Archives du mot-clé facultés psychiques

Télépathie

Vous êtes capables de vous connecter à quasiment tout. C’est à dire que vous êtes capables d’échanger des informations avec une vaste gamme de consciences

Il y a toujours un échange qui se produit sous une forme ou sous une autre. Cela se produit tout le temps : une personne pense à une chanson et l’autre se met à la chanter, vous pensez à une personne et elle vous téléphone, un jumeau meurt et l’autre le sent à distance, un animal de compagnie a un problème et son maître le perçoit.

Dans le monde d’origine de la conscience, il n’y a pas de langage parlé, il y a seulement des échanges d’information à l’état pure. Ces transmissions sont sur un autre plan, imperceptible depuis le monde matériel. La télépathie n’est pas un mode secondaire de communication, c’est le mode premier de communication puisque c’est le lien direct entre deux consciences.

Quand on s’incarne, on atténue cette faculté volontairement car l’expérience physique est conçue pour être immersive pour l’esprit. Néanmoins, la capacité de communiquer par l’esprit est toujours présente puisqu’elle fait partie de votre nature d’esprit. Il est donc tout à fait possible que cette faculté s’active de manière consciente. Généralement, elle fonctionne de manière inconsciente mais elle revient petit à petit en cette période d’éveil.

Il est possible d’échanger avec de nombreux types de consciences. Il est déjà arrivé qu’un chat me dise qu’il n’aime pas ses croquettes ou que le cheval dont je tombe me demande pourquoi je tombe. Il y en a qui communiquent efficacement avec des plantes ou des minéraux, pour retrouver des information sur la scène d’un meurtre par exemple. La distance n’a pas non plus d’influence. En revanche, l’état émotionnel a une forte influence. Par exemple, de nombreux médiums ne peuvent pas se concentrer dans les transports en communs parce que l’agacement général aux heures de pointe fait que les gens pensent avec force. Plus une personne est énervée, plus les pensées qu’elles dégagent sont détectables. C’est comme si vous parliez plus fort et donc, dans un lieu pareil, on entend toujours des insultes fuser, très rapidement. Il suffit de lever la tête pour voir les personnes émettrices, avec leurs expressions de colère.

L’usage de la télépathie est néanmoins peu utile car si vous détectez qu’une personne pense le contraire de ce qu’elle dit, peu importe que vous soyez télépathes aguerris ou non, la personne gardera son comportement nuisible. Personnellement, je m’en sers surtout pour jauger l’attitude de la personne à mon égard. Dans un groupe, si quelque chose d’alarmant doit émerger, alors je serai en mesure de le voir, autrement, le reste est du ressort de la vie privée et on n’a pas à plonger dans l’esprit des individus.

Lorsque vous recevez des messages de vos guides, vous faites sans doute usage de la télépathie dont je parle. Il est très puissant de pouvoir échanger avec d’autres consciences sans nécessité d’un langage. Généralement, quand les guides (ou n’importe quelle autre entité consciente) d’une personne viennent me transmettre des informations, je n’entretiens généralement pas une conversation télépathique dans une langue terrestre mais un échange d’informations à l’état pur : concepts, émotions, situations, images, souvenirs, schémas, sensations physiques, mots épars, symboles divers, métaphores, séquences diverses, etc… L’échange d’information est extrêmement rapide, en une fraction de seconde, on peut recevoir l’équivalent de plusieurs heures de conversations (si ce n’est bien plus) avec beaucoup plus de nuances. Tout le travail consiste ensuite à expliquer oralement, à plusieurs reprises souvent, ce qui est transmis.

Pour l’instant, je n’ai parlé que de télépathie consciente mais il existe bien d’autres modes de communications très semblables permettant aux membres d’une même espèce de se transmettre les informations plus rapidement. Il n’est pas anodin que des découvertes scientifiques ou des progrès techniques se fassent en plusieurs endroits du globe simultanément.

