Archives du mot-clé visualisation

Quelques visualisations simples

Quelqu’un qui ne se lave pas pue. Eh bien, quelqu’un qui ne nettoie pas son énergie pue aussi. Bon, heureusement, ça se perçoit moins ! Néanmoins, comme de plus en plus de gens ressentent la composante subtile du monde, cela peut devenir très inconfortable.

Je parlais dans un article précédent de la régulation de l’énergie. Comprenez bien que dès que vous pensez, avez des intentions, des fluides subtils commencent à circuler pour suivre votre pensée. Votre corps physique n’est qu’une toute petite partie de ce qui vous constitue. Comme la conscience provient d’un monde très différent du monde physique, elle a besoin de nombreuses interfaces pour piloter le corps. Ces interfaces fonctionnent comme des circuits hydrauliques pour certains, électroniques pour d’autres (pour faire des comparaisons simples).

Vous ressentez depuis toujours la présence de ces mécanismes. Par exemple, quand vous n’arrivez plus à communiquer, vous avez un noeud dans la gorge. Lorsque vous voyez une personne pour qui vous avez des sentiments, votre coeur accélère et votre respiration change de rythme. L’angoisse vous fait mal au ventre. L’incompréhension entraîne la migraine. Etc…

Tous ces phénomènes résultent de la manière dont circule ou stagne vos fluides psychiques. Pour reprendre les exemples précédents : comme les fluides relatifs à la communication circulent dans la gorge, lorsque votre pensée se bloque, ces fluides se bloquent aussi et cela débranche temporairement votre capacité à parler correctement. Lorsque vous établissez des liens avec une autre conscience, vous le faîtes par un ensemble de connexions remontant près du plexus et du coeur, ainsi, dès que vous pensez à une personne avec qui vous avez des liens ou voudriez avoir des liens, vous activez ces connexions ce qui entraîne une déferlante d’énergie aux alentours du plexus. Comme ces fluides sont proches de ceux permettant à notre corps de réguler ses fonctions, à l’information d’être distribuée, eh bien ils perturbent votre coeur, votre diaphragme ainsi que d’autres organes aux alentours lors de la déferlante. Si vous avez mal au ventre à cause du stress, c’est parce que les fluides liés à vos émotions sont traités dans le ventre et que naturellement, le blocage dû au stress produit ces lourdeurs.

Quand on travaille ses capacités de médium, on a beaucoup, beaucoup de sensations associées à ces centres. Certains parlent de chakras, personnellement je préfère le terme de lumière. Il y a un fluide proche de la lumière qui circule à très grande vitesse en vous, autour de vous. Il y en a en fait toute une gamme, de différentes natures pour différentes fonctions.

Par exemple, on ne peut pas reproduire des tissus comme les tissus naturels par la simple culture de cellules. Quand on cultive des cellules, on les cultive hors de ce champ d’intelligence ce qui fait que les cellules colonisent n’importe comment l’environnement fourni. Elles ne savent plus s’organiser. L’ordre dans votre esprit se fait d’une manière similaire. Il est préférable que vos champs d’énergie soient bien organisés pour vous développiez correctement votre potentiel, autrement, vos capacités de concentration, de mémorisation, votre paix intérieure, vos relations avec les autres etc… sont faussées.

Vous échangez en permanence des fluides avec l’environnement. La démonstration la plus simple de cela est le fait que quand il y a de l’humidité dans le sol vous avez parfois mal dans les jambes. Vous avez mal parce qu’un de vos corps énergétiques n’arrive plus à drainer de l’énergie correctement depuis la Terre. Certains lieux déclenchent ainsi des fatigues, une forme d’épuisement psychologiques. Certaines entités aussi, en se branchant sur les canaux, pompent notre énergie.

Pire, vous échangez de l’énergie dès que vous faîtes entrer une personne dans votre conscience, peu importe la distance. Ainsi si vous parlez à une personne malsaine, une partie de son énergie moins lumineuse que la vôtre entre en vous. C’est ainsi que certaines conversations laissent des sensations désagréables de lourdeur, de fatigue tandis que d’autres nous énergisent. L’énergie d’une personne peut être si lourde, qu’en tant que médium, il m’arrive de vomir, ou de passer une journée dans un état grippal si je suis mal protégé.

Vos propres pensées sont le principal facteur de qualité de votre énergie. Dès que vous pensez positif, votre énergie circule mieux. Dès que vous pensez négativement, cela entraîne des blocages.

Bonne nouvelle, vous n’avez pas besoin d’y connaître grand chose pour le maîtriser. Vous le ressentez toujours en vous. Vous ressentez les dispositions de votre esprit, vous ressentez les dispositions de votre corps. Voici quelques exercices simplissimes pour travailler l’énergie de votre corps.

Premièrement, imaginez simplement que votre corps est fait de lumière blanche très éblouissante. Imaginez que vous sentez ses radiations. Imaginez que cette lumière éblouissantes disperses tous les blocages en vous, pénetre les cellules et les revitalisent. Imaginez que tous vos blocages, vos lourdeurs, vos douleurs fondent dans cette lumière. Bientôt c’est comme si cette lumière allait sortir de vous pour former une bulle infranchissable aux énergies sombres. Elle le fait effectivement, et vous irradiez vers l’extérieur.

