit dans vos vies en apaisant vos pensées, plus vos vies s’harmoniseront. Vous faîtes des choix créateurs perpétuellement, vous attendez parfois la manifestation des choses que vous demandez en votre conscience mais réalisez aussi que vous êtes continuellement en manifestation. En vous débarrassant de l’orgueil de posséder les solutions pour les autres, vous redeviendrez l’individualité que vous vous destiniez à être, l’expression de cette individualité est la seule qui puisse vous apporter le bien-être que vous recherchez. Peut-être alors que votre expérience pourra être considérée par les autres comme inspirante.

Quatrièmement, à mes yeux et selon mon expérience, personne ne peut rendre justice. Lorsqu’un humain parle de justice, il sait de quoi il parle mais il n’est pas apte à la rendre. Qui sur Terre en effet peut voir de manière complète une situation ? Il ne faudrait donc pas avoir la prétention de ramener la justice, ou d’être le gardien de la morale. Nous disposons tous de quelque chose de bien meilleur que la justice, quelque chose qui a plus de sens : le pouvoir d’améliorer les choses. Nous avons le pouvoir d’améliorer chaque situation, surtout la nôtre. Et plutôt que de jalouser, de mépriser, je vous invite à remercier ceux qui ont déjà les résultats que vous désirez avoir aussi car ils sont là pour vous montrer comment y arriver, en plus de vous avoir déjà permis de clarifier vos désirs. Je ne comprends pas ce besoin de diviser les riches et les pauvres par exemple. Non seulement votre mépris et votre mauvaise foi bloquent toute possibilité d’évolution personnelle mais en plus vous bloquez aussi l’alchimie qui devrait exister entre les individus. Je peux vous rassurer en vous rappelant le fait suivant : vous ne pouvez changer personne sans son consentement. Il est donc vain de gaspiller votre énergie à moraliser les uns, blâmer les autres. Soyez certains que chacun a son mérite et les résultats de ses efforts, d’une vie sur l’autre, à partir de là peut-être aurez-vous un comportement moins sombre et que vous cesserez de résister aux bonnes choses qui veulent venir vers vous. Je ne crois qu’à l’exemplarité, c’est pour cela par exemple que je ne crois pas à ceux qui parlent de faire de l’argent avec la loi d’attraction et qui ne font de l’argent qu’avec un business qui parle de loi d’attraction, c’est un peu trop facile. Je ne crois pas non plus aux diététiciens car ils ne savent pas ce que je ressens en mangeant telle ou telle chose. Je suis sidéré quand j’apprends que des prêtres parlent de vie de couple et ont la prétention de conseiller les autres. Tout ça pour dire que je n’attends pas qu’un homme politique m’apporte des solutions, certaines décisions politiques peuvent faciliter tel ou tel de mes projets mais quand bien même ce ne serait pas le cas, je développerais de nouvelles idées jusqu’à temps de contourner l’obstacle.

Cinquièmement, très logiquement avec ce que je viens de dire au-dessus, je crois à l’exemplarité. Je crois que si certains sont enclins à mettre le grappin sur la richesse des autres pour la partager, ils devraient montrer l’exemple d’abord avec eux-mêmes. Je veux dire qu’avec les moyens actuels, il est facile de créer un site ou les uns pourraient donner de l’argent aux autres à leur demande. Certaines prônent de partager, je les invite à partager entre eux pour voir ce que cela donne. Comme chacun est convaincu de la justesse de ses idées, les résultats de l’expérience montreront bien qui avait raison ou tort, sans préjugés. Je me demande bien qui serait prêt à faire tout ce qu’il demande aux autres de faire. Certains ont une certaines vision de l’écologie, d’autres en ont une autre mais j’estime illégitime toute personne qui me demande de faire quelque chose qu’elle ne fait pas elle-même, par exemple je ne comprends pas pourquoi un leader écologiste prend autant l’avion ou fait autant d’enfants si les humains polluent tant. Je suis de toute façon bien trop occupé à m’améliorer moi-même pour avoir le temps de conseiller les autres à outrance. Je suis une personne qui aime le factuel, je préfère qu’on me présente des résultats. Quand on me présente des résultats, je regarde avant tout quelles pensées ont généré ces résultats afin de corriger ces pensées et donc ces résultats. C’est la création délibérée, la création consciente. Moi, je crois qu’on ne regarde pas assez l’histoire et qu’on n’est pas assez honnête avec la nature humaine. Avoir tel ou tel défaut n’est pas si grave quand on l’admet car un progrès en découlera. Quand on regarde l’histoire on voit qui a prospéré et surtout avec quelles idées. Si certains aujourd’hui s’imposent comme des chefs avec des idées irrationnelles ou inhumaines, c’est parce que chacun de nous n’a pas fait l’effort d’éducation et d’instruction suffisant, nous n’avons que les élites que nous méritons. Nous avons des élites déficientes parce que nous nous sommes ramollis, nous n’avons pas corrigé nos pensées, nous n’avons pas recherché le progrès individuel, nous nous sommes trop reposés sur nos lauriers. A l’avenir, les plus dilués d’entre nous en paieront les conséquences les premiers malgré leur envie de faire payer les autres.

 

Comprendre pour atténuer la résistance

Lorsque vous tentez de vous rapprocher d’un objectif, vous faîtes un effort de focalisation sur la vibration de cet objectif. En gros, il s’agit vraiment d’identifier la configuration que vous souhaitez vivre pour devenir compatible avec elle et la manifester.