Dans tous les cas, pour communiquer par la pensée de manière satisfaisante, il faut que les deux interlocuteurs décident de communiquer autrement l’esprit reste fermé. On peut sentir l’état émotionnel global d’une personne mais pas plus en principe. Quand une personne reçoit accidentellement les pensées d’une autre, c’est parce que la personne émettrice investit plus d’énergie que nécessaire dans ses pensées. C’est absolument similaire à quand on s’esclaffe brusquement à cause de l’énervement ou quand on réfléchit à voix haute.

Tout simplement.

 

 

Question : c’est quoi la psychométrie ? comment ça marche ?

Le lecteur qui m’a posé cette question a vu à la télévision des séries où un médium touche des objets et peut localiser des gens, reconstituer des situations, etc. Naturellement, quand on sait que certains médiums travaillent à retrouver des disparus, des objets perdus, des animaux perdus, on se demande comment cela fonctionne.

Le mot psychométrie décrit cette capacité à détecter par l’esprit la présence d’un objet.

Pour comprendre comment cela est possible, il suffit de se rappeler la nature vibratoire de tout ce qui existe. Si vous prenez un objet particulier, il dégage toujours des vibrations uniques. Il est identifiable individuellement grâce à ces fréquences. D’autre part, ces vibrations semblent se propager sans contrainte de temps et d’espace. La télépathie par exemple, est instantanée, quelle que soit la distance séparant les deux personnes qui entrent en contact.

A partir de là, toute personne qui peut rejoindre la vibration d’une chose peut obtenir des informations sur elle. Il suffit d’avoir un point de départ. Par exemple, les objets ou la photo d’un disparu suffit à identifier sa vibration car il a laissé sur ses possessions sa marque. Il est donc possible de connaître l’état d’une personne, sa localisation, sa santé, ses finances, etc, à partir de quelques objets qui l’ont entourée ou qui l’ont figée (peinture, vidéo, lettre, etc).

Certaines personnes m’ont demandé comme ça de me dire ce que je ressentais en me donnant à toucher des objets, des photos, des enregistrements. A chaque fois, je donnais les mêmes informations que d’autres médiums. Normalement, tous les médiums voient à peu près la même chose à partir de la même photo bien que tous ne voient pas prioritairement les mêmes aspects de la personne ou de l’objet en question.

Ce phénomène a ses limites, car on ne sait jamais ce que nous avons le droit de savoir ou pas. Alors parfois, on ne peut rien dire de particulier, même si la situation imposerait logiquement que l’on intervienne par tous les moyens. Il se peut que ce qui est perdu ne veuille pas ou ne doive pas être retrouvé. Il y a aussi des informations qui ne sont pas encore bonnes à divulguer.

Il existe certains médiums qui violent allégrement la vie privée grâce à ce genre de techniques, il va sans dire que cela n’est pas sans conséquences. Un jour ces personnes font un pas de trop et se retrouvent connectées à quelque chose de plus fort qu’elles qui se fera un plaisir de les bouffer.

Pour assurer nos arrières, on doit toujours travailler en se plaçant sous protection de ses guides et plus. Il faut bien comprendre que les êtres humains n’ont pas toujours toutes les perceptions qui leur permettent d’être prudents, surtout quand ils commencent à explorer l’énergie laissée par les autres.

En plus de se connecter aux choses à distance à partir de leur vibration propre, il est aussi possible de se projeter ailleurs dans l’espace et dans le temps. Ce genre de capacité est connue depuis très longtemps. Il suffit à votre point de conscience de se dédoubler pour aller à l’endroit et la date de son choix. Toutefois, on dispose rarement de l’autorisation de faire cela quoique cela puisse se révéler bien pratique.

On m’a par exemple demandé de reconstituer le parcours d’une personne pour me tester. J’ai alors suivi cette personne dans les lieux où j’étais en ayant simplement la vision d’elle et de ses actes effectués durant les heures précédentes. Les guides peuvent fournir ce genre d’informations bien sûr mais il se peut aussi que vous les obteniez de vous-même par votre simple volonté.