Dès que vous avez l’impression de manquer de lumière, rappelez-vous tout simplement qu’en tant que conscience, vous bénéficiez d’un soutien illimité en énergie via votre connexion au divin. Il vous suffit simplement de visualiser que plus de lumière vient de l’intérieur de vous pour que plus de lumière vienne de vous.

En principe quand cette méditation vous dégage, vous devez vous sentir plus léger, sentir que vous respirez mieux par exemple. Si ce n’est pas le cas, continuez en focalisant cette lumière blanche sur votre plexus.

Quand ce travail d’irradiation est bien fait, vous pouvez passer au travail de douceur. C’est à dire que vous pouvez imaginer que l’aspect éblouissant part et laisse place à une lumière douce, une énergie qui sert de baume pour que tous les systèmes qui vous constituent puissent travailler paisiblement maintenant qu’ils sont libérés des blocages.

Cette visualisation doit vous permettre de nettoyer les éclaboussures laissées par les autres sur vous. Vous reprenez ainsi votre clarté mentale, votre capacité de jugement.

Enfin, vous pouvez réajuster l’intensité de cette lumière jusqu’à temps que votre esprit bénéficie de plus de détermination, de courage. En fait, ces méditations visent à réactiver la Source qui est en vous. On rétablit fortement l’aspect mécanique de la connexion entre vous et l’Esprit divin. Il s’agit vraiment de faire en sorte que vous soyez dans votre bulle de lumière tout au long de la journée. C’est cette énergie de forte intensité qui dispersera les énergies lourdes, polluantes et vous permettra de faire remonter en même temps que vous, les individus et les objets de votre environnement. Il ne s’agit aucunement de s’isoler mais de se réhausser.

Au fur et à mesure du temps, ces visualisations seront plus simples à faire. Vous sentirez naturellement ces énergies et quand faire ces visualisations.

La méditation pour débloquer nos projets

Il arrive souvent que l’on rentre en état de résistance durant un projet quelconque. C’est à dire que nos actions et nos pensées se contredisent ou ne mènent à aucun résultat.

Quel que soit le type d’objectif que nous souhaitons atteindre, il est impossible d’y parvenir sans que nous n’ayons déjà conçu cet objectif dans son aspect énergétique. Il ne peut pas y avoir de manifestation d’une chose si elle n’existe pas spirituellement d’abord car autrement les manifestations qui parviennent dans notre expérience ne sont pas délibérées mais issues de notre confusion ou de notre indécision.

Au contact des gens qui viennent me consulter, je perçois les projets en attente dans l’énergie de la personne. Il n’est pas difficile de voir ce que l’esprit vise cependant il est difficile pour l’esprit d’être en phase avec ce qu’il vise.

Trop souvent, on se lance dans des actions frénétiques afin de parvenir à un objectif mais l’énergie n’est pas toujours au rendez-vous et il y a blocage. Aussi, notre éducation fait souvent que l’on cherche à agir encore plus jusqu’à temps que le problème soit dépassé. Cependant, en luttant contre la situation, notre énergie s’accumule dans le problème et on devient encore plus confus. Comme nous sommes confus, notre esprit s’éloigne du résultat qu’il veut manifester et la situation se bloque encore davantage. C’est un cercle vicieux comme il en arrive souvent avec la force mentale.

C’est pour cela qu’il faut méditer, prendre le temps de clarifier nos désirs, de déclarer ce que nous voulons afin d’autoriser la manifestation des bonnes circonstances. Et la méditation ne doit pas être une nouvelle tentative de contrôle mais un simple ordre envoyé aux forces créatrices. Certains se mettent sous tension au travail alors que nous devrions tous être dans un état de détente productive. Travailler et agir devraient être agréable, pas forcément faciles mais toujours agréables. Il n’est pas naturel de ressentir un blocage durable dans nos travaux.

Ceux qui décident d’adopter une attitude de bourrin et de faire monter la pression finissent parfois par y arriver cependant. Ils y arrivent souvent parce qu’ils finissent en fait par relâcher la pression à cause de leur épuisement. Une fois que leur esprit n’est plus occupé à tourner en rond et se vide d’épuisement, l’Univers peut enfin leur apporter ce qui leur faisait défaut.

Et même dans les domaines très rationnels au sens le plus classique du terme, en mécanique, en mathématiques, en informatique, etc, ces blocages peuvent se produire. Il n’y a pas que l’art ou le sport ou encore notre vie sociale qui soient soumis à notre état d’esprit mais tous les aspects de notre vie sur Terre.