Malheureusement, comme nous vivons dans un monde soumis au temps, il y a toujours un intervalle plus ou moins long entre la demande et la manifestation d’un désir. Ce n’est pas si malheureux que ça car cela nous laisse le temps de réajuster nos demandes tout au long du processus de création. Nous pouvons bifurquer, faire demi-tour ou nous déporter un peu sur le côté. L’énergie suit le mouvement et s’adapte à nos nouvelles demandes.

Simplement, parfois vous vous retrouvez dans une situation pénible où vous aimeriez ne pas avoir à faire preuve de patience.

Certains parlent d’accélérer le processus de manifestation en utilisant des astuces de pensée. Ce n’est pas ce que je pense personnellement. En effet, à chaque fois que j’ai eu à transmettre des messages pour des gens qui étaient dans cette situation, il s’agissait surtout pour eux d’apprendre quelque chose de leur situation courante pour pouvoir passer à l’étape suivante. En d’autres termes, quand l’Univers vous met dans une situation qui semble tester votre patience, c’est qu’il y a de fortes chances que vous ayez quelque chose à apprendre de cette situation.

Par exemple en ce moment, beaucoup de gens se retrouvent financièrement sur la touche. Ce n’est pas un drame en soi, de devoir faire face à une tension financière. Ce qui est dramatique c’est de demander plus d’abondance quand vous avez les mains percées. En effet, peu importe ce que vous recevrez, vous le perdrez parce que vous n’aurez pas fait l’apprentissage nécessaire. En fait, il faut que vous appreniez à dédramatiser les situations dites terribles. A l’heure actuelle, on essaie de nous faire perdre nos moyens en démultipliant les perspectives négatives concernant les mauvaises situations financières, la solitude ou le célibat, la maladie, etc…

Toutes les pensées négatives qui entourent ces sujets risquent de vous faire entrer en conflit avec eux. En d’autres termes, vous adoptez leur vibration et l’énergie qui vous est allouée est immédiatement investie dans la création et la perpétuation de ces méandres. Parfois, on se retrouve tellement pris dans ces situations qu’il devient impossible de les surpasser directement. Nous sommes obligés de les envisager frontalement.

Et là, il y a deux manières d’envisager une situation difficile. Soit nous laissons notre énergie l’investir, soit nous la regardons froidement, avec recul. C’est ce second regard qui me semble intéressant à développer. Il vaut mieux avoir l’esprit froid quand on analyse notre situation. C’est seulement quand vous n’êtes plus dépassés par vos émotions que vous pouvez commencer à scruter votre situation. Il faut apprendre à rechercher ce qu’il y a apprendre pour ne plus être frustré.

Cette recherche est un outil de redécouverte de votre pouvoir personnel. Vous êtes conçus pour tout retourner à votre avantage, vous êtes des convertisseurs d’énergie. Simplement, lorsque vous vous laissez prendre par les perspectives négatives concernant une situation, vous n’êtes plus en mesure de la comprendre. Pire, lorsque vous ne pouvez pas l’ignorer, vous êtes trop souvent en conflit avec la situation. Alors il faut apprendre à trouver l’abondance qu’on recherche. Parfois c’est une abondance de problèmes plutôt que de solutions, recherchez le dénominateur commun jusqu’à temps de saisir l’abondance de leçons qui se cachent derrière les problèmes.

Plus d’une fois je me suis retrouvé bloqué dans une situation. Demander ne me servait à rien puisque de toute façon il subsistait quelque chose dans mon esprit d’incompatible avec ce que j’avais demandé. Comme l’Univers avait déjà cédé à ma demande, je me retrouvais forcément dans des situations bloquées. Elles formaient un obstacle parce que je devais apprendre quelque chose avant de finalement accéder à ma demande. En d’autres termes, il y avait un apprentissage qui faisait partie du processus de création. Il en faisait partie au sens où je n’aurais jamais été en mesure de gérer ce qui allait advenir en même temps que ma demande initiale. Une fois que j’ai fait l’apprentissage nécessaire, la situation se transforme et j’atteins finalement ce que je veux.

La plupart des situations frustrantes que nous vivons sont en fait la réponse à nos désirs au sens où nous entrons sur un nouveau chemin. Vous ne devez donc jamais perdre l’espoir de traverser ces embûches car vous êtes en train de faire un apprentissage nécessaire à l’accession de vos désirs. C’est un peu comme lorsque l’on sème en vue d’une récolte. Le sol doit être préparé par l’automne et l’hiver avant que ne viennent le printemps et l’été. Vous n’êtes pas sans raison propulsés dans une situation frustrante, apprenez tout ce que vous devez apprendre. Vous êtes suffisamment intelligents pour apprendre à faire votre bonheur à partir de peu de choses. Il faut que vous sachiez que votre esprit est capable de choisir d’être heureux, que vous êtes capables de rendre chaque moment plus joyeux que le précédent.

En canalisant cette joie, votre vibration commence à devenir compatible avec les messages cachés dans l’instant présent. Vous devez volontairement choisir d’abandonner la lutte stérile pour apprendre à reconnaître de plus en plus d’opportunités dans votre présent. En apprenant à scruter la réalité et votre situation sans laisser vos émotions et votre énergie s’investir dans cette réalité, vous aurez le regard suffisamment perçant pour identifier les aspects de vous-mêmes que vous souhaitez remodeler. Simultanément, vous devez apprendre à identifier clairement les signes de votre progrès ou les points sur lesquels l’Univers vous encourage à changer. En apprenant à identifier ces signes, vous cumulerez une foi indéfectible en vous-même et en votre aptitude à co-créer avec la Vie.