Plus généralement, l’Univers garde absolument tout en mémoire. Ce processus est logique car tout est conscient et tout résulte de l’expansion et l’exploration d’une conscience. Ces archives sont accessibles à certains, selon ce qu’ils sont venus faire sur Terre. Par le même processus, vous ressentez à divers degrés ce qui est conservé dans les objets qui vous entourent, c’est pour cela que les rituels de purification en tout genre font fureur.

La conscience émet et reçoit constamment des vibrations. La psychométrie consiste à utiliser les informations que portent les vibrations.

Comment vous reconnecter à votre intuition

La partie supérieure de vous, hyperconsciente, laisse toujours des indications à votre conscience. Cependant, il est peut-être difficile pour vous de retrouver ces informations.

La première gêne provient du fait que vous n’établissez pas consciemment de lien avec l’essence de vous-même. Si vous ne favorisez pas cette connexion, vous ne risquez pas de vous rendre compte qu’une petite voix s’exprime en permanence. Pour cette raison, reprendre conscience et se mettre à chercher cette source d’information vous fera acquérir du discernement.

La deuxième gêne est une conséquence du brouahaha ambiant. Les humains pensent prioritairement avec leur mental pour l’instant, ce qui a pour conséquence directe de produire une quantité folle de pensées compliquées, qui entraînent elles aussi d’autres raisonnements jusqu’à temps que l’esprit décroche par renoncement. Nous sommes littéralement submergés de jugements, de conseils, de classements, d’informations en tout genre mais qui n’ont aucun intérêt pour ceux qui savent qu’ils sont la source de leur vie. Au milieu de toutes les pensées parasites générées par ces informations, votre intuition devient inaudible ce qui provoque généralement du stress. Même les avis de vos amis les plus proches ne sont d’aucune valeur s’ils vous font perdre cette source d’information. Il ne tient qu’à vous de détourner l’attention de ces brouillages. D’autre part, certaines personnes qui ne veulent pas régler leur karma se retrouvent à penser qu’elles ont une bonne intuition alors que leur énergie est troublée.

Pour éviter ce bruit de fond, les preneurs de décisions partent parfois en retraite par exemple mais là encore, ce n’est pas toujours suffisant. En effet, après avoir coupé les sources d’informations inutiles, peut-être que votre calme mental n’est pas encore suffisant pour distinguer la nature de vos différentes pensées. On nous habitue depuis l’enfance à stimuler notre mental pour qu’il raisonne sans limites, toutefois, il outrepasse de manière évidente ses fonctions lorsqu’il étouffe votre intuition, vos guides, etc. Personnellement, le meilleur moyen que je connaisse de modérer mon mental est de méditer. Plus vous calmez vos pensées parasites, plus vous renouez votre lien avec vous-même et plus votre énergie s’élève, ce qui améliore la clarté de votre intuition. Il ne faut pas confondre l’intuition et la réception de messages provenant d’autres consciences. Dans le cas de votre intuition, l’information vient d’une autre facette de vous-même, pas d’une autre entité consciente, ce qui en fait au passage une source d’information unique en son genre.

Peu importe la manière dont vous méditez, vous arriverez toujours au même résultat : le calme mental. Il ne s’agit pas de devenir débile mais de prendre le temps de calmer le mental jusqu’à temps que vous puissiez distinguer votre intuition. J’ai reçu des courriels au sujet de la méditation justement alors voici quelques méthodes très simples pour méditer. La première consiste à s’installer dans un endroit confortable et à vous concentrer sur votre respiration. D’autres pensées traverseront votre tête mais puisque vous reviendrez à votre respiration elles ne pourront pas être suivies. Une seconde méthode est de vous installer tout aussi confortablement et de laisser vos pensées venir mais de les clore consciemment, jusqu’à temps que votre mental réduise le volume. Une fois que votre esprit est au calme, vous pouvez aborder le sujet qui vous intéresse et écouter votre intuition parmi vos autres mécanismes de pensée.