Alors quand une situation se bloque, que ce soit au travail ou dans n’importe quel autre aspect de l’existence, il peut-être utile d’apprendre à renverser la tendance. La méditation peut être un outil car il s’agit de laisser aller la situation, d’abandonner le contrôle, pour reprendre plus tard les choses en main. Il faut prendre le temps de se resituer, d’identifier l’objectif puis de passer à autre chose. Cela prend vingt minutes environ, plus ou moins selon les individus. Il suffit de s’installer, de fermer les yeux et de faire le vide. Il faut visualiser, ressentir ou décrire ce que l’on veut et envoyer la requête. Il faut ensuite passer à autre chose, il s’agit vraiment de laisser l’hyperconscience travailler et préparer le terrain. Plus tard (après 10 minutes ou plusieurs mois selon les cas), vous serez en mesure d’obtenir les résultats que vous désirez et souvent les choses se feront comme par enchantement.

Si vous méditez en restant en tension, c’est à dire en recherchant à tout prix une solution que vous n’êtes pas en mesure de recevoir alors cela revient à agir comme un bourrin. Finalement, cultiver votre frustration ne peut que vous mener qu’à encore plus de frustration. Vous ne pouvez pas espérer voir la situation se retourner en continuant d’être focalisés sur le blocage. Ces blocages, ils sont intérieurs dans 90% des cas. Il est rare que la vie nous interdise de recevoir ce que nous avons demandé, et ce, tout simplement parce que nous sommes des êtres de droit divin. Quand vous vous bloquez ainsi, il faut savoir faire table rase et reprendre le processus de création dans son aspect le plus immatériel. Méditer en cherchant à provoquer un résultat par la force mentale est généralement illusoire parce qu’il faut d’abord prendre le temps d’aligner l’énergie.

Ce que je dis ici peut sembler très conceptuel ou contre-intuitif et pourtant, avec l’habitude vous pouvez arriver à percevoir l’état de vos projets en écoutant votre ressenti, aussi variés que soient vos projets et vos objectifs.

Développez une vision

Vous pourriez appliquer toutes les méthodes de productivité, toutes les méthodes de développement personnel et toutes les méthodes d’attraction sans arriver à égaler dans ses résultats une personne qui entretient une vision.

Personne ne traite correctement de ce sujet à ma connaissance, sans doute parce que les gens qui ont véritablement une vision n’ont pas le temps de disserter sur une vision. Moi-même je trouve que c’est du temps perdu de l’expliquer tellement cela devrait être automatique pour tout le monde pourtant je vais expliquer mon point de vue. Tous ceux qui sont véritablement intéressés par le jeu de la vie devrait tenir une vision d’eux-mêmes, un idéal qu’ils manifesteraient. Je reçois des courriels de gens qui me demandent d’en dire plus sur la notion de Moi Supérieur ou d’hyperconscience alors j’ai décidé de l’expliquer en liaison avec la manifestation de cette partie de nous dans le monde physique.

L’être que vous êtes vraiment est pure conscience, pure divinité et le sait. Quand vous venez prendre forme dans le monde physique, cette partie de vous est toujours là et vise à réellement apporter au monde physique sa nature consciente et divine. Peu importe ce que cette partie de vous veut devenir, elle le peut et c’est son droit, tout est permis aussi immoral que cela puisse paraître. Cependant, de par la conscience de sa nature divine cette partie de nous connaît aussi les principes fondateurs de son existence et de celle des autres donc ne va pas à l’encontre de ces principes. Cette partie de nous ne veut pas lutter contre les autres car elle sait que c’est comme lutter contre soi-même, elle sait que son vécu est sa création personnelle, elle sait qu’elle gagne à être elle-même et que tout s’enrichit de sa présence de la même manière qu’elle s’enrichit de tout.

Le challenge qui nous est proposé est simple : suivre cette partie de nous-mêmes. Nous sommes automatiquement heureux lorsque nous suivons ce qui nous fait vraiment envie parce que nous permettons à l’énergie qui nous constitue de mieux circuler et de créer une vie meilleure pour nous. Ce n’est pas un semi-bonheur que vous ressentez alors, c’est un bonheur complet, optimal. Ce n’est pas une dissolution comme celle que donne la drogue mais une hyperconcentration de votre être. Vous perdrez ce bonheur ensuite. Vous le perdrez temporairement, le temps de devenir un être encore plus divin, car vous allez redéfinir seuls votre nouvel idéal après avoir atteint l’actuel. Vous allez en fait rebondir, de plus en plus haut.

C’est maintenant qu’intervient le concept de vision. Vous ne pouvez pas suivre cette partie là de vous-même si vous n’établissez pas une vision limpide de ce vers quoi vous tendiez. Bien sûr, avant de vous incarner, vous saviez avec exactitude ce que vous vouliez devenir dans cette vie mais maintenant les choses sont peut-être un peu moins claires. Sur Terre, cette vision est oubliée car autrement notre parcours ne serait pas satisfaisant pour nous. La facilité ne nous satisfait pas puisque notre croissance ne serait pas véritable si l’expérience n’était pas immersive au point de nous faire oublier qui nous sommes dans un premier temps. Lorsque nous sommes en train d’expérimenter la vie physique, nous pouvons sélectionner de nouvelles préférences. La partie de nous qui est focalisée dans le monde physique, le petit nous de tous les jours, n’est pas forcément très conscient de ce que veut le reste de nous-même. Il s’agit donc de constituer une image mentale claire de ce que nous voulons devenir et de dépeindre cette image en co-création avec l’essence supérieure de notre esprit.

Normalement, nous ne devrions pas avoir à faire usage de cette représentation mentale car nos émotions et notre intuition peuvent, en tant que moyen d’expression de notre hyperconscience, nous guider efficacement vers nos accomplissements. Cependant, la confusion qui règne dans la tête de la plupart des gens étant contagieuse, ceux qui voudraient plus d’éveil ne sont pas toujours en mesure de distinguer cette guidance de la pollution mentale environnante. Entretenir une vision de ce que nous voulons devenir revient à apporter plus de conscience dans notre vie quotidienne pour agir tous les jours en cohérence. En termes de loi d’attraction, il s’agit de se rapprocher en vibrations de notre conscience originelle. Savoir où l’on veut aller diminue notre stress, nous aide à relativiser et à faire preuve de courage et de détermination. Finalement, nous atténuons notre résistance au bien-être parce que nous laissons la place à nos désirs plutôt que de remplir notre champ de conscience avec des pensées disharmonieuses.

Vous pourrez alors être en phase avec votre vision divine de vous. Soit vous êtes en phase avec, soit vous ne l’êtes pas. La manière d’être que vous acquérez en étant en phase ne peut pas tromper. L’unité formée par toutes les facettes de votre individualité permettra à votre divinité intérieure de créer très efficacement les solutions qui vous vont bien. Finalement, vous pouvez faire face à tous les défis, rien ne vient vous troubler parce que vous naviguez avec assurance vers vos objectif. Aussi longtemps que vous incarnerez l’intelligence véritable qui a toujours résidé en vous alors vous pourrez vivre sereinement, sans regretter le temps perdu et avec la joie de vivre qui vous va bien. Bien que cet état d’être puisse sembler difficile à atteindre, il ne l’est pas, car cela devrait être l’état naturel de tous et c’est l’état permanent de la source de votre conscience. Ce n’est que progressivement, un choix inconscient après l’autre, que nous avons détérioré notre qualité de vie, que nous avons créé le monde tel qu’il est aujourd’hui et surtout que nous avons laissé l’expérience commune prendre le pouvoir sur nos individualités. D’un simple revers de la main, d’une seconde à l’autre, vous pouvez décider d’adopter le regard de votre âme, de recoller les deux perspectives. Voir les choses sous l’angle de leur potentiel, faire successivement des choix en conscience de qui nous sommes, pour notre bien et celui des autres, revient à doucement convertir le négatif en positif, ce que nous ne voulons pas disparaît ou se transforme en ce que nous voulons vraiment. C’est en fait une liberté plus grande qui nous est disponible car il n’y a pas un seul choix possible dans chaque situation mais une multitude de choix productif, offrant eux-mêmes de nouvelles perspectives. Notre liberté est d’autant plus grande que nous sommes en mesure de construire notre bien-être.

Bien sûr, il y a le facteur temps. Les choses peuvent mettre du temps à changer mais vous, en une fraction de seconde vous pouvez choisir de rayonner celles et ceux que vous êtes vraiment. Il n’y a alors plus grande différence pour vous entre avant et après, vous traversez les difficultés avec force, les yeux tournés vers l’avenir tout en savourant le présent. Puis, constater que les choses s’améliorent est très agréable Voir la manifestation progressive de notre nouvel être dans l’environnement, voir notre vision devenir de plus en plus réelle, est très satisfaisant. Ce n’est pas un de ces bonheurs tronqués que l’on veut vous vendre, soit en essayant de vous priver de vos désirs, soit en vous frustrant pour vous faire courir après des choses qui ne vous correspondent pas vraiment. Il s’agit vraiment d’apposer votre marque, de prendre le meilleur de ce que le monde a à vous offrir pour créer, délibéremment, votre vie. Beaucoup de gens s’attaquent à la maîtrise consciente de la loi d’attraction sans avoir cette vision, beaucoup de gens lancent un projet quelconque sans avoir cette vision, beaucoup de gens veulent une vie heureuse mais n’en ont pas la vision. Peu importe toutes les techniques que vous utiliserez, elles ne vous permettront pas de concrétiser un résultat parce que vous n’avez pas défini quoi faire. Vous pouvez attendre indéfiniment, le temps n’y changera rien, sans demande pas de réponse.