Votre intuition quant à elle, se reconnaît au fait qu’elle est accompagnée d’émotions, d’impulsions. Si vous identifiez votre intuition, vous pouvez associer les informations qu’elle fournit à des sensations. Ces émotions sont de l’information à l’état pur, une forme de pensée dénuée de langage. Couramment, vous pensez dans une langue, mais la pensée originelle n’a pas de langage, elle se propage comme une information pure. Votre intuition a d’abord cette nature d’information-vibration pure, avant que votre esprit ne commence à la traduire sous forme de mots, vous ressentez son impulsion et l’énergie subtile dont elle vous imprègne. Cet effet provient sans doute de votre essence divine, de l’être que vous êtes réellement, qui est de nature vibratoire et qui s’exprime en terme d’information pure.

Enfin, la troisième gêne est due au doute que vous avez à propos de votre intuition. Vous aurez toujours le doute. Dans une certaine mesure, votre méfiance est une guidance, au sens où elle sert de garde-fou et maintient l’équilibre entre toutes les facettes de votre intelligence, ainsi, votre intuition ne devient pas prépondérante face à votre mental ou au reste de vos émotions. Tant que votre doute n’est pas paralysant il vous permet d’équilibrer votre comportement et de rester prudent. Au fur et à mesure, on réussit à acquérir l’expérience pour quantifier nos actions bien qu’il reste certain que l’intuition pousse parfois à prendre des risques. Il ne s’agit donc pas de se débarasser du doute mais de l’intégrer comme paramètre et de ne surtout pas se prendre la tête à vouloir l’éliminer, d’autant plus qu’il permet la remise en question et l’évolution sans dangereux accrochages.

Face à l’intuition, le doute pose un problème à un grand nombre de gens. Certaines personnes se laissent bouffer par la peur tandis que d’autres l’ignorent, dans les deux cas le doute rend pénible leur évolution soit par manque de résultat soit par accidents de parcours. Si vous vous souvenez que votre doute sera toujours présent dans une certaine mesure et que vous investissez consciemment votre énergie en vous focalisant sur une cible, vous saurez écouter votre doute sans lui donner plus de force qu’il n’en mérite. Votre doute annulerait votre intuition si vous le laissiez croître en le nourrissant de votre attention, comme le ferait n’importe quelle autre peur par principe d’attraction, jusqu’à modifier votre environnement physique. Finalement, vous pouvez l’écouter sans le laisser vous dominer, comme un allié mais pas comme un ennemi incontrôlable à éviter, qui vous poursuit d’autant plus que vous voulez le fuir. Puisque par loi d’attraction, tout ce que vous fuyez se rapproche de vous, fuir le doute lui donne votre attention et le fait grandir. Tout est question de contrôle or c’est vous qui avez le contrôle de votre énergie.

Voilà, à vous maintenant de ne pas négliger l’atout de l’intuition.

Dessins médiumniques

Le dessin médiumnique, autrement appelé dessin télépathique ou encore automatique, est tout simplement une démonstration parmi tant d’autres de nos capacités de médium, développées chez certains, encore latente chez d’autres.

Comme pour l’écriture automatique, l’expérience sera différente pour chacun d’entre nous. Certain se laisseront guider sans aucun contrôle alors que d’autres vivront cette expérience comme une simple communication et seront tout simplement inspirés …

Certains parlent d’art médiumnique et regroupe ainsi toutes les formes artistiques liées à la médiumnité (dessin, peinture, sculpture …). Vous avez peut être déjà entendu parler de Luis Antonio GASPARETTO, brésilien né en 1949. Il a réalisé, en état de transe, plusieurs milliers de toiles caractérisées par le style et la signature d’un artiste disparu. C’est un exemple parmi tant d’autres mais certainement le plus connu de par sa médiatisation.

Vous trouverez ici quelques exemples de dessins médiumniques que j’ai réalisé au fusain sous l’influence d’esprits familiers. On pourrait trouver mille et une interprétations à ces dessins mais l’important est peut être tout simplement de comprendre qu’il existe beaucoup de façon de communiquer avec cet autre monde…