Une fois que vous aurez défini une vision claire, que l’unité se fera en vous, alors l’Univers cédera à vos demandes. Les techniques que vous rechercherez, les gens que vous devrez rencontrer, les circonstances qui vous conviendront, apparaîtront au moment opportun. C’est là que vous aurez une vraie maîtrise de votre nature créatrice, sans qu’il s’agisse véritablement d’une maîtrise mais plutôt d’une simple orientation de votre énergie. Là, tous les concepts stupides d’égalité s’effondrent. Tous les jours, on nous ennuie avec de grands discours sur l’égalité des chances, l’égalité dans la vie professionnelle, l’égalité dans la vie de couple, l’égalité dans les droits, dans les devoirs, l’égalité dans les études, l’égalité dans la santé, dans le temps de retraite, l’égalité entre les confessions, etc. Tous ces discours oublient la responsabilité de l’individu, ces discours traitent d’un monde où tout le monde serait identique, ce sont des discours uniformisants qui terminent de priver les plus démunis du pouvoir qui leur restait sur leurs vies, qui découragent les gens, les divisent et les poussent à la facilité illusoire menant à toutes les dévastations. Vous n’avez pas droit aux solutions illusoires, celles qui semblent faciles et qui vous enlisent par l’endormissement de votre nature divine. Je ne vois pas de meilleure égalité que celle où tous peuvent suivre ce qui les fait vibrer. Vous découvrirez alors que les solutions faciles vous privaient de votre vitalité et que les solutions courageuses ne sont pas difficiles à mettre en oeuvre puisque vous êtes capables de canaliser la force dont vous avez besoin. Les résultats seront souvent au-delà de vos espérances.

La conscience universelle est capable d’ordonner tous les changements que vous désirez mais il faut que vous soyez cohérents, en alignement avec vos perspectives les plus hautes. Une société ainsi menée aurait toujours de quoi protéger les plus démunis, les plus perdus d’entre nous pourraient toujours repartir, inspirés par les autres. Aujourd’hui, cet élan n’est plus très présent. Une grande partie d’entre nous a choisi la jalousie, la résignation, l’agressivité. Entretenir une vision c’est aussi s’élever au-delà de ces bassesses et apporter enfin le message que nous voulions apporter en prenant forme dans un corps, pour que chacun, à son niveau et selon ses préférences, effectue la contribution positive désirée et que la collectivité prospère grâce à la satisfaction des individus qui la composent. En effet, ne vous y trompez pas, la société ne peut rien faire pour ceux qui utilisent leur pouvoir pour s’autodétruire. La société ne peut rien faire pour ceux qui ne veulent pas changer et qui ne méritent pas de bénéficier de l’aide des autres. Personne ne crée votre vie à votre place à moins que vous cédiez délibéremment le pouvoir à un autre. Nous n’obtenons jamais véritablement ce que nous n’avons pas créé et donc ne pouvons pas réellement profiter de ce qui n’est pas le juste retour de nos actes, n’enviez pas ceux qui vous indignent car vous pouvez apprendre à être plus heureux qu’eux. Détournez vos yeux de ceux qui vous révoltent et apprenez à suivre votre vision pour la manifester, pour enfin autoriser le bien-être que vous méritez de recevoir. En vous laissant aller aux bassesses comme beaucoup le font aujourd’hui, vous autorisez les autres à prendre votre énergie.

Il ne s’agit pas de renverser quoi que ce soit. Simplement, si plus de gens pouvaient suivre leur vision de manière constructive, alors progressivement toute la planète changerait. Cette évolution se ferait naturellement, en tant que résultat des évolutions de chacun des individus formant le collectif. Même sans ça, vous pouvez déjà améliorer vos vies pour ne plus subir. Ce qui est fascinant, c’est que votre succès individuel est primordial et pour des êtres comme nous, le succès est avant tout une question émotionnelle puisque le succès revient à être heureux. Or quoi de plus heureux que de réaliser nos plans ?

Dans la vision que vous défendez, il y a le message que vous vouliez faire passer en venant sur Terre et puis il y a la manière de faire passer ce message. En fait, vous pouvez faire passer un message sous différentes formes, effectuer votre contribution sous différentes formes que ce soit dans la vie professionnelle, dans la vie associative, dans la parentalité, dans l’art, dans le sport, etc… Peu importe, l’important est que vous fassiez les choses en accord avec votre vision. Certains parlent de mission de vie, il ne s’agit pas vraiment d’une mission car une mission supposerait que quelqu’un d’extérieur vous ait donné des directives. Il s’agit simplement de suivre vos envies jusqu’à temps de les transformer en résultats appréciables, en résultats inspirants pour les autres.

Alors comment créer une vision ?

Déjà vous pouvez utiliser n’importe quel moyen d’entretenir une vision : peindre, dessiner, chanter, écrire, en parler, raconter ou simplement visualiser mentalement. Il faut que vous en soyiez imprégnés le plus possible pour que les choix que vous faîtes quotidiennement soient conscients, c’est-à-dire en adéquation avec ce que vous voulez devenir. Constituez une image de ce que vous voulez devenir jusqu’à temps que cette image soit assez précise pour que vous puissiez décrocher vos anciennes habitudes, que la distance entre ce que vous voulez devenir et ce que vous êtes actuellement puisse diminuer. Peu importe la méthode finalement, j’en propose une mais il y en a une infinité, du moment que vous adhérez à votre idéal.

D’abord, laissez parler votre égo. Il va vouloir vous emmener très loin. Votre égo va parler et vous propulser au maximum dans l’ambition. Parmi toutes ces ambitions se cachent de bonnes idées, des choses qui vous font vraiment plaisir. Simplement, l’égo a tendance à s’embarquer dans des projets surdimensionnés car il ne remporte pas l’adhésion des autres facettes de l’esprit. Posez-vous des questions et laissez votre égo parler. En fait ce n’est pas forcément votre égo qui parle mais aussi la partie la plus exigeante de vous-même, la partie divine. De toute façon, votre égo n’est pas néfaste, c’est simplement la version la plus individualiste de vous. Dans le paragraphe suivant, il y a un petit nombre de questions que l’on peut se poser.

Comment envisagez-vous de devenir dans les prochaines années ? Qu’aimeriez-vous contempler de votre passé dans cinq ans ? Qui est la personne que vous aimeriez devenir ? A-t-elle des qualités que vous n’avez pas ? Qui sont ses amis ? Que fait-elle qu’elle admire ? Que fait-elle que les autres admirent ? Où puise-t-elle sa satisfaction ? Quels sont les accomplissements de cette personne ? A quels challenges s’attaque-t-elle maintenant ? Cette nouvelle personne tolèrerait-elle la vie qu’elle avait avant (i.e. votre vie actuelle) ? Est-ce qu’elle a les mêmes habitudes de sommeil ? Quels sont les loisirs de cette personne ? Comment sera votre nouveau corps ? Est-ce que vous continuerez de manger n’importe quoi ? Est-ce que vous aurez des habitudes alimentaires spécifiques pour booster votre métabolisme ? Est-ce que vous ferez du sport ? Est-ce que vous ferez du sport souvent ? Quels accomplissements sportifs voulez-vous atteindre ? Est-ce que vous accepterez la même vie professionnelle ? Est-ce que vous donnerez un sens à votre vie professionnelle ? Est-ce que vous aurez plaisir à travailler ? Est-ce que vous cesserez de vendre votre temps pour acheter une retraite ? Est-ce que vous serez honnête ? Est-ce que vous aurez de l’honneur ? Combien d’argent gagnerez-vous ? Quel sera votre niveau de vie ? Est-ce que vous avez l’intention de devenir très riche ? Est-ce que vous choisirez un autre mode de vie ? Est-ce que vous aurez des responsabilités ? Est-ce que vous cultiverez votre esprit ? Est-ce que vous regarderez des séries à la télé ? Est-ce que vous aurez une vraie relation de couple ? Est-ce que cette relation se fera en toute conscience ? Est-ce que vous continuerez de vous voiler la face quant à votre/vos partenaire(s) actuel(les) ? Est-ce que vous aurez plusieurs partenaires ? Est-ce que vous préférerez le célibat ? Est-ce que vous aurez des enfants ? Comment éleverez-vous ces enfants ? Est-ce que cette nouvelle personne que vous serez sera capable de continuer de suivre ce qui la fait rêver ?

Toutes les réponses sont valides pour l’instant car ensuite vous pourrez y rajouter de la conscience et les pondérer.

Ensuite, filtrez avec vos émotions. Parmi tout ce que votre égo a dit, il y a forcément des choses qui ne vous inspirent pas terriblement et d’autres qui vous font vraiment vibrer. Filtrez donc, vous verrez si vous possédez les bases de la détermination. Votre guidance s’exprime le plus finement lorsque vous êtes en train d’écouter vos émotions, de recevoir les méta-pensées que constituent vos émotions. Pour la majorité des gens, c’est le seul indice de la partie d’eux-mêmes dont il ne sont plus trop au courant, cette partie inconsciente, connectée à autre chose. Ces émotions vont sans doute vous permettre de mettre le doigt sur des détails gênants dans ce que votre égo a concocté car dans ces scénarios, il y a des implications qui ne sont pas éclaircies. Il y a des détails qui suscitent la peur. Cela peut être la peur du succès, la peur du changement, la peur de perdre des choses en s’améliorant. Et là, lorsque vous ressentez ces peurs, simultanément votre guidance vous donne des clefs pour pouvoir apaiser la transition. Vous redéfinissez avec elle, encore, les paramètres et vous améliorez votre vision. Elle commence à devenir claire, non seulement dans ces grandes lignes mais aussi dans ses implications. Quand vous avez cette vision à l’esprit, elle doit déjà donner un semblant de cohérence. Vous devez déjà commencer à y adhérer.

Enfin, améliorez encore votre vision avec votre intellect. Utilisez votre logique pour définir plus précisément ce que vous désirez. Chiffrez, quantifiez. Donnez à votre inconscient des objectifs sur lesquels se verrouiller. Mettez-vous d’accord avec vous-même. Préparez-vous à faire preuve de clarté avec vous-même. Vous devez définir des critères de satisfaction globale. Beaucoup ne savent pas quand ils veulent s’arrêter. N’ayez pas peur de fixer des critères, dites-vous bien que vous pourrez toujours les modifier ensuite.

Entretenez cette vision. Accordez-vous du temps, tous les jours, pour revoir votre vision jusqu’à temps d’être bien conscients de ce que vous désirez vraiment. Vos choix quotidiens seront plus faciles à prendre. Vous affirmerez votre personnalité et vos choix aisément, jusqu’à rendre nulles toutes les limitations que les autres vous fixaient. Cependant, rappelez-vous que les choses mettront du temps à changer dans la plupart des cas que les résultats tangibles de votre démarche ne seront pas pressés. Même si vous oubliez un peu cette vision, une partie de vous continuera toujours à vouloir la suivre et vous poussera dans ce sens. En fait, il ne s’agit pas de jouer un rôle mais de révéler votre personnalité profonde. Il s’agit d’invoquer le grand Vous pour transcender le petit vous en donnant lui donnant les moyens de se rapprocher du grand Vous.

Filtrez votre environnement. Accumulez toutes les images en phase avec votre vision sur un même tableau. Changez de fond d’écran. Changez de posters. Changez d’images sur votre frigo. Changez de meubles. Changez de fournitures. Changez de déco. Changez de tout ce qu’il faudra jusqu’à temps que votre environnement vous aide à garder conscience de vos objectifs. Dans un premier temps il est plus facile de changer arbitrairement les objets et les images qui nous environnent plutôt que d’attendre de changer pour avoir envie de les changer ensuite. Balancez tout ce qui est contraire à votre vision. Brûlez le navire mais pas les provisions. Soyez capables d’utiliser votre situation actuelle et les compromis qu’elle impose pour mieux rebondir vers ce que votre vision vous appelle à vivre. Vous pourriez être dans une situation difficile, penser comme un roi pour voir votre situation s’améliorer et effectivement voir la situation s’améliorer mais pourquoi se priver de l’améliorer directement quand vous pouvez faire ce nettoyage de printemps dès maintenant ? Laissez tomber ce qui n’est pas encourageant. N’écoutez pas les gens qui vous découragent, certains sont de véritables vampires, sortez de votre bureau tout ce qui vous déconcentre. Sortez de votre maison tout ce qui nous vous inspire pas. Virez le pire, savourez le meilleur. Vous avez tout à gagner à être élitiste et exigeant avec ce qui vous entoure.

Entourez-vous des vibrations qui vous correspondent bien. Admirez le succès des autres. Un de mes passe-temps favori est de lire les biographies des gens qui ont réussi de manière significative. C’est un bon moyen de constater ce que donne une vision. La plupart des grands hommes de ce monde avait et ont toujours une vision, une conception du monde, des idées qu’ils suivent. Cette détermination et cette force tranquille sont impressionnantes, surtout quand on voit tout le succès et le bien-être s’amasser dans la vie de ces personnes.

En améliorant votre authenticité dans l’instant présent, vous pouvez suivre un plan de nature divine sans pour autant vous fermez à des opportunités. Un nouvel état d’esprit permet de s’ouvrir à des possibilités et de les exploiter plus facilement. Beaucoup de gens essaient de se servir de la loi d’attraction en étant trop spécifiques : non seulement ils ne sont pas prêts à récolter ce qu’ils demandent mais en plus ils créent de la résistance en ne laissant pas l’Univers apporter d’autres opportunités qui correspondraient mieux à leurs besoins. En ayant une vision, la loi d’attraction saura vous apporter ce qu’il vous faut parce que vous serez en train de vibrer en phase avec votre vision. Simplement, vous ne serez pas 100% cohérents avec votre vision et donc les opportunités apportées ne seront pas forcément satisfaisantes au premier abord. Pourtant, elles seront le meilleure moyen de rebondir et d’améliorer encore votre vision. Faites confiance à l’Univers, ne gênez pas les circonstances. Dans bien des cas, vous comprendrez plus tard l’intérêt de votre situation actuelle.

Votre vision sera de plus en plus personnelle. Ne vous laissez pas influencer par les conventions. Soupesez les conseils que l’on vous donne. Ces conseils sont-ils vraiment utiles pour vous ? Souvent nous désirons faire les choses à notre manière et ce n’est pas idiot, à condition d’être honnête avec soi-même dans la constatation des résultats que nous obtenons. Les gens qui ne veulent pas voir leurs résultats en face sont les pires de tous, il n’y a aucun moyen de s’améliorer en se basant sur le mensonge. Votre énergie ne suit pas vos couardises. Elle peut suivre et créer vos désirs mais elle ne manifeste pas vos mensonges. Vous n’avez pas besoin de parler de votre vision pour l’incarner au quotidien. Cette transcendance doit être naturelle. Vous observerez rapidement que ce nouveau naturel pousse en dehors de votre environnement et de vos relations tous les gens qui n’ont pas l’habitude d’être authentiques. Vous trouverez sans doute stupides les comportements des gens qui ne veulent pas élever leur niveau de conscience. Cependant, vous n’avez pas le droit d’imposer quoi que ce soit. Cela va à l’encontre du libre-arbitre. Vivez pour donner l’exemple, montrez, inspirez. Tous les grands massacres de l’Histoire proviennent soit de la cupidité, soit des tentatives de conversions forcées des uns aux idées des autres. Ne gaspillez pas votre énergie pour tenter de convaincre les autres. Conservez-la pour vous.

Faîtes preuve de persistance dans l’application de votre vision. Normalement, vous devez être en mesure de canaliser le courage nécessaire dans l’adversité et les transitions. Cependant, il se peut que vous ne possédiez pas cet élan si vous n’arrivez pas à incarner votre vision. Il faut soit apprendre à mieux être en phase avec son idéal en travaillant à sa cohérence, soit continuer de persister jusqu’à temps de voir les premiers résultats tangibles. Trop de gens s’attèlent à des projets sans faire preuve de persistence. Il faut se laisser le temps de manifester des résultats sinon vous n’arriverez jamais à rien. Papillonner est bien mignon mais il y a un moment où il faut savoir faire preuve de détermination. C’est dans ces moments-là que l’on constate si l’on est bien en phase avec notre vision. Dans le cas où nous le sommes les résultats nous parviennent, l’acte de création se fait mais seulement dans le cas où nous avons le temps d’évoluer simultanément afin d’assimiler.

Enfin, n’oubliez pas que vous êtes en mesure de faire tomber des pans entiers de votre vision pour les remplacer par d’autres au fur et à mesure que vous avancez. L’important est de revenir au présent pour apprécier vos progrès sans se dissoudre. Il ne faut pas forcément attendre que les choses soient frustrantes pour corriger le tir et aller dans la direction voulue. Naviguez consciemment.

Ayez une attente positive

Dans nos sociétés, nous parlons souvent de management mais on parle beaucoup moins de leadership, on parle de gérer mais pas de créer. On parle de réagir, de s’adapter mais pas de créer à nouveau. Ceci est dommage car on ne fait que se déplacer d’une situation très insatisfaisante vers une nouvelle situation insatisfaisante qui deviendra progressivement très insatisfaisante.

Par exemple, dans l’intéraction avec les autres, nous arrivons souvent avec une perspective qui part d’un mauvais constat : “cet employé fait du mauvais travail” et donc nous pensons quelque chose comme : “je vais lui dire avant qu’il ne me chie encore dans les bottes”. Ceci est la perspective du manager qui n’est qu‘un manager. Le vrai leader lui, celui qui a peut-être inconsciemment saisi le fonctionnement de l’énergie possède une autre perspective : “je vais faire en sorte que cet employé travaille correctement”. Deux approches différentes sont possibles : soit on prend la part d’incompétence en considération et on investit son énergie dans une nouvelle situation bancale, soit on prend la part de compétence en considération et on révèle en l’autre sa capacité.

La meilleure manière d’aider quelqu’un est d’avoir une attente positive. C’est aussi la meilleure manière de vous aider vous. En prenant le temps de voir le potentiel de l’autre, vous arrivez vers lui avec votre propre bien-être et vous avez de forte chance de lui permettre de se reconnecter aussi. C’est seulement en ravivant cette connexion que vous pouvez produire un résultat voulu parce que la synergie se fait mieux. Finalement, d’un côté, vous êtes mieux parce que vous décidez de penser à ce que vous désirez et pas à l’opposé et de l’autre côté, vous êtes prêts à communiquer à l’autre ce que vous voulez. Lors de la communication, il y a toujours des informations qui passent sur un plan non-physique entre les deux énergies des personnes. Il est donc important d’arriver à aligner l’énergie de la création à venir avant d’établir une communication. Vous atteindrez un nouveau niveau de profondeur dans vos intéractions avec les autres quand vous aurez une attente positive les concernant.

Bien sûr, cela n’empêche pas que certains ne veuillent pas coopérer avec vous et qu’il faille prendre des décisions en conséquence. Toutefois il y a beaucoup de conflits qui pourraient être évités si on pouvait simplement apprendre à percevoir l’état de l’énergie des gens. Parfois, aussi étrange que cela puisse paraître, la personne peut diriger ses forces contre vous sans même s’en rendre compte. En effet, même inconsciemment nous dirigeons notre pouvoir alors parfois l’énergie d’une personne vous agresse alors que la personne n’a pas conscience d’être en froid avec vous.

De manière générale, toute l’énergie que vous pouvez investir bénéfiquement dans vos relations avec les autres dépend de l’état de votre amour-propre. En favorisant votre connexion avec votre essence divine, votre esprit originel, vous pouvez canalisez l’énergie nécessaire pour établir des liens avec les autres. Dans le cas contraire, vous êtes tout simplement à cours de carburant pas la peine de tenter de vraie communication, vous n’avez pas la base, toutes vos connexions auront tendance à être bridées. En faisant attention à la qualité de votre connexion, vous obtenez l’épanouissement nécessaire à la création de liens solides et l’énergie que vous dégagez, les vibrations que vous entretenez ont un effet positif sur les autres car votre connexion favorise la reconnexion des autres.